Vous êtes ici › Les groupes / artistesEThe Eternal › Sleep of reason

The Eternal › Sleep of reason

cd • 11 titres

  • 1Awaken, arise
  • 2Everlasting
  • 3To drown
  • 4A soul undone
  • 5Hollow inside
  • 6In my skin
  • 7A dream's end
  • 8Beneath the soil
  • 9Sleep of reason
  • 10The dying light
  • 11Weight of empathy

enregistrement

Palm studios, finnvox studios.

line up

James Hunt (basse), Mark Kelson (guitare, chant), Marty O'Shea (batterie), Chris Stevenson (claviers), Lincoln Bowen (guitare)

remarques

chronique

Firebox envoie sérieusement la purée en ce moment, et il faut bien avouer que niveau doom, le label assure ! Quelle surprise ai-je donc lorsque je tombai sur The Eternal ! Pensez donc, un groupe de metal/goth sur leur catalogue. Et pour cette incartade dans quelque chose de plus soft, ls finlandais n'ont pas choisi n'importe qui ! C'est carrément un nid à clichés qu'ils ont pris. Pochette made in Travis Smith (faut qu'il arrête son trip avec les oiseaux lui, çà devient gonflant), grosse prod' made in Finnvox studios (même les australiens s'y mettent), claviers pompeux, chant sirupeux, compos "single-isés" à foisons... Et ouais, tout çà... Le truc bizarre, c'est qu'après cette intro étrange, ils nous balancent à la tête ce "Everlasting" assez imparable ! Superbe osmose claviers/guitares, mélodies entêtantes, refrain imparable, un modèle du genre, proche d'un To Die For. Pour le reste, le niveau baisse tout de suite dès "To drown". Le groupe se retrouve trop le cul entre deux chaises : pas assez metal, pas assez atmo, pas assez lent, pas assez entraînant... Et pourtant en termes de potentiel, le groupe se pose en vrai espoir. Mais pas pour tout de suite. Le chanteur possède une vraie voix, parfaitement maîtrisée, les gratteux ont de bonnes idées, mais toujours noyées dans cet océan de clichés qu'ils balancent je l'espère inconsciemment. Sonorités Paradise Lost très prononcées, quelque part entre "Draconian Times" et "Believe in nothing", atmosphères proches d'un Sentenced période "Frozen", ou de Novembre, The eternal ne confirme pas encore son talent, et propose seulement un album potable, sans surprises, ni coup d'éclats... Difficile de se faire une place dans ce style saturé et vicié d'opportunistes...

note       Publiée le samedi 8 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sleep of reason".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sleep of reason".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sleep of reason".

Møjo › samedi 8 octobre 2005 - 14:43 Envoyez un message privé àMøjo
Je connais que le précédent qui est déjà une bouse sans nom :) ...