Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHeat From A Deadstar › Lighten our minds

Heat From A Deadstar › Lighten our minds

6 titres - 24:48 min

  • 1/ Dyslexics (2:42)
  • 2/ Scarlet Eagles (2:38)
  • 3/ Black Swans (5:53)
  • 4/ Being Less Than Being (3:48)
  • 5/ Downhearted (3:40)
  • 6/ From Nowhere to Nowhere (6:07)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Berry Street Studio, Londres, Angleterre, août 2005

line up

Prck Parker (guitare, claviers), Ph.Gerber (basse, claviers), Rzn Schtark (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
post rock and beyond

De toute évidence, Heat From a DeadStar a le feu au cul. Quatre mois séparent leur premier EP de cette nouvelle livraison qui malheureusement nous fait vite comprendre que le groupe n'a toujours pas osé passer le cap de l'album. De quatre on passe à six titres. De neuf minutes on passe à vingt-cinq. Un léger mieux, mais même en ajoutant les morceaux de leur premier essai, on ne dépasserait toujours pas les quarante minutes. Cette fois, l'effort a été porté sur la production ; le groupe hérite à présent d'un enregistrement digne de ce nom. Un soin tout particulier a été apporté aux guitares dont les notes paraissent nettement plus claires et incisives. Les mélodies en deviennent par conséquent nettement plus percutantes ("Being Less Than Being"). Les différents effets, qu'ils soient générés à l'aide de la basse ou de la guitare, apportent une densité supplémentaire. Comme d'habitude quelques notes de clavier viennent ponctuer le tout en donnant du champ à cette musique en souffrance qui s'apparente à une déchirure sentimentale que l'on ressasse comme un animal blessé ("From Nowhere to Nowhere"). Si "Dyslexics" et "Scarlet Eagles" s'inscrivent dans le droit prolongement de leur premier EP, les autres titres de leur seconde offrande nous font prendre conscience que Heat from a DeadStar a cette fois décidé de prendre le temps de nous faire découvrir d'autres facettes de sa personnalité encore trop vague : "Black Swans" et son riff sale plombé par une rythmique paresseuse apporte sa dose de lourdeur. Cela se traduit notamment par le jeu de Rzn Schtark à la batterie, beaucoup plus présent sur des titres comme "Downhearted". Ailleurs, on se délectera des notes tendues et crispées que Prck Parker distille avec toujours la même parcimonie. En résumé, Heat From a DeadStar a une vision très précise de ce qu'ils veulent faire et je les invite à poursuivre. Écouter leurs deux EP, en attendant l'album, est déjà un signe d'encouragement évident pour cette formation franchement prometteuse.

note       Publiée le vendredi 7 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lighten our minds".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lighten our minds".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lighten our minds".

the dude › samedi 8 octobre 2005 - 14:06  message privé !
Je suis assez d'accord la prod est magistrale, les ambiances sont variées, subtiles et les compos originales. Le niveau musical est relevé, c'est vrai que c'est un groupe avec un fort potentiel, ce qui fait que je leur met 5/6. Allez voir leur site www.heatfromadeadstar.com
Note donnée au disque :