Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBehind The Scenery › Rétroviseur

Behind The Scenery › Rétroviseur

cd | 12 titres

  • 1 Rétroviseur [5:38]
  • 2 Me and the Sun [4:32]
  • 3 Journey [3:06]
  • 4 Silence Within [6:48]
  • 5 No Second Silence [4:53]
  • 6 De Revelation [3:25]
  • 7 Human 2.0 [4:15]
  • 8 Response to Solitude [5:13]
  • 9 Elevation [4:48]
  • 10 Fassadenspiel [4:29]
  • 11 The Architect [3:26]
  • 12 Late Night [4:20]

enregistrement

Stonehenge Studios, Allemagne, août 2003

line up

Holger Spiedel (chant), Thomas Lindberg (guitares), Stefan Horn (guitares), Guntram Berger (basse), Uwe Kruz (batterie), Isabel Jasse (chant), Johannes Biedert (claviers)

chronique

Styles
metal
Styles personnels
death métal mélodique

Le groupe allemand Behind The Scenery est une des rares formations du label Supreme Chaos Records à tenter un métal extrême friand de débordements en tous genres. Il était temps que nous parvienne leur dernière publication, leur troisième album intitulé "Rétroviseur", paru il y a presque un an déjà ! J'ai vérifié ; nous l'avons reçu à la rédaction le 19 septembre dernier, nous n'y sommes donc pour rien (ça c'est pour ceux qui se plaignent qu'on ne chronique pas les nouveautés assez vite)... Eh bien, ma foi, Behind The Scenery a plus d'un tour dans son sac, si bien que je me demande s'ils risquent vraiment d'intéresser les amateurs de métal extrême. En fait, ce qui continue à les raccrocher au genre en vers et contre tout, c'est le chant. Assuré par Holger Spiedel, je n'ai pas non plus trouvé sa prestation particulièrement impressionannte. J'avoue ne pas être très friand de ce genre d'exercice d'habitude, mais sur certains titres, il me fait surtout l'effet d'un gars qui essaye de jouer au méchant sans être vraiment crédible. Bon, en même temps, ça ne m'a pas gêné plus que cela. Est-ce parce que je m'y habitue au fur et à mesure ? Quoi qu'il en soit, voix et musique se complètent admirablement quand Behind The Scenery s'adonne à son genre de prédilection ("Response to Solitude", "Fassadenspiel", "The Architect"). C'était facile à deviner, le bon point de cet album, c'est sa musique. Une richesse d'ambiances très travaillées où je découvre un métal extrême qui se permet d'être franchement mélodique, nous délivrant quelques harmonies vraiment impeccables, et des lignes de basse fretless qui contribuent à donner au disque sa couleur particulière. À ce titre, quatre morceaux se démarquent particulièrement : la plage titre, la chanson la plus ambitieuse du lot, complexe, faite de riches idées, pas loin d'un Cynic pour leur compétence technique. "Silence Within" où Holger cède sa place à Isabel Jasse, puis, plus loin l'acoustique "Elevation" chanté en français. Entre The Gathering, Evanescence et Theatre of Tragedy. Et enfin l'instrumental "Late Night" aux inclinaisons jazzy blues. Il y a beaucoup à entendre sur "Rétroviseur", beaucoup de petites déviations savamment bien dosées où le jeu à deux guitares permet de nombreuses possibilités que le groupe ne se prive jamais d'explorer. Selon moi, Behind The Scenery nous offre là un album qui pourrait servir de mise en bouche à ceux qui désirent s'aventurer en contrée death métal tout en y allant à doses homéopathiques.

note       Publiée le vendredi 7 octobre 2005

partagez 'Rétroviseur' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Rétroviseur"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Rétroviseur".

ajoutez une note sur : "Rétroviseur"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rétroviseur".

ajoutez un commentaire sur : "Rétroviseur"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rétroviseur".