Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJethro Tull › Too old to rock'n'roll : too young to die !

Jethro Tull › Too old to rock'n'roll : too young to die !

10 titres - 42:37 min

  • 1/ Quizz Kid (5:09)
  • 2/ Crazed Institution (4:48)
  • 3/ Salamander (2:51)
  • 4/ Taxi Grab (3:54)
  • 5/ From a Dead Beat to an Old Greaser (4:09)
  • 6/ Bad Eyed and Loveless (2:12)
  • 7/ Big Dipper (3:36)
  • 8/ Too Old to Rock'n'Roll : Too Young to Die (5:44)
  • 9/ Pied Piper (4:32)
  • 10/ The Chequered Flag [dead or alive] (5:32)

enregistrement

Radio Monte Carlo, Maison Rouge Mobile Studio, 1975

line up

Maddy Prior (chant), Ian Anderson (flûte, guitare acoustique, harmonica, percussions, chant), Martin Barre (guitare), Barriemore Barlow (batterie, percussions), John Glascock (basse, choeurs), John Evan (piano), David Palmer (direction des cordes, saxophone), Angela Allen (chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité. Cette édition comprend deux titres bonus : "A Small Cigar" (3:39) et "Strip Cartoon" (3:17) portant la durée de l'album à 49:23

chronique

Styles
folk
rock

L'espoir fut de courte durée. Depuis "War Child", Jethro Tull entame une carrière en dents de scie où le groupe va alterner des albums élégants (très peu) à d'autres dénués d'intérêt (hélas plus nombreux). "Too Old to Rock'n'Roll : Too Young to Die !" n'est pas le premier faux pas de leur carrière, ce ne sera pas non plus leur dernier. C'est en tout cas le premier à être aussi catastrophique (j'exagère à peine). Un album plus que moyen qui ne propose en fait qu'une succession de chansons rock peu inspirées dont il n'y aura pas grand chose à retenir. En enchaînant de la sorte des albums plus que mitigés, Jethro Tull ne se rend pas vraiment service. À force, on a bien du mal à essayer de comprendre la logique d'un Ian Anderson qui, parce qu'il peut tout se permettre, a souvent tendance à faire n'importe quoi. Jethro Tull étant un des rares groupes affiliés au progressif à avoir cartonné aux États-Unis, on peut raisonnablement imaginer que ce prétendu nouvel album concept, cette fois autour d'une rock star, ait été motivé par les besoins du marché. L'ironie veut que le public américain n'y ait pas répondu positivement. Après avoir bataillé dur pour faire disparaître leurs influences blues, voilà qu'elles reviennent à la charge en partie grâce à "Taxi Grab" et son harmonica. On n'y croit pas une seconde. L'indispensable David Palmer fait ce qu'il peut pour tirer le groupe vers le haut ("The Chequered Flag" et sa mélodie larmoyante) mais il est trop tard pour sauver les meubles. Même ce titre, plutôt racoleur, traduit parfaitement le détachement et la désinvolture qui ternissent chaque minute de ce disque. Plus embarrassant peut-être, c'est de constater qu'un groupe comme Rush n'est finalement pas très loin de ce que Jethro Tull accomplit ici avec un titre comme "Quizz Kid", un des rares bons moments d'un album qu'il vaut mieux éviter sous peine de se faire une mauvaise idée des réelles capacités du groupe. Trop vieux pour faire du rock ? Trop jeune pour mourir ? Trop mauvais surtout...

note       Publiée le mardi 4 octobre 2005

partagez 'Too old to rock'n'roll : too young to die !' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Too old to rock'n'roll : too young to die !"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Too old to rock'n'roll : too young to die !".

ajoutez une note sur : "Too old to rock'n'roll : too young to die !"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Too old to rock'n'roll : too young to die !".

ajoutez un commentaire sur : "Too old to rock'n'roll : too young to die !"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Too old to rock'n'roll : too young to die !".

Aladdin_Sane › lundi 11 juin 2018 - 17:24  message privé !

Je ne connais pas les remix de Wilson concernant d'autres artistes que JT. Celui-là est un peu particulier du fait qu'il ne s'agit d'un remix de l'album original mais il est vrai que souvent, les remix (comme certaines remasterisations) n'ont pas beaucoup d'utilité.

Note donnée au disque :       
bubble › lundi 11 juin 2018 - 11:22  message privé !

je ne connais pas ce remix mais d'une manière générale je n'aime pas trop le boulot de wilson ( KC et YES ) .. on dirait qu'il passe les bandes au stérilisateur . on peut arguer qu'on entend tout . les instruments bien séparés ok , mais au prix d'une cohésion et d'un punch d'ensemble perdu à mon gout . sympathique les premières fois pour le dépaysement de l’écoute d'album qu'on connais par cœur mais passé la surprise les défauts deviennent vraiment trop apparents ( je parles principalement des remix de KC et YES ) : plat, manque de profondeur , plan sonore unique , batterie un peux carton et aiguë trop prononcé. bref c'est chiant quoi ! il y a peut être quelque exception comme relayer ( et encore le vynil original sonne pas mal !) . mais je ne comprend pas trop ce truc de remixer des albums qui sonnaient déjà bien en essayant de coller au max au mix original ? (ctte, fragile pas ex ) plan foireux dès la base. De mon point de vu, a juger vraiment cas par cas et pas sauter d’emblée sur tout les remix qu'il fait si on a déja les originaux . Truc assez bien quand même sur les éditions en blu-ray , le remix est fourni avec le mix original (la bande master re-numérisée ), souvent un vinyl rip ( voir plusieurs ) est fourni aussi etc .. bref ca fait une bonne archive, c'est du serieux . jamais écouté les 5.1 par contre ( je ne suis pas équipé ..)

Aladdin_Sane › lundi 11 juin 2018 - 09:49  message privé !

Pas le meilleur album du groupe mais le remix de 2015 par Steven Wilson redonne un coup de jeune à cet album. Plutôt que d'utiliser les bandes originales, Wilson a remixé un passage télé de 1976 où le groupe jouait l'intégralité de l'album. Résultat, si le concept n'a pas changé, la musique sonne plus moderne, on entend mieux les différents instruments ce qui met en valeur la qualité des compositions, bref, encore une fois, merci Monsieur Wilson pour le travail accompli, on comprend mieux pourquoi Jethro Tull fait appel à vous pour retravailler sur ses albums.

Note donnée au disque :       
Ramon › dimanche 17 novembre 2013 - 12:28  message privé !

L'album en réponse au punk: trop vieux pour le rock…de quoi mettre les rieurs contre soi, pourtant si on ôte cette référence malheureuse, on obtient un bon disque du Tull.

Note donnée au disque :       
Thierry Marie › vendredi 11 juin 2010 - 18:01  message privé !

Je n'ai jamais compris l'opprobre qui a frappé ce disque. Moi, je l'aime. Les mélodies sont d'une confondante évidence, les arrangements parfaits et subtils. Finalement, je n'ai de réticences qu'envers la plage titre et surtout "The Chequered Flag" qui résonnent à mes oreilles un peu trop hymnes de pacotille (même si je leur trouve du charme). Bien sûr, je lui préfère "A Passion Play", "Thick As A Brick", "Minstrel In the Gallery", "Songs From The wood", "Heavy Horses" et quelques autres, mais Ian Anderson garde quand même toujours un niveau d'excellence assez unique.

Note donnée au disque :