Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHH.e.r.r. › The winter of Constantinople

H.e.r.r. › The winter of Constantinople

  • 2004 - Cynfeirrd, Feirdd 012 - limitée à 141 ex. (1 cd)
  • 2005 - Cynfeirrd, Cyn 036 LP - limitée à 323 ex. (1 picture disc)
  • 2005 - Cold spring, CSR56CD (1 cd)

cd | 9 titres

  • 1 The fall of Constantinople
  • 2 Hopes die in winter
  • 3 Hagia Sophia
  • 4 Tanz Konstantinopel
  • 5 Requiem
  • 6 A new Rome
  • 7 Fruehling erwachen
  • 8 Oneindigheid
  • 9 Arise

enregistrement

Composé et produit par Michiel Spapé, sauf 5 adapté de Beethoven et Scarlatti, Pays-bas, 2004.

line up

Michiel Spapé (tous instruments), Oskar van Dijk (violoncelle sur 1, 4, 6 & 9), Troy Southgate (voix sur 1, 2, 3, 6 & 9), Miklos Hoffer (voix sur 1, 7, 8 & 9).

remarques

Première édition de 141 exemplaires chez Cynfeird dans la série E4E.
Réédition LP picture chez Cynfeirdd, limitée et numérotée à 323 exemplaires ; le titre 'Arise' remplace 'Requiem'.
Réédition Cold Spring avec le track-list complet.

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
ambient neoclassique et martiale

H.E.R.R. ou l'un des projets les plus intéressants en matière d'ambient neoclassique et martiale. A l'heure où les clones sont légions et où l'on porte au faîte de la perfection une nullité comme Arditi, ce projet batave a de la personnalité à revendre. Un premier album déjà impressionnant de maîtrise chez Were Di ! début 2004, et ce 'Winter of Constantinople' édité sous diverses formes (voir les notes), ce qui est on ne peut plus révélateur de l'enthousiasme suscité. La sollicitation du groupe est telle que de nombreuses participations à divers projets (dont le superbe 'Hopes die in winter') accompagnent chaque nouvelle actualité du groupe. Orchestrations neoclassiques délicates, hymnes épiques et martiaux captivants, bande-son alternative d'une super-production historique, 'The winter of Constantinople' est tout cela à la fois : les textes déclamés sont empreints d'une nostalgie du passé et de cette chute d'une civilisation très avancée à l'époque dans laquelle l'Europe d'aujourd'hui puise encore un héritage pourtant malmené. L'album est très varié, ne se contentant pas de reproduire des schémas indus martiaux préfabriqués, prenant le temps de laisser les cordes s'exprimer, légères et sentencieuses selon les passages, exultant de rythmes et de percussions diverses. Rarement une telle maîtrise aura été observée sur un album de ce genre, chaque morceau est un enchantement pour les tympans et les yeux submergés d'images d'évènements tragiques et glorieux se repaîssent de cette manne inespérée. Excellent !

note       Publiée le samedi 1 octobre 2005

partagez 'The winter of Constantinople' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The winter of Constantinople"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The winter of Constantinople".

ajoutez une note sur : "The winter of Constantinople"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The winter of Constantinople".

ajoutez un commentaire sur : "The winter of Constantinople"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The winter of Constantinople".

taliesin › lundi 7 janvier 2019 - 10:23  message privé !

Dieu que c'est laborieux - et je suis gentil ! Je retourne écouter Arditi ! :-p

Note donnée au disque :       
novy_9 › vendredi 20 décembre 2013 - 15:00  message privé !

"A l'heure où les clones sont légions et où l'on porte au faîte de la perfection une nullité comme Arditi" mhm Arditi comparé à HERR c'est le nirvana, même si je ne suis pas spécialement fan. HERR a fait un disque pas mauvais celui-ci et que des daubes où l'on s'endort au bout de 2 minutes (si on n'a pas zappé avant) tellement la voix est insupportable et soporifique, en plus le gars s'y croit fort et ne se rend m^me pas compte que c'est razoir ce qu'il fait .. La comparaison avec le prof est vraiment bien pensé le troy nous fait un cours à nous les pauvres ignorants ...

Solvant › jeudi 16 octobre 2008 - 09:39  message privé !

Un album très fin, pas du tout écrasé par son emphase. Une sorte de petite oeuvre totale, visuelle et poétique qui se démarque franchement du reste du genre. C'est devenu un presque-classique avec le temps.

Note donnée au disque :       
Marco › samedi 11 novembre 2006 - 14:15  message privé !
avatar
Ben évite le dernier alors :D
Tommy › samedi 11 novembre 2006 - 12:35  message privé !
@Serge: Tout à fait d'accord avec ce que tu viens de dire. Simplement son accent (au chanteur) est trop léché et vu qu'il narre plus qu'il ne chante, ça sonne comme une récitation de base. On se croirait en cours d'anglais au lycée... Définitivement j'ai du mal avec sa voix...
Note donnée au disque :