Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIgra Staklenih Perli › Igra Staklenih Perli

Igra Staklenih Perli › Igra Staklenih Perli

5 titres - 27:48 min

  • 1/ Gusterov Trg (4:25)
  • 2/ Solarni Modus (4:09)
  • 3/ Putovanje u Plavo (6:52)
  • 4/ Pecurka (7:05)
  • 5/ Majestetski Kraj (5:18)

informations

Studio V, P6P-RTB, Belgrade, Yougoslavie, août 1978

line up

Vojkan Rakic (guitare), Pedja Vukovic (batterie, percussions), Drasko Nikodijevic (basse, chant), Zoran Lakic (claviers, chant)

chronique

  • psychédélique

Et à l'est, rien de nouveau ? Pas vraiment en effet, puisque c'est avec plus de dix ans de retard que les gars de Igra Staklenih Perli - dans ce qui était encore alors la Yougoslavie - sortent un pur album de rock psychédélique. De plus, les conditions d'enregistrement des plus déplorables rajoutent ce grain si particulier qui confère aux productions de ce genre tout leur attrait. En ce qui me concerne, il est à ranger aux côtés de l'album "Man Coda" des australiens de Quasar parmi un des disques post psyché les plus réussis jamais réalisé. Il est vrai que la mode était alors au punk et à la new wave, mais en écoutant ces disques avec le recul, on constate avec délice que finalement ils tiennent mieux la route que d'autres albums pourtant censés au mieux représenter les tendances dominantes. Si Quasar a des qualités méditatives évidentes, c'est dû à son approche très minimale ; majoritairement planant, "Man Coda" ne nous bouscule qu'avec un titre - et quel titre ! - "Zeitgeist". La musique de nos amis serbes possède les mêmes qualités hypnotiques, sauf qu'elles se développent à partir d'une influence extraite directement des mélodies orientales. Percussions typiques et basse enivrante sont à la base de ce tour de magie propre à charmer le plus redoutable des serpents ("Putovanje u Plavo"). Deux titres seulement sont chantées et l'un d'entre eux, "Pecurka", développe une atmosphère enfumée particulièrement inquiétante. De plus, Igra Staklenih Perli met rarement le frein à ses extrapolations électriques si bien qu'ils incarnent peut-être sans trop le vouloir la meilleure réponse à Hawkwind de ce côté du Rhin. Ceci s'illustre le mieux sur les instrumentaux "Solarni Modus" et "Majestetski Kraj". Rien de révolutionnaire donc, mais une curiosité dont peut-être le seul exploit serait de pouvoir s'en procurer une copie ! Ceci étant dit, c'est un album qui vaut définitivement la peine d'être écouté, même si sa très courte durée (à peine vingt-huit minutes) a de grandes chances de nous laisser sur notre faim...

note       Publiée le dimanche 25 septembre 2005

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Igra Staklenih Perli" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Igra Staklenih Perli".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Igra Staklenih Perli".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Igra Staklenih Perli".

Nicko Envoyez un message privé àNicko
avatar

Vraiment pas mal du tout ce petit album. Psyché et groovy. Effectivement, l'ombre d'Hawkwind plane. Très prometteur !

dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Proggy, salaud ! ordure ! reviens ! je découvre cette chronique que maintenant.... un disque qui dégouline littéralement l'acide, à la producton impossible, mais quel foutue ambiance. Pecurka est la meilleure reprise de Can de l'univers, au fait.

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar
Jethro Tull ! =) Yeah comme tu dis
fracture Envoyez un message privé àfracture
Yeah... sans compter Pet Sounds. ;oP @heiro: Sergent pépère n'est PAS un concept album, mais il a bel et bien été vendu comme tel. Cela reste une pierre angulaire néanmoins.
Progmonster Envoyez un message privé àProgmonster
avatar
Les Beatles seront sur Guts, foi de Proggy, mais je ne serais pas le seul à m'y coller. Jethro Tull aussi pour le grand plaisir de Saï... et plein d'autres surprises. Faudra quand même un jour que je m'arrête.
Note donnée au disque :