Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCircus › Movin' on

Circus › Movin' on

5 titres - 43:40 min

  • 1/ The Bandsman (4:26)
  • 2/ Laughter Lane (4:16)
  • 3/ Loveless Time (5:38)
  • 4/ Dawn (7:59)
  • 5/ Movin'On (22:21)

enregistrement

Studio Harald Blobel, Bottmingen, Suisse, février 1977

line up

Marco Cerletti (basse, guitare, voix), Andreas Grieder (flûte traversière, tambourin, saxophone alto, voix), Roland Frei (chant, guitare douze cordes, saxophone ténor), Fritz Hauser (batterie, percussions, vibraphone)

remarques

chronique

Styles
folk
jazz
progressif
Styles personnels
symphonique

Mais faites les taire ces prétendues références du progressif ! Quand vient le moment de parler du cas Circus, on cite Van Der Graaf Generator, parce qu'il y a du saxophone, forcément. On cite Jethro Tull parce qu'il y a de la flûte, bein tiens, tu m'étonnes. On cite King Crimson parce que, dès qu'on parle de progressif, ne pas citer King Crimson, c'est presque passer pour un con. Tiens, au fait, y a des choeurs à la Yes sur la plage titre, mais j'ai vu personne en parler... Bref, au milieu de ces gens qui se répètent et qui véhiculent la mésinformation sans avoir fait l'effort d'écouter par eux-mêmes l'objet du délit, sans non plus se rendre compte des conséquences qui découlent de leur manque de responsabilité, ma voix est bien seule pour essayer de faire entendre ce qu'il y a réellement sur ce disque. Aux côtés de Gnidrolog, Circus compte sans doute parmi les formations les plus atypiques du progressif puisqu'il compte dans ses rangs un batteur vibraphoniste, deux guitaristes, l'un d'eux accessoirement bassiste, l'autre chanteur et saxophoniste, et enfin un flûtiste. Malgré cela, la musique de Circus ne s'aventure jamais dans des développements moyen-âgeux pour lesquels est reconnu un groupe comme Gryphon. Retrospectivement, leur premier album permet de mettre en perspective l'évolution du groupe. Sur "Movin' On", on retrouve exactement la même atmosphère, jusque dans le déroulement des titres ; "Dawn" est aussi abstrait que le fût "Dawntalk", et le gros morceau du disque se trouve relégué en toute fin. Les références évidentes à Genesis sont cette fois parfaitement distillées et Circus propose une musique à forte connotation acoustique, franchement plus sombre et plus tordue, ce qui ne les empêche pas de nous prendre aux tripes. Le bassiste Marco Cerletti, déjà brillant sur leur précédant effort, est sans doute celui par lequel cette fièvre se transmet, dans une musique qui devient de plus en plus dense au fur et à mesure que l'on progresse dans l'album. Et si Circus ressemblait tout simplement à Circus ? Un groupe unique à découvrir.

note       Publiée le dimanche 25 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Movin' on".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Movin' on".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Movin' on".

Coltranophile › mercredi 14 novembre 2007 - 12:37  message privé !
Excellent et de bout en bout à part peut-être "Loveless Time" un petit peu en-dessous mais de peu. Le long morceau placé à la fin me faisait craindre le pire mais quasiment annoncé par l'atmosphérique "Dawn", il montre une unité impressionnante, les breaks s'enchainent avec fluidité et en même temps un sens de la dynamique jamais pris en défaut. Une perle.
Note donnée au disque :       
armute › vendredi 15 septembre 2006 - 17:25  message privé !
Progmonster, je te trouve un peu dur, camarade : quand on n'est pas chroniqueur professionnel, il est plus facile de comparer un groupe à un autre que de décrire une identité. Regarde , moi: je viens de découvrir ce groupe et je reste sans voix : Circus, c'est inventif, bourré de qualités musicales et les compositions sont vraiment personnelles. Vive la Suisse!
Hymnos › lundi 26 septembre 2005 - 12:55  message privé !
Whouaaaa… c'est de l'autre côté de la terre ça ! :) Bon, je vais "fouiller" le net plus avant comme on dit… C'est beau la technologie :) …
Note donnée au disque :       
Progmonster › lundi 26 septembre 2005 - 11:31  message privé !
avatar
à Tokyo.
Note donnée au disque :       
Hymnos › lundi 26 septembre 2005 - 08:21  message privé !
…et que je connais déjà et que je classe parmis mes références incontournables. C'est vrai qu'il y a sur ce disque une personnalité et un savoir-faire remarquables mais plus généralement une ambiance progressive fascinante : et puis que dire du délire de "Movin' on"… pièce captivante de plus de 22 minutes, groovy puis airienne, entrainante, folk, ambiante, fun, noire et puis, et puis… Une des plus belle pièce prog que je connaisse. Vraiment grand ! Parcontre je n'ai jamais pu écouter le premier opus. Où peut-on le trouver ?
Note donnée au disque :