Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMcdonald & Giles › S/t

Mcdonald & Giles › S/t

5 titres - 46:09 min

  • 1/ Suite in C (11:24)
  • 2/ Flight of The Ibis (3:20)
  • 3/ Is She Waiting ? (2:44)
  • 4/ Tomorrow's People, the Children of Today (7:02)
  • 5/ Birdman (21:39)

enregistrement

Island Studios, Londres, Angleterre, mai - juillet 1970

line up

Michael Giles (batterie, percussion, chant), Peter Giles (basse), Ian Mcdonald (guitare, piano, orgue, saxophone, flûte, clarinette, cithare, chant), Steve Winwood (orgue, piano), Michael Blakesley (trombone), Mike Gray (direction des cordes)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
pop
progressif
Styles personnels
symphonique

Si vite arrivé, si vite reparti... Voilà comment nous pourrions résumer la contribution de Ian McDonald dont le court passage au sein de King Crimson fût déterminant au point d'en définir partiellement son esthétique. Même si les frères Giles participèrent aux sessions de "In the Wake of Poseidon", ils prirent eux aussi très rapidement la décision de laisser leur progéniture aux bons soins d'un Robert Fripp partagé désormais entre une belle chance à saisir et un lourd héritage à honorer. Alors que King Crimson essuyait donc sa première crise majeure après moins de douze mois d'existence, nos trois laissés pour compte décident d'unir leurs forces une dernière fois en réalisant pour le compte d'Atlantic l'album "McDonald & Giles". Qu'il ait été ou non prétexte à un réglement de compte, au moins ce disque possède-t-il l'avantage non négligeable de nous permettre de faire la part des choses quant à l'apport réel de chacun à cette aventure qui allait déterminer le devenir d'une scène pas encore désignée comme progressive. Disons le tout de suite, "McDonald and Giles", c'est le côté gentil de King Crimson. Même si Pete Sinfield contribue aux textes de "Birdman", ils ne possèdent pas la noirceur de ceux de "Epitaph". Inlcus ici, "Flight of The Ibis" serait en réalité une première mouture de ce qu'est devenu "Cadence and Cascade", de quoi vous donner une idée plus précise sur les éléments communs à King Crimson que l'on retrouvera sur ce disque. Les titres les plus ambitieux se déploient également dans de longues suites instrumentales ; le jeu virevoltant de Michael Giles à la batterie et le souffle de McDonald ne parviendront pourtant pas à donner à leur musique une autre dimension que ce caractère romantique et enjoué propre à leurs deux principaux auteurs. En bref, "McDonald & Giles" est encore un de ces disques qui générera la convoitise des acharnés du Roi Pourpre, mais tous ceux qui n'ont pas encore essayé "In the Court of the Crimson King" - et il y en a - devraient se concentrer en priorité sur ce mythique album.

note       Publiée le dimanche 25 septembre 2005

partagez 'S/t' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "S/t".

ajoutez une note sur : "S/t"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

ajoutez un commentaire sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

dariev stands › lundi 18 mai 2015 - 17:26  message privé !
avatar

Mais enfin bordel mais c'est somptueux

varg › lundi 28 juillet 2008 - 23:30  message privé !
moi je le trouve très frais cet album, justement en comparaison avec KC. l'atmosphère très "dandy" qui émane des différents titres est assez délicieuse et lui confère un charme immédiat.
Note donnée au disque :