Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFaust › 71 minutes of ...

Faust › 71 minutes of ...

13 titres - 71:36 min

  • 1/ Munic A (11:55)
  • 2/ Baby (4:53)
  • 3/ Meer (2:50)
  • 4/ Munic B (11:48)
  • 5/ Don't Take Roots (4:22)
  • 6/ Party 2 (7:05)
  • 7/ Party 8 (1:22)
  • 8/ Psalter (4:08)
  • 9/ Party 5 (4:33)
  • 10/ Party 1 (9:47)
  • 11/ Party 3 (0:42)
  • 12/ Party 6 (3:24)
  • 13/ Party 4 (4:47)

enregistrement

Wumme Studio, Hambourg, Allemagne, 1971 - 1975

line up

Werner "zappi" Diermaier (batterie, percussions), Hans-joachim Irmler (orgue), Arnulf Meifurt (chant), Jean-hervé Péron (chant), Rudolf Sosna (basse), Gunter Wusthoff (synthétiseur, saxophone)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
psychédélique > kraut rock

Méfiez-vous de ces gens qui prétendent vouloir votre bien ! Ils vous portent secours sans que vous n'ayez rien demandé, puis considérant que vous leur êtes redevables, s'octroient toutes les libertés, à commencer par empiéter sur la vôtre. Les membres de Faust n'étaient peut-être pas des musiciens très sérieux, mais ils travaillaient les bougres. Quand ils vinrent soumettre à Virgin ce qui aurait du être leur cinquième album, "Faust Party Three", ils furent sans doute à moitié surpris d'essuyer un refus, sans doute plus affectés par la déception qu'une telle décision engendre. En 1974, Faust est donc une affaire définitivement classée, et il faudra attendre 1986 pour que l'ex-Henry Cow, le décidément incontournable Chris Cutler, décide de faire publier sur son label Recommended la compilation intitulée "Munic & Elsewhere" présentant toute une série d'inédits enregistrés entre 1971 et 1975. À l'heure du passage au support cd dix ans plus tard, cette compilation revêt un autre habillage ; appelée désormais "71 minutes of Faust" - ce qu'elle propose en effet - elle réunit la compilation d'origine, l'intégralité de leur album inédit, ainsi que deux autres morceaux jamais encore publiés. Présentée sous cette forme, cette nouvelle collection remplit son rôle de document fidèle à même de traduire la folie douce de ce groupe hors norme. On retrouve ça et là des parties instrumentales ayant servies à leurs quatre albums officiels et on oscille plus que jamais entre Can et Gong, même si les délires des allemands ont un côté plus austère, moins farfelu ("Munic B", "Party 4"). Enfin, pour toutes celles et tous ceux qui voudraient explorer plus avant cet univers particulier sans pour autant perdre leur temps à tenter de distinguer ce qui est essentiel de ce qui ne l'est pas, je vous recommande vivement l'acquisition du coffret "The Wumme Years" publié sur le même label en novembre 2000 et qui contient l'intégralité des enregistrements de Faust dans leur célèbre studio de Hambourg.

note       Publiée le vendredi 23 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "71 minutes of ...".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "71 minutes of ...".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "71 minutes of ...".

empreznor › mardi 17 février 2009 - 17:41 Envoyez un message privé àempreznor

elle est terrible la pochette du prochain

bubble › vendredi 23 septembre 2005 - 14:06 Envoyez un message privé àbubble
j'te trouve un peu dur sur la note la . c'est surement le plus "sauvage" de leur disco et perso j'adore . c'est sur c'est plus un composite mais tout de meme ...