Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFaust › IV

Faust › IV

  • 1973 • Virgin CDV1885 • 1 CD

cd • 8 titres • 44:17 min

  • 1Krautrock11:47
  • 2Sad Skinhead2:43
  • 3Jennifer7:11
  • 4Just a Second [starts like that]3:35
  • 5Picnic on a Frozen River, Deuxieme Tableaux7:45
  • 6Giggy Smile4:28
  • 7Läuft...Heist Das Es Läuft Oder Es Kommt Bald...Läuft3:40
  • 8It's a Bit of Pain3:08

enregistrement

Manor Studios, Londres, Angleterre, 1973

line up

Werner "zappi" Diermaier (batterie), Hans-joachim Irmler (orgue), Jean-hervé Péron (basse), Rudolf Sosna (guitare, claviers), Gunter Wusthoff (synthétiseur, saxophone)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
psychédélique > kraut rock

L'histoire est-elle un éternel recommencement ? Le quatrième album de Faust est au "Faust Tapes" ce que "So Far" était à leur premier. Serait-ce donc cette fois au tour de Virgin d'exercer une pression sur le groupe afin qu'ils commettent cet ultime album déguisé en faux parjure ? Quoi qu'il en soit, et malgré l'habile compromis, et pour tout dire, la réussite que constitue ce disque, ce sera là le dernier mot du groupe allemand avant très très longtemps ; une reformation tardive en 1995 à travers l'album "Rien" sur Table of the Elements, avec Jim O'Rourke et Keiji Haino en guests, de quoi convaincre les plus réticents que le groupe allemand fait partie des figures les plus respectée de l'avant-garde... L'extrêmisme que le groupe affiche d'habitude le plus naturellement du monde n'est plus vraiment de rigueur, mais Faust continue à insuffler dans ses compositions des courants contraire qui en portent l'inaltérable signature ("Jennifer", "Giggy Smile" ou "Läuft...Heist Das Es Läuft Oder Es Kommt Bald...Läuft" distillent encore leurs ambiances tour à tour apaisées et inquiétantes). Il y a tout d'abord "Krautrock" qui éclairera la lanterne de ceux qui seraient encore tentés de demander d'où le terme provient ; la seule longue pièce du disque qui flirte, plus que de coutume, avec la grammaire de leurs amis d'en face, Can. Pour le reste, je ne peux m'empêcher d'évoquer le plus souvent Gong, comme le démontrent selon moi des plages tels que "Sad Skinhead" ou encore "Picnic on a Frozen River, Deuxieme Tableaux", gentiment psychédélique et toute basse dehors. Un peu de Beefheart aussi ("Just a Second"), voire, soyons fou, du Pink Floyd encore viable de "Meddle" sur le bluesy "It's a Bit of Pain". "Faust IV" est leur album le plus équilibré, celui où le groupe se montre le plus proche d'une écriture conventionnelle... sans jamais l'être vraiment. Commencer par ici n'est pas déraisonnable, mais le choc sera d'autant plus rude quand viendra l'heure de vous plonger dans leurs oeuvres antérieures.

note       Publiée le vendredi 23 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "IV".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IV".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IV".

Jean Rhume › mardi 29 mai 2012 - 23:38  message privé !

Oui égales niveau qualité et légitimité du nom "Faust" sans doute, c'est juste que la clique Peron/Diermaier a continué à sortir des albums sous ce patronyme pendant pas mal d'années alors que le Faust de "is Last" s'est (re)formé récemment. Après, je ne me risquerai pas à dire quel Faust est le plus à même d'utiliser le nom, les deux comportant des membres originels.

ericbaisons › mardi 29 mai 2012 - 23:08  message privé !

je suis loin de tout connaitre, mais il y a l'air d'avoir pas mal de live. et sinon, pourquoi y aurait-il un premier et deuxième faust, le groupe a divergé et il y a deux moutures egales on va dire.

Seijitsu › mardi 29 mai 2012 - 18:28  message privé !

@ericbaisons: sur leur page RYM, il y a quand même une bonne quantité de disques malgré une période d'inactivité, donc pas facile de s'y repérer.

Merci pour vos conseils, je commencerai par Ravvivando.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › mardi 29 mai 2012 - 15:40  message privé !

Oui "Faust is Last" est vraiment excellent mais il s'agit d'un second Faust (emmené par Irmler) et non de la formation qui circule ces dernières années sous ce nom (celle de Diermaier et Peron). Dans les albums récents de cette dernière, "C'est Com Com Compliqué" est plutôt bien, ainsi que "Disconnected", son petit frère avec Nurse With Wound. De bonnes choses aussi dans "Something Dirty" mais un album assez bizarrement gaulé, avec des morceaux parfois très courts et une voix féminine qui vient quelque peu changer l'identité du truc. Sinon, un très bon live de 2007 qui s'appelle "Od Serca Do Duszy".

ericbaisons › mardi 29 mai 2012 - 15:14  message privé !

Ca semble pas si gros que ça en fait, puisqu'il y a une longue période creuse. Donc Ravvivando en prio, puis Faust is last je dirais. La collab avec Dalek est a écouter aussi.