Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTheatre Of Tragedy › Velvet Darkness They Fear

Theatre Of Tragedy › Velvet Darkness They Fear

cd • 9 titres

  • 1Velvet Darkness they Fear1:05
  • 2Fair and 'Guiling Copesmate Death7:05
  • 3Bring Forth ye Shadow6:49
  • 4Seraphic Deviltry5:17
  • 5And when He Falleth7:08
  • 6Der Tanz der Schatten5:29
  • 7Black as the Devil Painteth5:26
  • 8On whom the Moon doth Shine6:15
  • 9The Masquerader and Phoenix7:35

enregistrement

Enregistré au Commusication Studio, Allemagne, Juillet 1996

line up

Raymond T.Rohonyi (chant), Liv Kristine Espences (chant soprano), Pal Bjastad (guitare), Tommy Lindal (guitare), Eirik T.Saltro (basse), Hein Frode Hansen (batterie), Lorentz Aspen (piano, claviers

remarques

chronique

Styles
gothique
metal
Styles personnels
atmosphérique

Si avec leur premier opus, Theatre Of Tragedy avaient inventé un style, avec ce Velvet Darkness They Fear, ils l'ont mieux apprivoisé : plus fin, plus mature, plus riche, cet album gomme une partie des défauts du précédent mais en rajoute de nouveaux. Les compos ont des ambiances nettement plus travaillées, il y a de bons riffs doom death à la pelle et le dialogue entre les chants s'est enrichi. En revanche, la voix de Liv Kristine reste bien faible, principal défaut de cet album et du groupe de manière générale et les claviers sont vraiment très simples, voire simplistes. Les grunts sont toujours aussi bons et on a même droit à un chant clair masculin par moments. Étrangement, le piano qui caractérisait le premier disque a quasi disparu ici au profit de nappes de synthé pas forcément exceptionnelles. Comme je le disais, la voix de Liv manque de puissance, bien que la fragilité de celle-ci, presque enfantine, profite à l'ambiance ; plus de maîtrise n'aurait rien gâché. Pour la première fois, le groupe va également utiliser des samples, souvent des dialogues, dont l'utilité reste discutable. Baroque et romantique, voilà une bonne définition de Velvet Darkness They Fear, mais il faudra encore attendre pour que le groupe sorte un album d'exception et exploite son potentiel. Un enregistrement qui a certainement été un peu trop encensé à sa sortie, mais à l'époque il existait moins voire pas de points de comparaisons et l'enthousiasme de la nouveauté a fait son effet.

note       Publiée le vendredi 23 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Velvet Darkness They Fear".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Velvet Darkness They Fear".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Velvet Darkness They Fear".

torquemada › samedi 27 juin 2009 - 14:54  message privé !

Je trouve ça très proche de ce que faisait My Dying Bride à la même époque, la chanteuse en plus, bien sûr, pourtant impossible d'accrocher à cet album tant il me paraît linéaire et monotone.

Note donnée au disque :       
erverg › samedi 15 juillet 2006 - 01:54  message privé !
Ce petit dialogue est extrait du film "Le Masque de la Mort Rouge" réalisé par Roger Corman en 1964. Plus d'infos sur l'IMDB ...
illusion › vendredi 14 juillet 2006 - 15:05  message privé !
Est ce que quelqu'un saurait d'où provient le sample de "And when he falleth"?
noar › mercredi 7 juin 2006 - 22:03  message privé !
Ah non, point de mauvais goût ici, leur meilleur prod et inspiré. Bon ça fait 10 ans que je le connais alors j'ai ptet pas le recul pour m'en apercevoir et je l'aurais jamais, mais que c'est beau, tout en progressions. A titre de comparaison en terme de mauvais goût dans un style similaire, je me rappele du groupe teuton CASKET; les puristes apprécieront mais c'en était tellement kitsch qu'on s'y attachait comme à un vieux caleçon pelé!
Note donnée au disque :       
Møjo › mardi 6 juin 2006 - 11:21  message privé !
Je préfère légèrement le premier, même si les différences me semblent pas flagrantes non plus... Celui là contient quand même des sommets de mauvais goût (le titre chanté en allemand là...), déjà que le groupe est un sommet de mauvais goût à lui seul dans le style... Bref... Assez plaisant à écouter tout de même... Enfin j'irai pas les racheter...
Note donnée au disque :