Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › More music from the legendary Carnegie Hall concert

Miles Davis › More music from the legendary Carnegie Hall concert

5 titres - 40:12 min

  • 1/ Concierto de Aranjuez part 1 (9:39)
  • 2/ Concierto de Aranjuez part 2 (7:10)
  • 3/ Teo (9:10)
  • 4/ Walkin' (9:19)
  • 5/ I Thought about You (4:54)

enregistrement

Carnegie Hall, New York City, USA, 19 mai 1961

line up

Danny Bank (clarinette), Bill Barber (tuba), Eddie Caine (clarinette), Paul Chambers (contrebasse), Jimmy Cobb (batterie), Johnny Coles (trompette), Miles Davis (trompette), Gil Evans (conducteur), Bernie Glow (trompette), Dick Hixon (trombone), Paul Ingraham (cor anglais), Wynton Kelly (piano), Jimmy Knepper (trombone), Hank Mobley (saxophone ténor), Louis Mucci (trompette), Romeo Penque (clarinette), Janet Putnam (harpe), Frank Rehak (trombone), Jerome Richardson (clarinette), Bobby Rosengarden (percussions), Ernie Royal (trompette), Bob Swisshelm (cor anglais), Bob Tricario (clarinette), Julius Watkins (cor anglais)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz modal > orchestral

Publié en 1987, "More Music from the Legendary Carnegie Hall Concert" vient compléter la publication d'origine alors que Miles Davis vient de mettre un terme au long contrat qui le liait à CBS pour rejoindre Warner. Cette démarche bassement mercantile s'efface heureusement très rapidement face au contenu, loin d'être de vulgaires fonds de tiroirs. Ces quelques titres, enregistrés ce même soir de mai 1961, n'avaient pas trouvé leur place sur le vinyle d'époque. La version internationale remastérisée parue en 1998 propose, quant à elle, l'intégralité de la performance, telle qu'elle s'est déroulée, sous le format double cd. Si l'on est friand de cet exercice, l'investissement vaut le coup, mais - soyons honnête - sous quelque forme que ce soit, rarement les interprétations des titres inclus ici arrivent à la cheville des enregistrements studios. La longue suite du "Concierto de Aranjuez" était une entrée en matière alléchante, mais elle ne possède pas la flamboyance de "Sketches of Spain". Et que dire de "Teo", issu de "Someday My prince Will Come" et dernière contribution de Coltrane à l'univers de Davis ? C'est une épreuve terriblement cruelle pour Hank Mobley qui aurait commis un irrémédiable impair en tentant de se mesurer à l'impétuosité de son prédécesseur. Il y apporte sa touche toute personnelle, sensible et élégant à la fois ; en fait, le travail d'un esthète qui vit son art sans souffrance. Et tordus comme nous sommes, on aime les entendre se faire mal, les artistes. Alors, si mes remarques valent pour l'atmosphère générale qui se dégage de cet enregistrement au caractère exceptionnel, il ne faut pas en oublier l'essentiel, à savoir Miles Davis lui-même... L'ange noir évolue pour ainsi dire sur un nuage. Se pourrait-il que l'homme à la trompette noir et or ait trouvé dans cette période d'incertitude et de remise en question une motivation supplémentaire pour sublimer son art ? S'il faudra attendre 1965 avant que ses disques ne redeviennent remarquables, entre temps, Miles n'aura jamais cessé de l'être.

note       Publiée le mercredi 21 septembre 2005

partagez 'More music from the legendary Carnegie Hall concert' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "More music from the legendary Carnegie Hall concert"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "More music from the legendary Carnegie Hall concert".

ajoutez une note sur : "More music from the legendary Carnegie Hall concert"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "More music from the legendary Carnegie Hall concert".

ajoutez un commentaire sur : "More music from the legendary Carnegie Hall concert"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "More music from the legendary Carnegie Hall concert".