Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBeowülf › The re-releases

Beowülf › The re-releases

cd • 26 titres

  • 1Tool The Jewel2:39
  • 2No Doubt2:50
  • 3Drink Fight Fuck1:51
  • 4All I Need2:41
  • 5Shoot Them Down2:20
  • 6Taste The Steel4:06
  • 7Phuck3:20
  • 8Get The Grind3:23
  • 9Americanizm1:53
  • 10Down Till Dead3:13
  • 11Belligerance1:28
  • 12Don't Give A Damn3:19
  • 13Alcohol3:03
  • 14Muy Bonita2:35
  • 15Flare2:34
  • 16Plastic People3:17
  • 17Fuzzy Princess3:32
  • 181Hippy Liquor3:37
  • 19One Chance3:35
  • 20Done Got Caught2:14
  • 21You Get Me Off2:43
  • 22Winer Diner3:14
  • 23Where You From3:50
  • 24Lost My Head3:25
  • 25Cruisin'4:49
  • 26Killing Time [bonus track]2:09

enregistrement

titres 1 à 13 : Perspective Sound, Sun Valley, Californie, USA, 1985 / titres 14 à 25 : Music Grinder, El Dorado Studios, Hollywood, Californie, USA, 1988

line up

Dale Henderson (chant, guitare), Mike Jensen (guitare), Paul Yemada (basse), Michael Alvarado (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
Styles personnels
punk > thrash

Man, those were the days... Le moins que l'on puisse dire c'est que Beowülf n'a pas vraiment eu le temps de faire parler de lui quand il était encore en activité. Il est en définitive bien plus vivant maintenant qu'il est mort. Proches potes de la galaxie Suicidal Tendencies - et ça s'entend - le groupe mené par le chanteur/guitariste Dale Henderson réalise son premier disque éponyme en 1986, très rapidement suivi par "Lost My Head... But I'm Back on The Right Track" en 1988. Thrash et punk à la fois, Beowülf était tout simplement le groupe de trop sur une scène qui grouillait déjà de formations qui se volaient dans les plumes. La décision la plus sage, le split, est alors prise bien qu'on ne puisse pas reprocher au combo un manque de savoir-faire. Le label I Scream Records, très friand de ce genre d'exercice, nous propose tout simplement de rattraper le temps perdu en réunissant à l'été 2005 leurs deux premiers albums sous la bannière "The Re-Releases", avec en prime un titre bonus, "Killing Time", première chanson enregistrée en plus de quinze ans ! Oui, vous avez devinez ; ça pue la reformation à plein nez, reste à voir si les boys ont encore le même jus qui coule dans leurs veines car il faut bien dire qu'ils étaient bien speed les Beowülf... Motörhead qui réenregistrerait "Kill'Em All" ou un truc dans le genre, vous voyez l'idée. Flashy et racé, Beowülf trace sa route à toute allure sans se soucier de tout ce qui pourrait bien se mettre en travers de son chemin. Bon, c'est clair qu'en plus de vingt cinq titres, en frôlant les 70 minutes, ce manque de diversité peut finir par lasser. Mais l'énergie est là, et bien là, et Beowülf tient bien à faire savoir à tout le monde qu'il a été particulièrement gâté par la nature. Et puis, il y a ce son d'époque, rond et puissant, propre à vous faire pouffer de rire à l'écoute des productions aseptisées qu'on nous livre par camions entiers aujourd'hui. Et le vieux réac' qui est en moi de se demander si Slayer ne les avait pas tout simplement oublié sur "Undisputed Attitude" ?

note       Publiée le samedi 17 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The re-releases".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The re-releases".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The re-releases".

dimegoat › jeudi 4 mars 2021 - 11:04 Envoyez un message privé àdimegoat

Voilà un groupe pour fêter le retour du soleil, mélange de hardcore et de speed qui évoque Motörhead (flagrant sur Get the Grind) autant que Suicidal Tendencies. Peu de riffs vraiment thrash, on reste plutôt du côté punk du crossover.

Note donnée au disque :       
Mountain of Judgement › samedi 13 février 2010 - 12:14 Envoyez un message privé àMountain of Judgement

"Lost My Head..." est pas mal du tout. On comprend immédiatement pourquoi la chro les situe dans "la galaxie Suicidal Tendencies". Crossover punk thrash à chemises boutonnées jusqu'à la glotte. Cela dit, c'est pas du niveau de la bande à Muir. Remuant c'est clair, mais lassant parfois. Trop linéaire en fait. C'est quand même fun de trouver ce type d'ersatz. Si quelqu'un en connaît d'autres, je suis preneur!

Note donnée au disque :