Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsva › Futurist's against the ocean

Asva › Futurist's against the ocean

  • 2005 • Mimicry DOSFATALES002/WOM021 • 1 CD digipack

cd • 4 titres

  • 1Kill The Dog, Tie Them Up, Then Take The Money
  • 2Zaum, Beyonsense
  • 3Fortune
  • 4By The Well Of Living & Seeing

enregistrement

Aleph Studio par Randall Dunn et Billy Anderson

line up

B.r.a.d (batterie & percussion, vocaux), Jessika Kenney (chant), John Schuller (guitare), Trey Spruance (guitare), G. Stuart DAHLQUIST (basse), Roy SWANSON (orgue hammond)

remarques

chronique

Styles
ambient
doom metal
drone
rock
Styles personnels
drone doom > avantgarde

Que croyiez-vous que deux ex-BURNING WITCH pouvaient avoir dans le crâne, au moment de fonder une nouvelle entité au patronyme des plus étranges ? Vous croyiez que Trey Spruance serait venu y foutre les pieds sans être sûr de savoir à quelle profondeur les deux comparses allaient l'enterrer ? Le drone d'ASVA est ésotérique, barré. Il ronronne de vibrations quasi-religieuses. Il prend toute son ampleur dans des fritouillages à l'orgue hammond, dans les vocalises de sacre et timbrées de Jessica Kenney, qui ne sera pas sans évoquer quelques unes des meilleurs pistes à l'époque explorées par Ann-Marie Edvardsen. Ca chuchotte, ça seventies, ça vous fout proprement et simplement sur le cul de part son inventivité et sa facilité d'accroche, et ça devrait quoiqu'il advienne convaincre définitivement l'auditeur sceptique que le drone est l'une des formes d'extrêmisme la plus visuelle qui soit.

note       Publiée le dimanche 11 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Futurist's against the ocean".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Futurist's against the ocean".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Futurist's against the ocean".

Raven › samedi 30 mai 2009 - 09:31 Envoyez un message privé àRaven
avatar

réécouté au casque hier matin en somnolant; le truc typiquement drone d'apéro riffesque traine-la-patte ici étalé sur presque la moitié le fait toujours pas plus que ça (d'ailleurs je m'en souviens jamais beaucoup vu que je pique du nez) mais dès que la donzelle se met à hululer, (dès que les choses sérieuses commencent), c'est vraiment renversant

Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 30 juin 2008 - 22:37 Envoyez un message privé àempreznor
il est sympa le dernier, surtout les passages s'eloignant de simples drones.
Wotzenknecht › samedi 10 mai 2008 - 21:05 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
C'est les Swans période Children of God qui se mettent au drone. Construction simple mais parfaite et inattaquable, quasiment biblique. Putain de messe cosmique.
Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › jeudi 28 février 2008 - 15:48 Envoyez un message privé ànecromoonutopia666
C'est bon comme se faire masser les boules par un triceratops. Désolé pour le coté trivial de ma comparaison me je n'en voyait pas d'autres possibles.
Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › mercredi 30 janvier 2008 - 13:21 Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...
"A faire écouter à tous ceux qui pensent que le drone n'est qu'un vaste foutage de gueule minimalo-experimentalo-masturbatoire fait par de gros flemmards... " merde ça n'en est pas un ??!! Il faut vraiment que j'écoute ce disque !