Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCaravan › In the land of grey and pink

Caravan › In the land of grey and pink

  • 2001 - Deram, UICY-9058 (1 cd)

5 titres - 43:28 min

  • 1/ Golf Girl (5:05)
  • 2/ Winter Wine (7:46)
  • 3/ Love to Love You [and tonight pigs will fly] (3:06)
  • 4/ In the Land of Grey and Pink (4:51)
  • 5/ Nine Feet Underground (22:40)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Decca Studios, West Hampstead, Angleterre, septembre - décembre 1970

line up

Richard Coughlan (batterie, percussions), Jimmy Hastings (flûte, piccolo, saxophone ténor), Pye Hastings (chant, guitare), David Sinclair (claviers, mellotron, chœurs), Richard Sinclair (chant, basse, guitare acoustique), David Grinsted (instruments à vent, percussions)

remarques

Cette édition remastérisée comprend 10 titres en tout, incluant deux véritales inédits ; "I Don't Know Its Name [The Word]" (6:10) et une première version de "Aristocracy" (3:42), ainsi qu'une version instrumentale de "Winter Wine" (7:48), un mix alternatif du final de "Nine Feet Underground" (8:32) et enfin une version alternative de "Golf Girl" intitulé "Group Girl", portant la durée du disque à 74:38
Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
pop
progressif
Styles personnels
canterbury

"In The Land of Grey and Pink" est considéré comme la pièce maîtresse de Caravan, et, tout au moins, le point culminant de sa première partie de carrière, mettant un terme à une trilogie aux prétentions artistiques de plus en plus affirmées et assumées. Je sais qu'il y en a déjà quelques uns qui me voient venir de loin et qui vont encore venir me reprocher de discréditer systématiquement ce qui est partout encensé. Je ne vais pas m'y opposer puisque je le remarque moi-même et que, fatalement, je ne peux pas leur donner tort. Mais ne croyez pas que c'est là une démarche volontaire d'aller à contre-courant, bien que je le confesse, c'est un petit plaisir auquel ma nature profonde ne résiste pas. Mais voilà ; comme le suggère son titre, le troisième album de Caravan est bien gentil. Je n'entends pas beaucoup de grisaille à vrai dire et le rose domine pour le moins. Raffiné à l'extrême, "In The Land of Grey and Pink" déploie exactement le même bon goût que l'on retrouvera plus tard chez Hatfield and The North. Mais aussi subtilement construites soient elles, elles ne rivalisent pas à mes yeux avec un disque comme "The Polite Force", publié à la même époque par Egg, autre groupe estampilé Canterbury, et pourtant bien plus sombre et expérimental (et proportionnellement moins applaudi). Bien entendu, on pourra apprécier à leur juste valeur des pièces comme "Winter Wine" ou surtout l'épique "Nine Feet Underground", aux multiples atmosphères vaporeuses et aux thèmes extrêmement soignés (malgré un riff de guitare joyeusement pompé au "Sunshine of Your Love" de Cream sur "100% Proof" et qui à priori ne semble déranger personne) ; une énorme pièce qui est à Caravan ce que "A Plague of Lighthouse Keepers" est à Van Der Graaf Generator. Mais la présence de chansons telles que "Golf Girl", "Love to Love You" ou la plage titre, aux reliefs dignes d'un horizon emprunté à la côte belge, déforcent à mon sens l'impact qu'auraient pu susciter ces deux excellents morceaux s'ils avaient été accompagnés de titres du même accabit.

note       Publiée le vendredi 9 septembre 2005

partagez 'In the land of grey and pink' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In the land of grey and pink"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In the land of grey and pink".

ajoutez une note sur : "In the land of grey and pink"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In the land of grey and pink".

ajoutez un commentaire sur : "In the land of grey and pink"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In the land of grey and pink".

Klarinetthor › vendredi 27 mars 2015 - 00:39  message privé !

Mais je tiens à m'excuser sur le présent disque il n'est pas aussi horrible que les deux morceaux précités. Il me fait juste autant d'effet que de me faire chatouiller le coude.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 27 mars 2015 - 00:36  message privé !

ton kleenex de proggeux n'atteint pas ma sympathie pour toute substance liverpudlienne

Note donnée au disque :       
SEN › vendredi 27 mars 2015 - 00:27  message privé !

Je dirais la disco des Beatles, comme torture c'est digne de l'inquisition !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 27 mars 2015 - 00:24  message privé !

La question c'est que souhaiteriez-vous à votre pire ennemi, etre torturé en boucle par In the land of Pink, A whiter shade of pale ou Night in white satin?

Note donnée au disque :       
SEN › jeudi 26 mars 2015 - 23:57  message privé !

Tout comme celui là d'ailleurs !

Note donnée au disque :