Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiscordance Axis › The Inalienable dreamless

Discordance Axis › The Inalienable dreamless

17 titres - 23:23 min

  • 1.Castration Rite - 2.The Inalienable Dreamless - 3.Sound Out The Braille - 4.Oratorio In Grey - 5.Vacuum Sleeve - 6.Angel Present - 7.The Necropolitan - 8.Pattern Blue - 9.The End Of Rebirth >mp3 - 10.Loveless - 11.Radiant Arkham - 12.Use Of Weapons - 13.Compiling Autumn - 14.Jigsaw - 15.The Third Children - 16.A Leaden Stride To Nowhere - 17.Drowned

remarques

chronique

Styles
hardcore
grindcore
Styles personnels
grindcore ninja commando

"Jouhou" nous avait mis la puce à l'oreille : Discordance Axis se professionnalise… "The inalienable dreamless", dernier effort du groupe, brille par sa production tranchante comme un scalpel laser, et où l'on retrouve un groupe super carré, précis comme une horloge suisse. Marton et Witte ont encore progressé niveau technique, et tandis que le premier nous offre un véritable festival de riff tous plus hachés les uns que les autres, où ça dissone, ça saute et ça "fast-pick" avec une précision à faire pâlir Dr Carter, le deuxième nous blast la gueule à la vitesse de la lumière. Bon, Chang, n'en parlons, lui, il en tient une sacré couche, il a mis les growls de côté pour se consacrer uniquement au "truc" criard complètement malade qui lui sert de gosier. Bref, du grind super classe, ultra violent et tout et tout, mais un truc me chiffonne quand même… le grind, c'est bien du bordel dans ta gueule non ? ça tabasse ta race sans rien demander en retour… or là, le défaut de ce disque, c'est peut être d'être trop propre, trop "pro"… là où les premiers enregistrement du combos brillaient par leur folie furieuse (jouer de la guitare avec une brique… et puis quoi encore ?), ce "inalienable dreamless" sonne beaucoup trop "premier de la classe" pour être sincère. Un sommet de grind, certes, mais qui manque peut être un poil de folie. Vous allez trouver que je chipote, mais le grind, c'est pour les malades, et ça n'a jamais rien eu à voir avec le death. Oui, sans rapport, et je vous emmerde.

note       Publiée le vendredi 9 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Inalienable dreamless".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Inalienable dreamless".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Inalienable dreamless".

Rastignac › lundi 5 juin 2017 - 23:51  message privé !
avatar

Boudiou. Même à l'oef ils arrivent à scotcher le public les sss.

saïmone › lundi 5 juin 2017 - 23:04  message privé !
avatar

https://www.youtube.com/watch?v=UEne6j6Sehg ça c'est "fou", comme grindcore ! "arigato gozaimasu !"

Note donnée au disque :       
Kagoul › lundi 5 juin 2017 - 21:12  message privé !

"ça manque un peu de folie" ^^ sacré saimone ! complètement barré cet album ! Oui bon j'ai compris un peu de folie au niveau du son, trop propre ! j'aime quand même assez et ça bote le cul.

dimegoat › lundi 5 juin 2017 - 10:44  message privé !

Quand on commence à faire de la gymnastique sur cet album, il est grand temps de partir en maison de repos.

Note donnée au disque :       
saïmone › dimanche 27 novembre 2016 - 14:18  message privé !
avatar

Ces premières chros témoignent d'une époque... qu'on est bien heureux d'avoir passée ! Bon sang cette écriture...!

Note donnée au disque :