Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiscordance Axis › Jouhou 1995-1997

Discordance Axis › Jouhou 1995-1997

31 titres - 61:26 min

  • 1. Vertigo Index - 2. Panoptic - 3. Aperture of Pinholes - 4. Information Sniper - 5. Carcass Lottery - 6. Come Apart Together Come Together Alone - 7. Rain Perimeter - 8. Broken Tomorrow - 9. Attrition - 10. Nikola Tesla - 11. Flow My Tears, The Policeman Said - 12. Jouhou - 13. Damage Style - 14. Crack in the Cataracts - 15. Rether Scalpul - 16. Numb(ers) - 17. Ashtray Ballpoint - 18. Typeface - 19. Reciprocity - 20. Reincarnation - 21. Alzheimer - 22. Flow My Tears, The Policeman Said - 23. Eye Gag - 24. Area Trinity - 25. Integer - 26. Information Sniper - 27. Amphetimine Hollow Tip - 28. Tokyo - 29. So Unfilial Rule - 30. Junk Utopia - 31. Continuity

enregistrement

Divers

remarques

chronique

Styles
hardcore
grindcore
Styles personnels
grindcore ninja commando

Deuxième volet des rééditions Hydrahead, "Jouhou", l'album par qui le scandale arriva. Accompagné sur split avec Melt Banana et Plutocracy, ce "Jouhou" jouit d'une puissance hors du commun, dépassant même les divers titres du précédent opus. Une production au petits oignons, mais surtout un groupe qui a pris de l'assurance, et qui met un peu plus de cœur à l'ouvrage, moins de délire, plus de sérieux (quoique, tout est relatif hein). Les titres sont plus alambiqués, surtout en ce qui concerne la guitare, qui n'hésite plus dans les cabrioles, rythmes bipolaires et contorsions douloureuses. Pour le reste, on ne change pas une équipe qui gagne, Witte toujours aussi supersonique et Chang, le ninja défoncé au M16 et au pouvoir vocal surnaturel, au ninpo le plus criard de la galaxie. Ça fuse, ça valse, ça tabasse, ça défonce, ça coupe, ça blast, que dire de plus ? Seul petit bémol, on retrouve plusieurs fois les même titres sur le même CD… c'était aussi vrai pour OSV, mais les versions étaient assez différentes les une des autres pour ne pas s'en plaindre; là, on retrouve parfois le même titre dans des interprétations tellement similaires qu'elles en sont bien évidemment inutiles, à l'instar de ce bonus track de 26 min de silence, avec en plein milieu, 2/3 min de grind. Bref, Discordance Axis poursuit son petit bonhomme de chemin, au bord duquel s'entasse de nombreux cadavres et où l'herbe ne repoussera jamais…

note       Publiée le vendredi 9 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Jouhou 1995-1997".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jouhou 1995-1997".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jouhou 1995-1997".

dimegoat › mardi 17 mars 2020 - 19:16 Envoyez un message privé àdimegoat

Il y a un groupe Facebook pour que les vieux comme nous partagent de la musique en ces temps tellement sombrex, tous les jours à 19h30. Ils commencent avec Cascada. Heureusement, il y a Jouhou.

DesignToKill › dimanche 12 janvier 2014 - 02:04 Envoyez un message privé àDesignToKill

OUH POUTAIN. En effet je suis d'accord ça poutre plus comme j'aime sur celui ci

Note donnée au disque :       
DesignToKill › dimanche 12 janvier 2014 - 00:47 Envoyez un message privé àDesignToKill

Je plante ma tente ! << Aussi bon que "inalienable dreamless"... >> QUOI? Bon, je vais devoir aller l'écouter...

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 25 février 2008 - 14:08 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar
Bizarre, d'ailleurs, de n'y voir aucun commentaire à part les deux perdus du fond... j'accorde que ma chronique sent des aisselles, mais tout de même !
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › lundi 25 février 2008 - 01:26 Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Héhé, on le redira jamais assez.
Note donnée au disque :