Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCConverge › When forever comes crashing

Converge › When forever comes crashing

11 titres - 38:51 min

  • 1: My unsaid everything
  • 2: The high cost of playing God
  • 3: In harms way
  • 4: Conduit
  • 5: The lowest common denominator
  • 6: Towing Jehovah
  • 7: When forever comes crashing
  • 8: Ten cents
  • 9: Year of the swine
  • 10: Letterbomb
  • 11: Love as arson

enregistrement

Produit par Steve Austin

line up

Kurt Ballou (guitare, électronique, chœurs), Jacob Bannon (chant), Aaron Dalbec (guitare, chœurs), Steve Brodsky (basse, guitare), Damon Bellorado (batterie).

Musiciens additionnels : Steve Austin (chœurs), Jay Randall (chœurs), Travis Shettel (cymbale), Jeff Feinburg (chœurs), Ben Cummings (chœurs), Matt Pike (chœurs), Grail Mortillaro (chœurs), Ryan Parker (chœurs), Tre McCarthy (chœurs).

chronique

Styles
hardcore
new school
Styles personnels
new school

Alors que Converge avait déculotté ces vieux réac’ du hardcore avec "Petitioning the empty sky", le voilà qui remet le couvert avec un disque encore plus jusqu'au boutiste, "When forever comes crashing". Plus metal, plus violent, plus varié mais aussi plus unitaire, cet opus dépasse allègrement la qualité de son prédécesseur. Alors que le disque démarre sur les chapeaux de roues (comme toujours) avec "My unsaid everything" (tuerie hardcore surpuissante), le voilà qui s'embarque dans du hardcore metal moshisant qui mue de l'old school / rouleau compresseur vers l'aplatissant type coup de massue. "In harms way" nous fait respirer avec sa basse énorme et son feeling presque post-rock, tandis que "Conduit" se révèle être une bonne boucherie, à l'instar de "Towing Jeovah" qui aura tôt fait de réduire en miette les plus valeureux du mosh-pit... et ainsi de suite. Alternance de morceaux calmes et d'autres bourrins, et déjà le groupe se fourvoie dans des titres plus lourds ("the lowest common denominator"), écrasant et noisy, qui t'écrase sur le sol comme une vulgaire merde. Bien que le disque soit sans réelle surprise compte tenu de l'allure de "Petitioning", il se révèle de meilleur gabarit, grâce à une production enfin digne de ce nom, et surtout des titres plus cohérents entre eux ("Petitioning" n'étant après tout qu'une collection de morceaux pris ici et là). Une sorte d'album transition donc, qui reste excellent de par sa variété, mais qui n'annonce en rien l'ultraviolence de leur futur chef d'œuvre "Jane Doe".

note       Publiée le mercredi 7 septembre 2005

partagez 'When forever comes crashing' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "When forever comes crashing"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "When forever comes crashing".

ajoutez une note sur : "When forever comes crashing"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "When forever comes crashing".

ajoutez un commentaire sur : "When forever comes crashing"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "When forever comes crashing".

E. Jumbo › samedi 20 avril 2013 - 00:31  message privé !

Bordel ce truc est MÉCHANT et MALSAIN. J'y comprends jamais rien et j'ai l'impression d'écouter un truc différent à chaque fois. Mais y a vraiment quelque chose qui me met mal à l'aise dedans...

Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 3 mai 2011 - 22:39  message privé !

je le ressors ; et donc, c'est le meilleur, à égalité avec YFM ; très starkweather, mine de rien

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › mardi 18 janvier 2011 - 23:08  message privé !

Vraiment pas mal aussi à la lumière de la 3e écoute, moins carrousel de baffes que Petitioning, moins dynamique, mais bien varié aussi avec plus de passages calmes, et certains moment qui butent bien.

Note donnée au disque :       
blub › samedi 22 mars 2008 - 11:55  message privé !
Slayer et Black Flag sont des influences de Converge c'est certains mais aussi Rorscharch et Unbroken! Aprés Deadguy aussi mais t'as raison c'est moins évident!
Note donnée au disque :       
zarcé › jeudi 28 février 2008 - 21:28  message privé !
Deadguy et Kiss it Goodbye c'est les parrains de Botch ... de WFCTC c'est moins évident, Slayer et les Black Flag ont influencé Converge aussi