Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWilt › Radio 1940

Wilt › Radio 1940

19 titres - 124:06 min

  • 1/Radio tower - 2/Noise musique : metal assemblage #1 - 3/Social occult mach - 4/ Depression modern - 5/Propaganda - 6/Silence between war - 7/Untitled post war piece - 8/Pale skin memoirs - 9/Grey transmission - 10/Sandman - 11/Painting sound into futurism - 12/Noise musique : metal assemblage #2 - 13/To the fallen (black & white) - 14/Charcoal and soot - 15/The shadow out of time - 16/Hour of the wolf - 17/Under the roofs of Paris - 18/Dawn of technology (end time) - 19/Radio failure

enregistrement

Enregistré aux Usa, automne 2000-printemps 2002

line up

James P. Keeler (claviers, samples, interférences radio AM, plumes, objets métalliques, verre, béton, pierres, magnétophone, dictaphone, ordinateur, pédales d'effets, micros, platines, disques brisés)

remarques

chronique

L'américain James P. Keeler est connu pour ses expérimentations basées sur de nombreuses sources toutes plus diverses les unes que les autres. Entre electronica, minimalisme industriel et ambient feutrée la musique de Wilt semble muter à chaque nouvelle oeuvre tout en conservant ces composantes typiques. Seconde livraison pour le label Ad Noiseam, "Radio 1940" est un exercice ambitieux de par sa durée (plus de 2h) mais aussi et surtout en raison de la multiplicité des sources sonores utilisées ici. A lire la liste des éléments il est clair que le résultat ne peut être que surprenant. En choisissant l'année 1940 Keeler semble vouloir arrêter le temps sur une époque mouvementée (la guerre en Europe essentiellement) et évoquer par un environnement sonore protéiforme une dégénéresence (Wilt ou le flétrissement d'une fleur ou d'une plante), la fin d'une époque et le début d'une autre, marquant ainsi un tournant historique. Les structures des 19 compositions de "Radio 1940" sont souvent aux frontières de la drone-ambient sans la prééminence des infra-basses, les nappes formant des volutes parfois mélodieuses ou a contrario bruitistes. Les thèmes sont régulièrement déconstruits par l'apport de sons qui s'entrechoquent dans un contraste qui éradique toute vacuité sonore. Cet amalgame electro minimaliste, noise et ambient n'est jamais agressif gratuitement mais répond à la seule logique d'engourdir la raison et d'affiner l'acuité auditive et l'imaginaire. Un trip plutôt long mais subtil et très hétérogène.

note       Publiée le dimanche 4 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Radio 1940".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Radio 1940".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Radio 1940".

merci pour le fusil... › vendredi 23 janvier 2015 - 00:48 Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...

Remontée boulesque.

Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › jeudi 22 mai 2014 - 13:56 Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...

Putain de prenant. Enveloppant et insidieux.

Note donnée au disque :       
juj › vendredi 10 mars 2006 - 17:20 Envoyez un message privé àjuj
(ou quand le bruit est beau)
Note donnée au disque :       
juj › vendredi 10 mars 2006 - 17:19 Envoyez un message privé àjuj
deep, caverneux, obscur, charbonneux, nocturne, stop ou encore ? ambiance des années noires parfaitement réussie, captivant
Note donnée au disque :