Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › In the Wake of Poseidon

King Crimson › In the Wake of Poseidon

cd • 8 titres • 41:00 min

  • 1Peace - A Beginning0:50
  • 2Pictures of a City8:01
  • 3Cadence and Cascade4:37
  • 4In the Wake of Poseidon7:56
  • 5Peace a Theme1:15
  • 6Cat Food4:55
  • 7The Devil's Triangle11:34
  • 8Peace an End1:52

enregistrement

Wessex Sound studio, Londres, Angleterre, 1970

line up

Mel Collins (saxophone, voix), Robert Fripp (guitare, mellotron), Michael Giles (batterie), Peter Giles (basse), Gordon Haskell (chant), Greg Lake (chant), Peter Sinfield (parolier), Keith Tippett (piano)

remarques

Troisième réédition pour King Crimson, cette fois en HDCD et sous pochette carton (miniature vinyle) en tirage limité

chronique

Après la quasi perfection atteinte sur leur premier album, King Crimson va être aspiré par la tourmente des changements de personnel incessants, ce qui aura des répercussions directes à la fois sur sa musique mais surtout sur sa cote de popularité. Partant au plus pressé, on peut voir en "In the Wake" une copie à peine remaniée de leur premier album : "Pictures of a City" s'appuyant sur la structure de "21st Century Schizoid Man", "In the Wake" sur "In the Court"... En soi, l'album n'est pas avare de qualités, mais il est un fait certain que ce mimétisme quelque peu gênant gâche un peu le plaisir qu'il pourrait nous procurer. L'album s'accorde toutefois des respirations avec un thème récurrent, joué a capella ou à la guitare acoustique (un fait rare dans l'histoire du groupe). Équilibré dans son déséquilibre, le Roi Pourpre vacille déjà sur son trône, pourri par des guerres intestines qui ont déjà fait fuir Ian McDonald mais bientôt aussi Michael Giles et Greg Lake, présents uniquement pour l'enregistrement. Les nouvelles recrues apportent déjà avec elles de nouvelles couleurs ; Gordon Haskell sur le dispensable "Cadence and Cascade", mais surtout Mel Collins et Keith Tippett sur le paranoïaque "Cat Food". De tout cela, on retiendra surtout que le véritable et unique moment fort de cette nouvelle galette est l'enregistrement sur disque de cette adaptation très libre du "Mars" de Gustav Holst, rodé sur scène depuis leurs tout débuts, et rebaptisé pour l'occasion "The Devil's Triangle" ; un long crescendo apocalyptique agrémenté de délires post-"Revolution 9" et une grosse lampée de ce mellotron absolument démentiel.

note       Publiée le jeudi 6 décembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • gregdu62
  • zugal21
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "In the Wake of Poseidon" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "In the Wake of Poseidon".

notes

Note moyenne        51 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "In the Wake of Poseidon".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "In the Wake of Poseidon".

nicola Envoyez un message privé ànicola

Oui, Magma mais Kobaïa est plus homogène.

strokkur Envoyez un message privé àstrokkur

Imaginez que KC ait sorti In the court et celui-ci au meme moment en double album....On serait tous d'accord pour qualifier l'ensemble de génial... D'ailleurs, je ne me souviens plus quel groupe avait commencé de cette façon...MAGMA ? ?

taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Je revois ma note de 4 à 3... Réécouté 2-3 fois ces derniers jours, quelques bons moments mais dans l'ensemble il est assez ennuyant, et quelle dégringolade par rapport au premier album !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

et merde aussi

SEN Envoyez un message privé àSEN

Il est terrible le "Mars" de Gustave Holst, plus de 20 ans que j'écoute "The Devil's Triangle" sans savoir que c'était une adaptation de ce titre...

Note donnée au disque :