Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeinonychus › Insomnia

Deinonychus › Insomnia

5 titres - 44:21 min

  • 1/ Nightfall guides insomnia to be an everlasting mental torture, with this being the consequence
  • 2/ We have uncovered a question and now we must unearth the answer
  • 3/ To diagnose the fortunes of paranoia consuming consciousness and sanity
  • 4/ Long I feared that my sins would return to visit me, and the cost is more than I can bear
  • 5/ Reasons to open your eyelids and awake the apocalypse Iris is telling you

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Marco Kehren (chant, guitares, basse), Steve Wolz & Giuseppe Orlando (batterie), Alessio Fagrelli (claviers)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
dark metal
doom metal
Styles personnels
dark/doom metal

C'est peu à peu, et notamment grâce à son excellent "Ark of thoughts" que Deinonychus a su se faire un nom des plus enviables dans la scène dark/doom... Ainsi, après un "Mournument" assez controversé car allant explorer des sonorités éloignées des traditionnels clichés du genre, voici un "Insomnia" qui revient clairement aux racines du genre... Porté par le chant toujours aussi caractéristique de Marco Kehren, s'aventurant ici dans un registre plus death metal que réellement pleuré, l'album dégage une ambiance poisseuse et beaucoup plus violente que par le passé. On dénote quelques blasts même, et autres passages rapides, mais excepté à la fin de "We have uncovered..", ils ne sont pas réellement très efficaces (le début de "To diagnose.." est assez chiant). Mais finalement, là où le sieur Kehren se débrouille le mieux c'est dans ces superbes passages dooms où il hurle son désespoir, aidé par des claviers discrets et des leads inspirées... C'en est réellement magnifique sur "To diagnose.." ou "reasons to open...". Une beauté traînante, rampante même, un être qui agonise sous vos oreilles, qui hurle encore et encore (quel chant mes aïeux, quel chant !) et ce sourire qui nait sur vos lèvres. C'est un peu çà Deinonychus, une souffrance palpable, tragique, maladive et pourtant si prenante (argh "Long I feared...")... Que dire sur l'ensemble de l'album si ce n'est qu'excepté le début de "To diagnose" et ces quelques parties faussement death, tout n'est qu'angoisse, désespoir et noirceur. Ici des guitares seules pleurent, une voix death hurle, le tempo se fait lent, les rythmiques doom/death prennent place et c'est reparti pour l'enfer de l'italien... Mélodique, lourd, avec cette basse très présente, "Insomnia" est un disque prenant et inspiré qui prouve que Deinonychus n'a pas fini de se lamenter... Bien au contraire, et pour notre plus grand plaisir...

note       Publiée le jeudi 18 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Insomnia".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Insomnia".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Insomnia".

toxine › mardi 17 avril 2007 - 10:35  message privé !
Absolu-tudu-diment!
Note donnée au disque :       
the.freezing.clown › samedi 20 août 2005 - 22:55  message privé !
c'est quand meme marrant de se dire qu'après avoir expérimenté dans le Black "torturé" pas terrible puis dans le Dark metal depressif, il vient de sortir son meilleur disque dans un style Doom / Death, moins personnel, toujours aussi torturé, et surtout excellent.
Note donnée au disque :