Vous êtes ici › Les groupes / artistesDThierry De Mey › Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes...

Thierry De Mey › Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes...

8 titres - 70:33 min

  • 1/ Silver (15:26)
  • 2/ Proximités (3:51)
  • 3/ Elastique (5:17)
  • 4/ Landscape 1 (train window) (11:13)
  • 5/ Landscape 2 (8:08)
  • 6/ Landscape 3 (7:15)
  • 7/ Landscape 4 (13:12)
  • 8/ Water (6:38)

enregistrement

Studio Inscape, de 1997 à 2002. "Water" : live lors des représentations de "Counter phrases", Concertgebouw Amsterdam et Cité de la musique, Paris, France, 2002.

line up

Dirk Descheemaeker, Thierry De Mey (compositions, échantillons sonores originaux, prise de son, mixage), sur "Water" : Ictus Ensemble, Georges Elie Octors (direction), Miquel Bernat, Gerrit Nullens, Géry Cambier, Jean-Luc Fafchamps, Georges Elie Octors (percussions), François Deppe (violoncelle).

remarques

J'ai reproduit la tracklist donnée par la pochette mais elle est en fait erronnée : la durée des morceaux n'est pas toujours la bonne, et le découpage de la série des "Landscapes" est différent, donnant lieu à 7 plages au lieu de 4, ce qui fait au total 11 titres.

chronique

La musique électro-acoustique de Thierry De Mey a avant tout inspiré des chorégraphes, ce qui n'a rien d'étonnant, étant donné qu'elle est presque toujours sous-tendue par une pulsation permanente, plus ou moins rapide. Et puis le bonhomme a toujours pensé ses compositions en rapport étroit avec la danse ; ainsi les pièces du présent recueil ont été composées en vue des chorégraphies de Teresa De Keersmaeker (une complice de longue date), Manuela Rastaldi et Wim Van de Keybus. Figure plutôt iconoclaste et insolente de la musique électro-acoustique, Thierry De Mey n'en a pas moins des vues pénétrantes sur les rapports entre rythmes, fréquences et hauteurs de sons, qui ont fait de lui un habitué de l'IRCAM, où il a developpé plusieurs programmes de composition et donné des cours. Ses oeuvres, à l'écoute, ne sont pourtant que liées de manière très lointaine à des modèles informatiques. Au contraire, il se sert de ces outils pour recréer "l'intuition du mouvement", de la vie. Les termes d'"empreintes", "scies" et "bonds", qui servent de titre à ce disque, désignent en fait des concepts (longuement developpés par le compositeur) d'agencement temporel des sons, d'interpolation hauteur/pulsation, et de mise en tension entre les deux pôles du mouvement rythmique (voyez comme on peut s'amuser en lisant la notice de certains disques de musique contemporaine ; et dire que je ne suis même pas payé...) Bon, alors rassurez-vous, concrètement, ça nous donne quelque chose de tout à fait audible. "Silver" est même une petite merveille, fascinante de bout en bout, et... redoutablement dansante ! Les sons tirés de percussions non-conventionnelles, d'abord épars, s'agencent miraculeusement autour d'une clave dans une extraordinaire danse tribale, qui évolue à coups de cordes d'acier tendues sur capteurs de guitare électrique, de tiges de bronze à l'archet, de tambours de papiers de soie... "Proximités" présente des boucles et échos électroniques à basse fréquence sur lesquelles fusent des sons et des boucles hautes. "Elastique" tire son nom du seul matériau utilisé pour produire la musique : un élastique tendu sur un micro, mixé en boucles plus ou moins rapides qui se superposent, créant une ambiance assez hallucinante. Les "Landscapes", qui s'enchaînent sans interruption, sont de longues plages méditatives, très zens, construites sur la base d'un petit nombre de sons à la dérive, dominés par des timbres chauds, douillets (cloches, tubes, bambous, sabots, gouttes d'eau...) Enfin, "Water" (exécutée en live avec des percussionnistes) et sa séquence "en pendules multiples", faite de tensions et de relachements, s'avère décevante et ennuyeuse. Dommage pour une pièce dans laquelle les accords de cloches de vaches jouent un rôle si primordial.

note       Publiée le mardi 16 août 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes..." en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes...".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes...".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes...".

mangetout Envoyez un message privé àmangetout

Tout ça m'a franchement l'air intéressant, j'aime cette idée de faire une pièce avec un élastique et un micro. A creuser donc, ne connaissant rien du bonhomme, surtout qu'en faisant de brèves recherches sur wikipedia, je me suis aperçu qu'il aurait fait partie dans les années 80 du groupe Maximalist ! dans lequel officiait aussi des ex-Univers Zéro.