Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProstitute Disfigurement › Left in grisly fashion

Prostitute Disfigurement › Left in grisly fashion

10 titres - 29:08 min

  • 1/ Body to ravage
  • 2/ Freaking on the mutilated
  • 3/ Left in grisly fashion
  • 4/ The corpse garden
  • 5/ Bluedrum torso
  • 6/ Victims of the absurd
  • 7/ Shotgun horror
  • 8/ Disemboweled
  • 9/ In death's decay
  • 10/ Bloodlust redemption

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Niels (chant), Roel (guitare), Micjiel (batterie), Patrick (basse), Benny (guitare)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Arf merde, revoilà Prostitute disfigurement. Fichtre moi qui esperai tant qu'il s'arrête à leur second effort. Et bah non, debouche chiottes man est de retour, et rassurez vous, il n'a pas changé ! Et sur ce Left in grisly fashion" cela fait encore plus mal au coeur de voir un tel gachis... Car musicalement çà assure ! Du brutal death dans une tendance assez old school, pas de breaks mega syncopées over technical from hell, pas de blasts super sonical hyperactivity abrutistique, non juste du gros death metal dans une lignée très Suffocation/Cannibal Corpse, avec pas mal de passages plus old school "traditionnel" moins marteau piqueur dans l'esprit... On regrettera d'ailleurs ce son de batterie peut-être trop synthétique, faisant pas mal perdre de puissance à l'ensemble... Les solos typiques death assurent un max également, tout comme les structures, simples et diablement efficaces, qui vous envoient valdinguer de la première seconde à la dernière... Et même cette instrumentale excellente "In death's decay" réussit le pari de poser une ambiance des plus glauques... Mais il y a toujours ce.. chant ? Raah quel dommage, car je le répète, avec un chant plus "conventionnel" (certes...), le 5/6 n'aurait pas été loin... Mais là faut pas abuser, la monotonie du truc et son inexpressivité confine presque au ridicule... Bref, musicalement bien meilleur que "Deeds of derangement" mais toujours cet éternel défaut (masqué, mais pas assez, par quelques guests)... A vous de voir... Moi je suis super habitué, mais j'arrive toujours difficilement à passer outre...

note       Publiée le lundi 15 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Left in grisly fashion".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Left in grisly fashion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Left in grisly fashion".

Horn Abboth › vendredi 23 avril 2010 - 13:11  message privé !

Ya deux trucs que j'kiffe particulièrement sur cet album : Les blast de Benny et la voix de grosse truie qu'on égorge de Niels, ça donne un petit côté grind à la chose qui est du plus bon alloi. A consommer en tant que "trou normand" entre la viande et l'poisson pour vos fêtes de fin d'année!!

Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 7 septembre 2009 - 22:35  message privé !

J'ai toujours aimé la poésie et le nom de ce groupe

Mountain of Judgement › lundi 7 septembre 2009 - 22:28  message privé !

Pas trop d'accord avec la référence à Suffocation. C'est carrément moins technique et surprenant. Ici tout est prévisible de A à Z. N'empêche qu'il m'arrive de réécouter pour les "blast beats" synthétiques - comme dit la chro - et le verrat qui tient le mic'. Groooouuuuïïïk!!!

Note donnée au disque :       
KRegoR › mercredi 10 janvier 2007 - 21:09  message privé !
Super Du Death Metal Porcin !!!
miho › lundi 26 décembre 2005 - 16:53  message privé !
C'est vrai que cette voix est assez pathétique... je peux pas vraiment chroniquer l'album, j'ai tenu que deux titres.