Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEinheit / Brötzmann › Merry Christmas

Einheit / Brötzmann › Merry Christmas

  • 1994 • Rough trade RTD 195.1571.2 • 1 CD digipack

13 titres - 51:59 min

  • 1/ Panzer Kette (2:06)
  • 2/ Nizzary (2:28)
  • 3/ Das 5 Federn Fuckhouse (4:14)
  • 4/ Merry Christmas (4:58)
  • 5/ Kowä Axis (7:30)
  • 6/ Solingen (4:01)
  • 7/ Park Der Löwen (5:16)
  • 8/ Headhunter Song (4:44)
  • 9/ Stück Frau Das Uhr Spiel (2:13)
  • 10/ Panzer Ketten (7:08)
  • 11/ [untitled 1] (2:53)
  • 12/ [untitled 2] (1:41)
  • 13/ [untitled 3] (2:47)

enregistrement

Conny's Studio, Allemagne, janvier 1993

line up

F.m. Einheit (panoplie d'ustensiles divers, foreuse, scie sauteuse, et j'en passe), Caspar Brötzmann (guitare)

remarques

chronique

Styles
indus
Styles personnels
noise > musique improvisée

Oui. Vous avez bien lu. F.M.Einheit, l'aspirant percussioniste du laboratoire Einstürzende Neubauten, et Caspar Brötzmann, fils de l'autre et dangereux psychopate de la six cordes... C'est là une association dangereuse à vous faire chier dans votre froc et qu'on n'aurait même pas souhaité vivre en cauchemar ! "Merry Christmas", fruit d'improvisations malades, est pourtant bien réel. Et l'ironie de son titre ne manque pas de soulever quelques questions qui demeurent encore et toujours d'actualité. Depuis que leur mur a été abattu, les Berlinois ont sans doute eu tout le temps de se demander par quelle mystérieux hasard la recrudescence des conflits internationaux sur le globe a pu prendre les proportions pour le moins inquiétantes qu'on leur connaît de nos jours ? Tout symbolique qu'il fût, ce mur de rien, ce mur de honte, donne retrospectivement l'impression d'avoir été le dernier rempart avant une lente mais irréversible déshumanisation de la planète toute entière. Plus qu'un gardien, elle aurait représenté la porte même qui, comme dans les pires récits Lovecraftiens, une fois ouverte aurait permis aux Grands Anciens d'enfin reconquérir leur monde, Azatoth, Sultan des Démons, et Nyarloathotep, le Chaos rampant, ouvrants la marche. Le ciel s'obscurcit, et on n'entend plus que le bruit des bombes. Des déflagrations immenses. Des débris par milliers. Des scies circulaires qui tronçonnent les corps. Du sang. Des hectolitres de sang, et la mort partout. Le moteur des avions qui grondent, les va-et-vient incessants des hélicoptères qui rapatrient comme ils peuvent leurs morts. La tôle froisée par les tonnes d'un char d'assaut en quête d'une nouvelle cible dans ce nouvel enfer où le vent a désormais pris le goût du métal. Tout cela sans le moindre cri. C'est que dans cette nuit éternelle, il n'y a déjà plus personne, plus aucun survivant. Mais l'horreur n'a pas de limite et pour que le chaos règne enfin, l'agonie de ce monde doit encore durer des millénaires. "Joyeux Noël" proclament-ils... Mais il est déjà trop tard.

note       Publiée le lundi 15 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Merry Christmas".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Merry Christmas".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Merry Christmas".

Ghoulish Goblin › mardi 9 février 2010 - 09:07  message privé !

ouais, culte cet album de noel.

a donner des frissons a votre grand mere dans sa jaquette en flanelette un soir de février alors qu'elle caresse doucement ronron son chat en buvant sa tisane et en tricotant sur sa chaise bercante sur le bord du foyer.

allez, au moins 4 étoiles kan meme, faites pas vo chochottes

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 25 décembre 2007 - 10:33  message privé !
avatar
Joyeux Noël Einheit / brötzmann !
Wotzenknecht › mardi 23 octobre 2007 - 12:49  message privé !
avatar
Diantre. Je le rajoute sur ma liste déjà trop longue des objets à se procurer.