Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDas Ich › Lava

Das Ich › Lava

cd • 10 titres

  • 1Schwarzer Stern
  • 2Meine Wiege
  • 3Fieber
  • 4Sehnsucht
  • 5Tot im Kopf
  • 6Vulkan
  • 7Uterus
  • 8Seele tanzt
  • 9Lava
  • 10Urkraft

enregistrement

Danse macabre Studios, Allemagne. Produit par Bruno Kramm

line up

Stephan Ackermann(chant), Bruno Kramm (musique, choeurs), Kain Gabriel Simon (choeurs)

remarques

Il s'agit ici de l'édition limitée incluant un DVD bonus

chronique

Voyons, qu'est-ce qui cloche avec 'Lava' ? Ce n'est pourtant pas un mauvais album...Qu'est-ce qui a donc changé dans la donne ? Après mûre réflexion, je me souviens du temps où Das Ich était un groupe intriguant, bien au dessus des autres de par sa noirceur, sa créativité; 'Die Propheten', 'Staub' marquent encore les esprits, près de 15 ans après. Puis Das Ich s'est mis à faire beaucoup de concerts, à se livrer trop souvent au public (dans des prestations époustouflantes, il est vrai), pour en arriver à sortir un disque plus 'dansant' (Egodram)...en bref, à devenir un groupe qui fait moins peur, le genre de formation facilement accessible au goth de base (lequel se permet joyeusement de faire l'impasse sur des albums audacieux comme 'Morgue' ou 'Das innere ich'). Certes, d'une certaine manière, Das Ich avait un peu corrigé le tir avec son opus précédent,'Anti'Christ', qui renouait avec des atmosphères proches de leurs débuts et 'Lava' se situe également plutôt dans cette voie. En fait, c'est un disque sans surprise, le duo nous livre ce à quoi il a fini par nous habituer, une musique sombre, tantôt pesante, tantôt plus rythmée, avec des refrains entêtants, des pointes symphoniques, des vocaux torturés, à cette différence qu'il manque l'immédiateté incisive de 'Kain und Abel', 'Staub', ou 'Gottes Tod'. Les chansons se suivent, s'écoutent avec un certain plaisir ('Schwarze Stern', 'Uterus', 'Seele tanzt',...), manque juste le frisson qui ferait toute la différence. D'un point de vue personnel, je le préfère à 'Egodram' car moins accessible, plus sombre dans ses climats mais ça ne suffit pas à me le faire trouver super...bien, mais sans plus...En quelque sorte, 'Lava', c'est un peu le plaisir de retrouver quelque chose de connu, que l'on apprécie...A noter qu'il existe une version limitée incluant un DVD, 'Monumentum', sorti à l'époque en nombre restreint et surtout disponible aux concerts. Pour ceux qui ne le posséderaient pas, voilà une bonne occasion de rectifier le tir et de conserver un témoignage des prestations scéniques d'un groupe qui, s'il a perdu un peu de sa magie, n'en a pas pour autant perdu tout intérêt.

note       Publiée le dimanche 14 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lava".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lava".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lava".

Alliage › samedi 31 janvier 2009 - 15:59  message privé !

Le moment est venu de l'écueil bien connu de l'autoparodie. J'ai l'impression que l'album principal dit aussi "Lava (Glut)" n'arrive même pas à rivaliser avec la version "Asche" qui est plus techno conventionnelle et moins Todeskunst, c'est le comble. "Asche" m'est honnête par ailleurs, mais on reste loin de l'exceptionnel. Dommage. M'en vais retourner à "Sonne, Mond und Sterne".

N'empêche, y a vraiment un titre qui se détache du reste, c'est "Meine Wiege", moins poussif peut-être.

Note donnée au disque :       
gab › vendredi 12 décembre 2008 - 19:30  message privé !

Si 1 de ceux qui ont mis 1 boule veut l'échanger contre autre chose, je suis preneur...

born to gulo › jeudi 11 décembre 2008 - 09:48  message privé !  born to gulo est en ligne !

chacun son truc

Note donnée au disque :       
empreznor › jeudi 11 décembre 2008 - 01:00  message privé !

bon moi j'adore Lava... question de gout simplement; je les trouve doués pour l'EBM un peu decalé, voilà.

Note donnée au disque :       
replikants › vendredi 8 août 2008 - 07:46  message privé !
Bon allez on tire pas sur l'ambulance... et oui trop nostalgique de Die Propheten et staub...