Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGPeter Gabriel › Growing up live

Peter Gabriel › Growing up live

17 titres - 131:00 min

  • 1/ Here Comes The Flood - 2/ Darkness - 3/ Red Rain - 4/ Secret World - 5/ Sky Blue - 6/ Downside Up - 7/ The Barry Williams Show - 8/ More Than This - 9/ Mercy Street - 10/ Digging in the Dirt - 11/ Growing Up - 12/ Animal Nation - 13/ Solsbury Hill - 14/ Sledgehammer - 15/ Signal to Noise - 16/ In Your Eyes - 17/ Father Son

enregistrement

Filoforum, Milan, Italie, mai 2003

line up

Richard Evans (uk) (guitare, mandoline, chœurs), Melanie Gabriel (chœurs), Peter Gabriel (chant, claviers), Tony Levin (basses, choeurs), Ged Lynch (batterie), David Rhodes (guitares, chœurs), The Blind Boys Of Alabama (chœurs), Hukwe Zawose (chœurs), Rachel Z (claviers, choeurs), Sevara Nazarkhan (chant)

remarques

chronique

Styles
pop

Je me souviens que pendant le concert de Forest National, ça devait être en 2003, face à la débauche de technologie employée sur scène, je n'avais pas pu m'empêcher d'ironiser sur le prix du billet en soufflant à l'oreille d'un copain : "ça me fait chier de payer 50€ pour qu'un sale gamin se paye des caprices de riche"... Parce que, après le "Secret World Tour" de 1993, Peter Gabriel refait appel à Robert Lepage pour nous concocter un nouveau plan de scène complètement hallucinant qui cette fois travaille sur la verticalité des éléments. Le film de Hamish Hamilton rend bien compte de cela, et va même vous plonger au coeur de cette formidable organisation, jetant par exemple un oeil curieux sur les techniciens lumière littéralement suspendus dans les airs sur des échafaudages métalliques sur lesquels je n'oserais pas m'aventurer. Et comme c'était déjà le cas dix ans plus tôt, le gigantisme de l'entreprise rebute autant qu'il fascine. De par son côté hi-tech, le "Growing Up Tour" semble même moins chaleureux que sa tournée précédente (on se souvient des poétiques "San Jacinto" et sa lune géante, ou encore l'arbre géant de "Shaking the Tree"). Ici, Gabriel se transforme en sapin de Noël futuriste ("The Barry Williams Show"), marche au plafond avec sa fille ("Downside Up") ou fait le tour de la scène, à rebours à vélo ("Solsbury Hill") ou, nettement plus impressionnant, dans une boule géante, comme si Patrick McGoohan s'était enfin fait gober dans un épisode du Prisonnier ("Growing Up"). Tout cela laisse pantois et démontre que, plus que jamais, Peter Gabriel a toujours gardé à l'esprit le sens du spectacle. Mais c'est un monde qui paraît bien factice, en somme bien éloigné de la sensibilité surlaquelle l'artiste n'a jamais cessé de se reposer. Ainsi, "Here Comes the Flood", "Mercy Street" ou "Father Son" ressemblent à des bouteilles jetées à la mer, dans un océan noir de monde, scrutant d'un regard envieux les dernières lubies d'un vieil homme qui ne sait plus trop bien pour quelle raison il est là. Bien que "Growing Up Live" soit la retranscription fidèle de l'atmosphère générée lors de sa dernière tournée, il me semble important de souligner que trop souvent aujourd'hui on se met à confondre spectaculaire et émotion.

note       Publiée le mercredi 10 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Growing up live".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Growing up live".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Growing up live".

PechMayneau › vendredi 26 juin 2015 - 22:25  message privé !

rien a voir avec Plays Live, on dirait que l'ange s'ésoufle peu a peu, pour laisser la place au diable ... satan sors de ce corps tu étais si bon avant l'ange gabriel !

Note donnée au disque :       
Ramon › dimanche 7 juillet 2013 - 15:52  message privé !

Un (nouveau) best of Live pour Peter Gabriel, lequel ne possède pas le charme de l'indispensable de Plays Live question son, mais qui étale tout même une maîtrise hallucinante.

Note donnée au disque :       
torquemada › jeudi 11 août 2005 - 20:15  message privé !
c'est vrai que la mise en scène des concerts est un peu too much, mais j'ai bien pris mon pied sur cette tournée.
Progmonster › jeudi 11 août 2005 - 07:29  message privé !
avatar
il travaillerait sur son prochain disque. c'est pas a première fois qu'il nous fait le coup ; rende-vous en 2016 !
Note donnée au disque :       
toliveistodie › jeudi 11 août 2005 - 07:12  message privé !
Belle chronique. Quelles sont les nouvelles du bonhomme? Retraite ou discrétion?