Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIrm › Virgin mind

Irm › Virgin mind

cd • 8 titres • i

  • 1Janus 10:06
  • 2Aktion Anathem 5:57
  • 3Love Chamber: I 6:29
  • 4My Mother 3:38
  • 5Silver Bells 4:56
  • 6The Actor 3:59
  • 7Birth's Mark Of Cruelty 10:57
  • 8The Nervescales 10:51

cd • 7 titres • ii

  • 1Two Bodies 8:36
  • 2Love Chamber: II 10:55
  • 3Umbic Burns 5:19
  • 4Stage Lights 5:04
  • 5Revelation: Pure 6:21
  • 6Virgin Mind 12:24
  • 7Sebastian 7:32

enregistrement

Ecrit et enregsitré par Erik Jarl & Martin Bladh, Suède, juin 2001 - novembre 2002

line up

Erik Jarl & Martin Bladh (tous instruments)

remarques

Pochette ouvrante 2 volets.

chronique

Styles
ambient
indus
noise
power electronics
Styles personnels
noise ambient, power electronics

Après deux albums et quelques vinyles, le duo suédois est de retour sur Cold Meat pour un double-album haut en couleurs. Toujours soucieux de créer des atmosphères éprouvantes tout en conservant une certaine musicalité, Erik Jarl et Martin Bladh s'acharnent à maltraiter nos oreilles et nos sens à coups de noise saturée et de boucles figurant de légères rythmiques. Ce dernier élément étant peu fréquent dans les groupes de ce genre, l'immersion dans ce halo de nappes bruitistes s'approche de la transe hypnotique avec une voix sous distorsion scandant des leitmotives à la manière de mantras dévoyés. pas évident de tenir la distance durant presque deux heures de temps, d'autant plus que le premier disque démarre plutôt fort avec un 'Janus' très noise. Pour les plus fragiles d'entre-vous, sachez que tout de même l'agression n'est pas permanente, qu'elle sait se faire plus insidieuse sous couvert d'une drone ambient ('Love chamber : I' et 'II') presque rituelle ('Silver bells'), prenant le temps de se développer avant d'exploser aux oreilles en un assault des plus meurtriers ('Birth's mark of cruelty', 'The nervescales'). Des passages plus dark-ambient aménagent un répit comme les excellents 'Two bodies' et 'Revelation : pure'. Un album intéressant par sa palette d'ambiances et de sons usités, mais peu propice à une écoute d'une traite.

note       Publiée le jeudi 4 août 2005

chronique

Styles
ambient
indus
noise
Styles personnels
transfiguration sanglante

Virgin Mind passe littéralement au travers du corps. Il rentre par les oreilles et ressort par les yeux et la bouche, emportant avec lui tous les maux, les péchés et les maladies qui souillent la misérable carcasse qui sert de corps à chacun d'entre nous. Il nettoie totalement, avec violence, précision et acharnement. Le processus commence avec Janvs, le Dieu du passage, le Dieu à deux têtes qui nous invite à pénétrer notre propre organisme : INSIDE/OUTSIDE. Les découpages sont confiants, chaque incision est millimétrée, les deux transitions par la Chambre d'Amour sont là pour en témoigner. Mais que faire, une fois à l'intérieur ? C'est là que nos deux chirurgiens entrent en jeu. Prise de conscience de l'imperfection complexe des organes internes, et lutte contre leur propre volonté de vivre : « And none of them wants to take responsibility for what you plunged them into. And all of them wants to be swallowed back inside the primordial crimson hollow : YOU. » Ma mère, cette matrice, comme je suis la matrice de mes organes, qui lutte avec violence contre l'expulsion programmée. Un temps pour réfléchir, se recueillir, penser à son rôle et un temps pour retourner se déchiqueter de l'intérieur : 'Birth's Mark of Cruelty' ou le grand nettoyage mystifié jusqu'à l'intense ascension de sa propre échelle de Jacob : son système nerveux transfiguré. « LET IT OUT. EVERYTHING AT ONCE. EVERYBODY GATHER ON THE NERVE SCALES. » Dans cet espace éthéré où la foi a transformé notre corps en symbole macrocosmique, on s'élève au son des cloches, des pulsations, des spirales de bruits abstraits. Morts ? Loin de là : la seconde partie du rite commence. Après la purification, la compréhension. Les deux corps joints de l'androgyne originel sont là, gisant à nos pieds, pourrissant dans une mare de sang séché : ils se sont battus pour nous, Mercure et Soufre, ils se sont entretués et s'éveilleront à nouveau sous nos piétinements. La lumière est ici très forte, et l'émotion étouffante : dans ce blanc asphyxiant, seuls les gouttelettes de sang de nos corps 'purifiés' tracent encore quelques lignes dans le vide, ce qui ne nous empêche pas de nous faire sévèrement brûler par cette terrible blancheur ; elle rappelle cette naissance, cette re-naissance, cet éternel recommencement qui nous empêche de redevenir divinités - « Every day I give birth to myself ». Mais cette fois, je ne me laisserai pas faire. J'avance dans cette tempête, protégeant mes pauvres yeux avec mes avant-bras calcinés – La puissance divine de mon âme se résiste à toute compréhension, tout entendement - elle veut encore une offrande, un second sacrifice : je me laisse alors porter par les sons, j'éteins ma conscience et saisis ce que je peux encore saisir de l'infinie beauté de mon âme à nouveau vierge : Rouge, donc, immense, fondamentale, transcendantale, innommable. J'aurai tant aimé y rester pour l'éternité, rester et m'évanouir dans ce flot d'éther flamboyant. Mais un choc me réveille brutalement. Une note disproportionnée. Un piano. Deux notes. Une voix. Un cri. Celui de Saint Sébastien. Du rouge, je retombe dans le noir. Une image archétypale du corps du martyr, abandonné seul, nu, à la disposition des objectifs pervertis. Ce corps pourrait être le mien. Je ne veux plus voir de corps. Je ne veux plus entendre parler de corps. NO MORE BIRTH – NO MORE ANATOMY – NO MORE EXTASY. Le corps blanc est la source. Le corps rouge est divin. Le corps noir est terminal. Je veux changer de couleur. Je veux redevenir Dieu. Virgin Mind EST l'opération.

note       Publiée le mardi 10 mars 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Virgin mind" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Virgin mind".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Virgin mind".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Virgin mind".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

va bien falloir que je me décide aussi, à régulariser

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

malheureux

Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Hééééé ! Mais il manque à ma collection celui-là ! Erreur à réparer au plus vite ^_^

Note donnée au disque :       
blub Envoyez un message privé àblub

Tu m'étonne! Je l'ai senti venir à des kilomêtres celle là! ;)

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

INSIIIIIIIIIIIDE !!! OUTSIDE !!! INSIIIIIIIIIIIIIIIDE !!! (sérieusement, double chro en vue)

Note donnée au disque :