Vous êtes ici › Les groupes / artistesPNils Petter Molvær › Np3

Nils Petter Molvær › Np3

  • 2002 • Emarcy 017 795-2 • 1 CD

9 titres - 53:55 min

  • 1/ Tabula Rasa (2:22)
  • 2/ Axis of Ignorance (4:45)
  • 3/ Hurry Slowly (7:32)
  • 4/ Marrow (7:20)
  • 5/ Frozen (6:37)
  • 6/ Presence (5:43)
  • 7/ Simply So (6:51)
  • 8/ Little Indian (4:43)
  • 9/ Nebulizer (8:02)

enregistrement

7.etg Studio, Norvège, 2002

line up

Eivind Aarset (guitare), Nils Petter Molvær (trompette, programmation, voix), Eivind Aarset (guitare), Raymond C.Pellicer (batterie électronique, programmation, loops), Paul Nyhus (samples), Audun Erlien (basse), Rune Arnesen (batterie), Reidar Skaar (programmation), Sidsel Endresen (voix), TeeBee (beats, synthétiseur), Peer E.Ursfjord (programmation)

remarques

chronique

Styles
jazz
electro
Styles personnels
nu jazz

Le plus atypique des artistes ECM quitte le label allemand au profit d'Emarcy en quête de sang neuf et y expose, cette fois sans scrupules, les inclinaisons électroniques qui en avaient fait d'emblée un artiste à part sur "Solid Ether" et son premier, le mémorable "Khmer" en 2000. Si le suisse Éric Truffaz a pu, à un moment de sa carrière, faire songer à Miles Davis, c'était en raison de leur sonorité commune et non pas au regard du développement d'une quelconque vision qui semble par ailleurs aujourd'hui plutôt limitée. En ce qui concerne Molvær, s'il fallait lui trouver un alter ego, ou plutôt une source d'inspiration, c'est sans aucun doute du côté de Jon Hassell qu'il faudrait investiguer, proche collaborateur de Brian Eno avec qui il cultive la même passion pour des ambiances moites. Un souffle rauque, chaud, profond. Et parfois lointain ("Axis of Ignorance" ou "Simply So", entre trip hop et dub). Son jeu n'a pas le profil des éclairs qui jaillissent inopinément mais bien celui d'une brume épaisse qui s'élève avec nonchalance ("Presence"). L'écho y prédomine plus que jamais. Le très opportunément dénommé "Np3" joue la carte de la modernité à fond, jusqu'à reléguer dans l'oubli presqu'intégralement l'instrumentation jazz de rigueur. Molvær de s'adonner parfois même à une drum'n'bass glaciale qui n'a plus de jazz qu'une trompette qui se complait dans les distorsions, comme sur l'emblématique point final "Nebulizer". Les frileux, c'est sûr, vont adorer. Guitariste, batteur et bassiste sont pourtant bel et bien présents mais c'est en s'appuyant sur ses samples et ses programmations électroniques que se consolide la ligne d'horizon surlaquelle viennent se poser, tel un soleil incandescent, les échos d'une trompette aux vagues senteurs orientales ("Frozen"). Aux côtés de Bugge Wesseltoft, autre norvégien mystérieux, Nils Petter Molvær fait incontestablement partie des fortes personnalités du jazz modernes, de celles qui osent lui ouvrir grandes les portes à d'autres idiomes qui vont permettre au genre de faire mieux que de se renouveler ; se réinventer.

note       Publiée le mercredi 3 août 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Np3" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Np3".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Np3".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Np3".

Neocreed Envoyez un message privé àNeocreed
Oui, c'est très bon et c'est vrai, la musique de Molvaer est totalement a l'image des paysages norvégiens : épurée, glaciale et sans compromis. Sans doute pas le meilleur Molvaer mais quelle classe tout de même. J'adore aussi la pochette hehe.
Note donnée au disque :       
Dun23 Envoyez un message privé àDun23
Un album de Molvaer reste dans l'absolu un bon album. Mais force est de constater que Khmer, son premier effort solo surpasse de la tête et des épaules tous les albums sortis sous son nom. NP3 n'echappe pas à la règle. Et je serais bien en peine de choisir un titre plutôt qu'un autre ici. Reste une musique à l'image du pays du trompettiste: glaciale. Et c'est bon, un petit frisson de temps en temps, non?
Note donnée au disque :       
noar Envoyez un message privé ànoar
Ah enfin du Niels Petter Molvaer sur ce site! Celui-ci en m'a pas trop emballé mais je pense qu'on aura droit à la chronique de Khmer, vraiment magnifique et peut-être aussi à celle de Re-coloured, l'album de remixes.