Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHome Cook › Le goût du fer

Home Cook › Le goût du fer

10 titres - 42:48 min

  • 1/ Le silence
  • 2/ 11/09/01
  • 3/ Vomir sa tristesse
  • 4/ Le goût du fer
  • 5/ Je vois
  • 6/ We are living in the ruffneck time
  • 7/ L'étincelle
  • 8/ Mort
  • 9/ You're never fall back in the dark
  • 10/ En solitaire

enregistrement

Enregistré et mixé au Karma Studio par Pascal Ianigro

line up

Fabr (guitare); Gueg'z (batterie); Rom's (samples); Buz (basse); Festé (chant)

remarques

chronique

Une grosse guitare au son clinique et aux riffs lourds, un vocaliste entre alternatif et rap, des rythmiques syncopées, le tout intelligemment épicé

d'electro et de samples pertinents : Home Cook fait tout simplement de l'electro metal, tendance néo. Si on est immédiatement séduit par d'indéniables

qualités : le travail de Rom's aux machines, aussi malin dans ses choix de textures metallo-aquatiques que dans les étincelles mélodiques qui en découlent,

la paire basse-batterie qui sait fournir un groove plombé auquel la nuque répond incoerciblement, l'esprit mécanique d'une guitare accérée qui pèse de ses

coups de poignets sur des compositions à l'architecture travaillées, "Le goût du fer" présente malheureusement des compositions calquées sur le même modèle,

et dans lesquelles la fusion elecro et metal n'est que trop rarement atteinte, le plus souvent limitée à la simple juxtaposition de passages néo-metal

syncopés et d'ambiances electro pourtant bien interressantes. Festé manque incontestablement de tripes dans ses récitations rapidement lassantes, il manque

de charisme dans ses passages chantés, et si les moments d'excellence sont nombreux, on ne peut que regretter le retour systématique au vocabulaire néo-metal

qui annihile dès lors toutes les finesses et intrigues que tisse avec talent le travail des sampleurs. Les riffs de Fabr se suivent et se ressemblent, la

présence de Festé a quelquechose d'adolescente et Rom's semble se refuser à prendre la parole lorsque gronde la guitare. Dommage. Dommage car Home Cook a du

talent, un son et du savoir faire, et nombreux sont les moments ou la musique du groupe surprend et nous séduit; équilibre étonnant et souvent réjouissant

entre décor de souffre et atmosphères texturées. Plus à l'aise dans l'étrange que dans le gras et lourd, Home Cook aurait tout à gagner à oublier un peu leur

parenté metal, elle qui a trop tendance à ramener leur musique dans la banalité.

note       Publiée le dimanche 31 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Le goût du fer".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Le goût du fer".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Le goût du fer".