Vous êtes ici › Les groupes / artistesBEdgar Broughton Band › Edgar Broughton Band

Edgar Broughton Band › Edgar Broughton Band

10 titres - 40:43 min

  • 1/ Evening Over Rooftops (5:02)
  • 2/ The Birth(3:23)
  • 3/ Piece of My Own (2:48)
  • 4/ Poppy (2:14)
  • 5/ Don't Even Know Which Day It Is (4:21)
  • 6/ House of Turnabout (3:08)
  • 7/ Madhatter (6:16)
  • 8/ Getting Hard into What is a Woman for ? (7:31)
  • 9/ Thinking of You (2:08)
  • 10/ For Doctor Spock Part One and Two (3:52)

informations

Abbey Road Studio Two, Londres, Angleterre, août 1970

La réédition EMI de 2004 utilisant la technologie Copy Controlled dont raffolent nos ordinateurs comprend trois titres bonus, "Hotel Room" (4:05), "Call Me a Liar" (4:27), "Bring It On Home" (3:29), portant la durée du disque à 52:44

line up

David Bedford (piano, orchestration), Steve Broughton (basse, guitare, batterie, clavier, chant), Mike Oldfield (guitare, harmonica, mandoline), Edgar Broughton (basse, guitare, trompette, claviers, chant), P.Harold Fatt (chant), Arthur Grant (basse, guitare, claviers, chant), Victor Unitt (guitare, harmonica, claviers, chant), Johnny VanDerrick (violon)

chronique

Vous savez à quel point je fais une fixation sur les pochettes. Et celle du troisième Edgar Broughton Band fait partie de celles que l'on n'oublie pas. Liés par contrat à Harvest, la branche progressive du label EMI, les frères Broughton bénéficient ainsi des mêmes avantages que Pink Floyd. Aussi est-ce encore Hypgnosis qui s'occupe de l'emballage. La brutalité de la vision qui nous est offerte et son côté surréaliste (avez-vous noté la présence de Edgar Broughton suspendu la tête en bas au milieu des carcasses de viande ?) ne sont hélas pas représentatifs du contenu. Car j'aimerais bien me montrer tout aussi élogieux à l'égard de la musique qu'elle illustre, mais malheureusement rien sur ce disque n'égale, ne serait-ce que partiellement, l'intensité de "Wasa Wasa", leur toute première réalisation. Elle paraît loin l'époque vaguement psychédélique et tourmentée où des guitares acides déchiraient le ciel, fermant la marche d'une macabre procession guidée par un chanteur trop longuement exposé aux vibrations iconoclastes de "Trout Mask Replica" ("The Birth"). Ce blues de l'enfer, on ne le retrouve pas ici. On ne peut même pas dire que Edgar Broughton se soit assagi, car ce n'est même pas le cas. C'est tout simplement autre chose ; des chansons à la guitare acoustique entre country western et blues de facture plus classique, harmonica en prime ("Poppy"). On attend que ça décolle, et ce n'est qu'au titre suivant que le groupe se souvient finalement qu'il faut mettre sous tension l'amplificateur pour que le son de leurs guitares soit éléctrifié... Il y a bien quelques orchestrations curieuses, de ci, de là ("Evening Over Rooftops", "For Doctor Spock"), et quelques jams un peu allumées ("Madhatter", "Getting Hard") mais rien qui puisse nous faire songer à autre chose qu'une antépénultième déclinaison entre les Spirit, Ten Years After, Mott The Hoople, Grand Funk Railroad, voire, dans le pire des cas, les sudistes de Lynyrd Skynyrd. Un disque très convenu en définitive dont je me devais de réapprécier le réel impact.

note       Publiée le samedi 13 août 2005

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Edgar Broughton Band" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Edgar Broughton Band".

    notes

    Note moyenne        3 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Edgar Broughton Band".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Edgar Broughton Band".

    Scissor Man Envoyez un message privé àScissor Man

    Wasa Wasa mérite bien une chro de toute beauté comme la dernière réédition (Music On Vinyl/Parlophone). Fuck le totalitarisme du first pressage (qui crépite comme un feu de cheminée) et coûte la peau du cul.

    Dun23 Envoyez un message privé àDun23
    Mais c'est génial Lynyrd Skynyrd !! De fait, je ne peux qu'être d'accord avec Nicko, c'est génial.
    Thiad Envoyez un message privé àThiad
    Pas du tout d'accord avec ce jugement sur ce disque. Certes il n'est pas aussi bon que Wasa Wasa ou que Inside Out qui suivra mais les orchestrations de David Bedford sont excellentes et si les guitares ne sont pas toute voile dehors il y a des subtilités harmoniques dans la construction des titres qui méritent des écoutes attentives. Il faut aussi se pencher sur les textes bien au dessus de la moyenne des textes habituels de l'époque. Enfin je ne vois rien qui puisse rapprocher ce groupe de Spirit ou TYA..quant à Grand Funk pas de rapport non plus.
    Note donnée au disque :       
    Nicko Envoyez un message privé àNicko
    avatar
    Mais c'est génial Lynyrd Skynyrd !!