Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSeptic Flesh › Ophidian wheel

Septic Flesh › Ophidian wheel

11 titres - 51:37 min

  • 1/ The future belongs to the brave (6:12)
  • 2/ The ophidian wheel (5:20)
  • 3/ Phallic litanies (5:55)
  • 4/ Razor blades of guilt (5:02)
  • 5/ Tartarus (3:36)
  • 6/ On the topmost step of the earth (6:42)
  • 7/ Microcosmos (1:35)
  • 8/ Geometry in static (5:25)
  • 9/ Shamanic Rite (5:16)
  • 10/ Heaven below (5:44)
  • 11/ Enchantment (0:50)

enregistrement

Enregistré au studio PRAXIS (Grèce) en Octobre et Novembre 1996 par Lambros Sfuris. Produit par Septic Flesh & Lambros Sfuris. Paroles et Musique de Septic Flesh.

line up

Spiros Antoniou (Basse, Chant), Chris Antoniou (Guitare, Claviers), Sotiris Vayenas (Guitare, Chant, Claviers), Natalie Rassoulis (Chant)
Musicien de session : Kostas (Batterie)

remarques

chronique

Cette troisième réalisation de Septic Flesh est sans conteste celle de la confirmation et de la consécration pour le groupe. Le son est désormais excellent et les compositions aux atmosphères très travaillées sont toutes interprétées de manière parfaite par des musiciens au talent indéniable. Le style a notablement évolué, passant d'un death-metal à un "death-dark" aux arrangements complexes et recherchés mais jamais indigestes. L'arrivée de Natalie Rassoulis vient également ajouter une pierre à l'édifice, en venant opposer ses vocaux clairs et ses envolées lyriques majestueuses aux vocaux gutturaux de Spiros Antoniou, ce qui confère à l'ensemble un côté très théâtral ("Shamanic Rite" en est l'un des meilleurs exemples, mais de toutes façons tous les morceaux sont excellents !!!). Côté chant, Sotiris Vayenas n'est d'ailleurs pas en reste, puisqu'il appose lui aussi ses vocaux clairs sur un certain nombre de morceaux. De plus l'album est ponctué de magnifiques interludes instrumentaux signés Chris Antoniou (l'intro de "Phallic litanies", "Tartarus", "Microcosmos" & "Enchantment") qui mettent la touche finale sur une oeuvre en tous points parfaite. Septic Flesh réalise avec "Ophidian wheel" un album aux influences multiples et aux éléments épars qui s'entremêlent dans une alchimie parfaite. Résolument incontournable...

note       Publiée le vendredi 30 novembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ophidian wheel" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ophidian wheel".

notes

Note moyenne        25 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ophidian wheel".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ophidian wheel".

stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil

En mode vieux con, je trouve que c'est le seul disque essentiel de Septic Flesh, les orchestrations (parlons plutôt d'arrangements) sont carton-pâte juste ce qu'il faut, sans la débauche de moyens qui caractérise les disques récents. Et puis il y a effectivement une touche méditerranéenne comme le dit le commentaire de Noar, difficile explicable par des mots mais bien réelle.

Message édité le 28-08-2021 à 01:14 par stickgrozeil

Note donnée au disque :       
noar Envoyez un message privé ànoar
Mon 1er Septic Flesh. Il tourne de tps en tps et la semaine dernière j'ai été une nouvelle fois touché par cette alliage de brutalité et de mélodie. Un groupe et une musique assez unique, je trouve qu'on ressent ces influences méditerranéennes et mystiques propres à la Grèce Antique. Puis pour sortir un morceau comme shamanic Rites avec la divien voix de Natalie Rassoulis faut vraiment être à part. Un régal!
Note donnée au disque :       
Potters field Envoyez un message privé àPotters field
Dans mes bras, fils. Septic flesh est effectivement assez representatif d'un metal un peu trop theatral a mon gout, je m'y retrouve pas niveau émotion. et le symphonies de carcass est aussi dans mon top 5.
Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile
Je t'avoue que je ne connais pas du tout Spetic Flesh, ça a l'air intriguant mais j'ai peur de trouver ça un peu trop....comment dire...strictement métal pour mes goûts on va dire. Par où commencer? Pour l'instant, je me contente de me réenvoyer "Symphonies of Sickness" et je me dis que c'est un de mes 5 albums de métal extrème tant d'années après.
Potters field Envoyez un message privé àPotters field
rapport au titre du disque, je pense qu'ils ont initialement voulu dessiner des serpents, mais ça ressemble quand même vachement a des volailles qu'on va mettre au four. ou alors c'est les mains d'un mec qui fait un spectacle de chaussettes, sais pas. toujours est-il que j'accroche vraiment pas au son des stud PRAXIS.