Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAttica Blues › Test. Don't test

Attica Blues › Test. Don't test

cd • 14 titres

  • 1Test. Don't Test1:04
  • 2Deeper5:36
  • 3What Do You Want ?4:10
  • 4It's Not Enough6:12
  • 5Mangled4:39
  • 6The Man4:34
  • 7Just an Avenue6:31
  • 8Page One1:27
  • 9Now You Know5:07
  • 10Talk to Me5:00
  • 11Re:Cycled1:35
  • 12The Quest4:23
  • 13Look at Yourself4:05
  • 14Security6:05

enregistrement

Caretakers' Lodge et Milo Studios, Londres, Angleterre, 2000

line up

Tony Nwachukwu (programmation, synthétiseur, samples), Roba El-Essawy (chant), Charlie Dark (scratchs, programmation, voix), Morgan Zarate (batterie)

remarques

chronique

Avec comme carte de visite un premier album signé chez Mo'Wax, notre trio pluriethnique londonien n'avait vraiment besoin de rien de plus pour attirer l'attention des amateurs de musique électronique groovy. Pour leur seconde réalisation, Attica Blues parvient à redonner des couleurs à un mouvement trip hop qui avait trop tendance ces derniers temps à se décliner en marche mortuaire désertée de son cortège funèbre. Allant sans complexe dénicher très franchement sa source d'inspiration dans le hip hop, la musique de "Test. Don't Test" est très souvent guidée par un beat entêtant. Certes pas aussi prononcé qu'il pourrait l'être sur une production hip hop classique, mais assez pour se démarquer des dernières publications trip hop en date, aux propos parfois bien insipides. Un hip hop gentil, en somme, qui aura du mal à séduire les breakers purs et durs, ou alors à l'arrachée. Ne serait-ce que dans les rares interventions vocales d'invités plutôt discrets (comme T3 de Slumvillage sur "Talk to Me") ou alors peut-être dans le tir groupé de l'obsédant "The Man" précéde de "Mangled", vague souvenir dégingandé de "One Man Army" (rappelez-vous de "Blue Lines"). La voix sensuelle de Roba El-Essawy, capable de vibrato mais enrobée d'une chaleur toute particulière, est fort heureusement suffisamment attractive pour que l'épicentre qu'elle constitue ici apparaisse pleinement justifié. Attica Blues garde toutefois en point de mire une approche basiquement pop, quelque part entre le premier Sneaker Pimps, Moloko et les derniers Madonna plus électro ("Just an Avenue", "Now You Know"). Un côté nu jazz/jazzy house vient compléter le tableau avec des titres comme "It's Not Enough", "Security", "The Quest" ou son amorce "Re:Cycled". Toutefois, leur album aurait sans doute gagné à être plus concis, recentré sur leurs mélodies les plus probantes à défaut d'avoir su développer des ambiances plus personnelles. "Test. Don't Test" est le disque que Martina Topley-Bird aurait du réussir en volant de ses propres ailes...

note       Publiée le mercredi 20 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Test. Don't test".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Test. Don't test".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Test. Don't test".