Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSeptic Flesh › Mystic places of dawn

Septic Flesh › Mystic places of dawn

cd • 9 titres • 55:01 min

  • 1Mystic places of dawn06:14
  • 2Pale beauty of the past05:59
  • 3Return to Carthage03:40
  • 4Crescent moon08:26
  • 5Chasing the chimera04:52
  • 6The underwater garden06:52
  • 7Behind the iron mask03:12
  • 8(Morpheus) the Dreamlord07:00
  • 9Mythos (part 1 : Elegy / part 2 : Time unbounded)08:45

enregistrement

Enregistré au studio STORM (Grèce) en Janvier et Février 1994 par Yorgos "Magus Wampyr Daoloth" Zaharopoulos, sauf "(Morpheus) the Dreamlord" enregistré en Mai 1993 par Antonis Delaportas. Produit par M.W. Daoloth & Septic Flesh. Paroles et Musique de Septic Flesh.

line up

Spiros Antoniou (Basse, Chant), Christos Antoniou (Guitare, Claviers), Sotiris Vayenas (Guitare, Claviers)
Musiciens de session : Kostas (Batterie), Nick Adams (Batterie sur "(Morpheus) the Dreamlord")

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Sur son premier album officiel, Septic Flesh nous fait découvrir un death-metal très varié, alternant des parties brutales et rapides avec des parties nettement plus raffinées et plus recherchées, mais toujours d'un niveau technique très élevé et d'une inspiration qui semble déjà sans limites. C'est particulièrement le cas sur "Mystic Places of Dawn", "Pale beauty of the past" ou "Crescent Moon", pour ne citer qu'eux. Mais certains morceaux se veulent aussi purement death, rapides et directs, comme "Return to Carthage" ou "Behind the iron mask". Dans l'ensemble, le son bien qu'un peu "fade" est plutôt bon et nous laisse profiter dans d'assez bonnes conditions de la voix gutturale impressionante de Spiros Antoniou, et du très bon équilibre entre les différents instruments, incluant une utilisation des claviers discrète mais efficace, une batterie mixée très en avant, et de nombreux soli parfaitement exécutés. "(Morpheus) the Dreamlord" est un titre qui sort du lot, de par sa structure encore plus complexe que les autres et par son côté épique. Enfin, en guise d'épilogue de ce premier album, le groupe nous offre un long morceau instrumental structuré en deux parties, "Mythos" (ce sera le premier d'une longue série qui atteindra quelques années plus tard son apogée à travers le side-project "Chaostar"), co-écrit par Sotiris et Chris. Au final, "Mystic places of dawn" se révèle être un album de death plutôt original, apportant un certain renouveau à un style dont on ne soupçonnait pas qu'il puisse être aussi élaboré.

note       Publiée le mercredi 28 novembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Mystic places of dawn" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Mystic places of dawn".

notes

Note moyenne        24 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Mystic places of dawn".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Mystic places of dawn".

zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Je découvre . Superconstruit, superchiadé... Assimilation lente, d'autant plus qu'avec les bonus j'en ai pour 76 minutes, de ce pétard chargé à mort .

Note donnée au disque :       
surimi-sans-mayo Envoyez un message privé àsurimi-sans-mayo

On remarquera d'ailleurs que la fanfare les a particulièrement desservis par la suite, eux...

surimi-sans-mayo Envoyez un message privé àsurimi-sans-mayo

Ils avaient pas besoin de ça pour être chiants, hélas

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

C'est marrant parce que Septic Flesh a utilisé des bàr sur tout ses albums jusqu'à Revolution DNA... ! (créditant un Kastos virtual, les coquins)

surimi-sans-mayo Envoyez un message privé àsurimi-sans-mayo

Chiant cet album, parce que c'est le seul d'eux que je trouve encore potable (au lycée j'aimais bien celui d'après, qui est quand même beaucoup trop mignon pour être sérieux, et Communion, qui maintenant me donne direct la gerbe), avec une ambiance mythologique bien présente et unique dans des mélodies pas trop cruches (à la limite quoi), mais gâché par cette boite à rythme atroce... pas de bras, pas de chocolat ! Pourtant habituellement j'ai rien contre les bàr (de chocolat), juste que là c'est trop bêto et avec un son vraiment pas top. Le chant est assez bof aussi.