Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSWilliam Sheller › En solitaire

William Sheller › En solitaire

  • 1991 • Philips 848 786-2 • 1 CD digipack

15 titres - 40:54 min

  • 1/ Symphoman (5:39)
  • 2/ Maman est Folle (2:03)
  • 3/ Basket Ball (5:06)
  • 4/ Genève (3:53)
  • 5/ Les Mots qui viennent tout bas (3:03)
  • 6/ Les Miroirs dans la Boue (4:08)
  • 7/ Un Endroit pour Vivre (4:02)
  • 8/ Fier et Fou de Vous (2:57)
  • 9/ Nicolas (3:12)
  • 10/ Ho! J'cours tout seul (4:05)
  • 11/ Chanson Lente (2:46)
  • 12/ Une Chanson qui te ressemblerait (3:24)
  • 13/ Les Filles de l'Aurore (4:02)
  • 14/ Petit comme un Caillou (2:54)
  • 15/ Un Homme Heureux (4:52)

enregistrement

Studio Davout, Paris, France, mars 1991

line up

William Sheller (piano, chant)

remarques

chronique

Styles
chanson
pop
Styles personnels
chanson française

Nous connaissons tous la chanson de William Sheller, "Un Homme Heureux", une chanson qui renforça d'avantage son succès public au moment même où, paradoxalement, ses dernières options artistiques laissaient sous-entendre qu'il en serait définitivement préservé. "Sheller en Solitaire" s'écoute comme une compilation puisque l'album propose tout simplement la relecture pour piano acoustique et voix d'une bonne douzaine de ses titres les plus connus. Une pause, en somme, après les exercices délicats mais assez bien négociés de "Univers" et "Ailleurs". Ce qui en résulte sonne pour tout dire comme une véritable récréation. Car c'est à un véritable bain de jouvence que se prêtent ses titres dans ce contexte si particulier, un exercice dans lequel l'artiste est désormais passé maître. Et cela s'entend. William Sheller est meilleur compositeur qu'interprète mais son approche du piano, nourrie à la fois de sa culture classique, jazz et rock, n'entache pas pour autant l'exécution de ses chansons, bien au contraire. Le phrasé est plus nuancé et respire avec plus d'aisance dans ses longs passages instrumentaux, comme sur "Symphoman" par exemple, et traduisent parfaitement bien la mélancolie qui se dégage de son œuvre. Quelques extraits de "Univers" ("Basket Ball", "Les Miroirs dans la Boue") ont droit également à un ravalement de façade en bonne et due forme, et ainsi juxtaposés à d'autres titres qui se noyaient autrefois dans des instrumentations plus consensuelles que réellement convenues, jouissent pour l'occasion d'un éclairage enfin apte à révéler la nature profonde de cette collection de chansons fondamentalement tristes, nobles et sentimentales. Le public ne s'y est pas trompé ; le succès fût colossal, faisant du millésime 1992 pour William Sheller celui de toutes les victoires. "Sheller en Solitaire" brille par sa grande cohésion et une intimité intacte sublimée par la frêle sensibilité d'une voix bougonne, limite enfantine, d'un chanteur à textes parfois bien cruel.

note       Publiée le jeudi 14 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "En solitaire".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "En solitaire".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "En solitaire".

taliesin › jeudi 10 janvier 2013 - 22:26  message privé !

Tiens, par encore noté celui-là ? Sheller n'est jamais aussi bon que seul, avec son piano et sa voix ! (Bon allez, j'exagère, c'est avec le quatuor Halvenalf qu'il excelle ;-)) Par ailleurs - comme quoi les goûts et les couleurs... - 'Un homme heureux' n'est vraiment pas mon titre favori !

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › lundi 5 novembre 2007 - 14:42  message privé !
Je pleure à chaque fois que j'écoute "Un Homme Heureux". Une des plus belles chansons françaises de tous les temps.
Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 16 mai 2007 - 13:26  message privé !
Je viens juste de découvrir que Sheller est chroniqué ici même. Bonne idée même si je connais pas plus que ça l'oeuvre du bonhomme. Ceci dit, il m'a toujours titillé l'oreille pour que je trouve que dans les chanteurs classés variet (quand t'as un succés, tu quittes la classification chanson française pour celle de varietés française), il s'impose largement comme un gars interressant. Et puis, j'adore le côté un poil désabusé de "Un homme heureux". Cette chanson est fantastique, il faudrait pas l'oublier.
Shelleyan aka Twilight › vendredi 15 juillet 2005 - 00:42  message privé !
avatar
quelle merveille d'album ! Pourtant, je ne suis pas forcément amateur de ce genre d'exercice mais là...un album poignant, juste et intime, comment résister à 'Un homme heureux' ?
Note donnée au disque :