Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHate Eternal › I, Monarch

Hate Eternal › I, Monarch

cd • 10 titres • 42:32 min

  • 1Two demons
  • 2Behold judas
  • 3The victorious reign
  • 4To know our enemies
  • 5I, Monarch
  • 6Path to the eternal gods
  • 7The plague of humanity
  • 8It is our will
  • 9Sons of darkness
  • 10Faceless one

line up

Derek Roddy (batterie), Erik Rutan (guitare, chant), Randy Piro (basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Curieux comme après un premier un "Conquering the throne" assez boudé par le public (bah merde moi je l'aimais bien), Hate eternal a littéralement explosé avec "King of all kings". Un pavé impressionant d ebrutalité moderne comme rarement on peut en entendre... Et bah ça tombe bien, ce "I, Monarch" arrive à point nommé pour combler les gros bourrins. Car du brutal comme Hate Eternal, il en passe assez peu entre nos oreilles... Pas besoin de faire un dessin, ce "I, Monarch" c'ets un peu l'apologie du blast, Dereck Roddy est un maître dans cet exercice et il le prouve ici encore avec force et respect. D'ailleurs si un batteur pouvait m'expliquer ce petit effet excellent qu'il utilise sur certains morceaux, à savoir une espece de seconde caisse claire, utilisée comme une grosse caisse... Le résultat s'avère être.. bourrin. Niveaux compos, toujours pareil : du blast, du blast, des riffs qui partent dans tous les sens, fleurant bon le Morbid angel pour ce côté "non-conventionnel" et ces quelques solos sortis d'une autre dimension... Ouais comme avant quoi. "I, Monarch" se pose en digne mais bien trop fidèle successeur de "King of all kings", ce sera un peu mon regret pour cet album. Et ce ne sont pas les quelques ralentissements ou autres percus juste là pour faire genre "voyez on experimente" (même si cela est réussi et qu'un titre comme "It is our will" peut se targuer d'être un de smeilleurs morceaux d'extrême de l'année)) qui vont arriver à me faire changer d'avis sur le fait que Hate eternal se répète déjà. Heureusement qu'Erik Rutan est loin d'être un manche et qu'en bon "pro" du death, celui-ci a su proposer un album de death d'une brutalité assez déconcertante, et franchement il n'y a pas à voir beaucoup plus loin. Ebourriffant, carré, inspiré (c'est à noter), défoulatoire, tout est là pour l'amateur de cette nouvelle vague d"ultra brutal", juste que pour le chef d'oeuvre, il faudra essayer de creuser un peu plus...

note       Publiée le mercredi 13 juillet 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "I, Monarch" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "I, Monarch".

notes

Note moyenne        17 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "I, Monarch".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "I, Monarch".

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Il est tellement brutal celui-ci, j'ai eu l'impression de n'avoir plus rien dans le bide tellement j'ai beuglé comme un veau et fait la moue comme un blaireau.

god Envoyez un message privé àgod

Putain, Rutan doit avoir les cordes vocales en feu après avoir chanté comme ça... Mention honorable également à Roddy, qui s'acharnent sur ses fûts comme un damné...

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

tiatouless, lalala tiatouless, BEHOOOOOOLD

Note donnée au disque :       
TWB Envoyez un message privé àTWB

Erf, "I, Monarch"... l'album n'est pas homogène, et certaines compos sont un peu longues je trouve, mais y'a toujours ce petit quelque chose qui rend les morceaux vraiment bien, que ce soit les morceaux plus lourd comme "I, Monarch", ou la batterie de Derek Roddy qui impose sont style très particulier, très violent, mais avec quelques finesses qui le différencie de la masse chiante de batteur de brutal death... Et ce son... on entend tout, c'est violent, massif, c'est parfait pour pour du death! Un album défouloir pour moi.

Note donnée au disque :       
romano666 Envoyez un message privé àromano666

j'n'ai aucun album de ce groupe !! mais pour les avoir vu en concert il ya quelques mois , j'peux affirmer que ça carbure trop !! d'ailleurs j'ignorai que le chanteur avait joué dans "Morbid angel" , c'est pas franchement étonnant... mais du coup j'avoue être bien content d'lui avoir serré la pince car Morbid j'adore : )