Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHFreddie Hubbard › Ready for Freddie

Freddie Hubbard › Ready for Freddie

5 titres - 41:42 min

  • 1/ Arietis (6:41)
  • 2/ Weaver of Dreams (6:35)
  • 3/ Marie Antoinette (6:38)
  • 4/ Birdlike (10:15)
  • 5/ Crisis (11:33)

enregistrement

Rudy Van Gelder Studios, New York City, USA, 21 août 1961

line up

Art Davis (contrebasse), Freddie Hubbard (trompette), Elvin Jones (batterie), Bernard Mckinney (euphonium), Wayne Shorter (saxophone ténor), Mccoy Tyner (piano)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné 24-bit japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
modal

J'ai un problème ; je n'aime pas trop Freddie Hubbard. Salué comme un trompettiste hors pair, notre gaillard a eu surtout la chance incroyable de se trouver trop souvent au bon endroit au bon moment, participant à une quantité faramineuse de disques importants dans l'évolution stylistique du jazz ("Free Jazz", "Out to Lunch !", "Ascension", "Speak No Evil" ou "Maiden Voyage" pour ne citer que les plus fameux). A vrai dire, je n'ai pas grand chose à lui reprocher au bonhomme ; il est doué, il sait y faire, il a toujours su s'entourer et, de plus, il réalisa tout de même quelques disques forts intéressants. Mais dans l'ensemble, je le perçois avant tout comme un esthète ; un artiste qui a très bien su capter les vibrations alentours, sensible aux tendances modales et avant garde de l'époque, pour les incorporer à son mode d'écriture hard bop par essence. Mais son jeu, bien que puissant et ample, ne résonne pas en moi comme celui d'un véritable créatif ; je n'y entends pas la passion dévorante que je retrouve chez d'autres grands noms. Freddie Hubbard s'exécute de manière exemplaire mais, dans la grande majorité des cas, ne parvient pas à insuffler, puis à relayer la vie au sein de ses morceaux. Dans sa vaste discographie, il y a donc malgré tout cela quelques haltes qui valent le détour, et "Ready for Freddie" en incarne sans doute une des plus admirables. Hubbard vient à peine de débarquer chez Blue Note qu'il se dispute déjà la vedette avec Lee Morgan. Tous deux ont fait leur écolage chez les Jazz Messengers, et c'est un autre de ses résidents, Wayne Shorter, que Hubbard retrouve pour cette session définitivement tournée vers l'écriture modale. Un album élégant, qui glisse sur vous avec flegme et nonchalance. Piloté par un swing exemplaire (les futurs compères de Coltrane, Elvin Jones et McCoy Tyner, sont de la partie), l'album compte parmi les compositions "classiques" les plus séduisantes du trompettiste ; l'évident "Birdlike", le langoureux "Crisis" et "Arietis", d'inspiration modale. Une belle friandise.

note       Publiée le samedi 9 juillet 2005

partagez 'Ready for Freddie' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ready for Freddie"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ready for Freddie".

ajoutez une note sur : "Ready for Freddie"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ready for Freddie".

ajoutez un commentaire sur : "Ready for Freddie"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ready for Freddie".

Coltranophile › mardi 30 décembre 2008 - 17:01  message privé !

Très triste nouvelle. Encore un des grands de cette époque qui s'éteint. En tant que musicien, cela faisait bien longtemps qu'il n'était plus que l'ombre de son ombre mais ses disques des années 60 en tant que leaders ou sideman resteront, j'en suis sur.

Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 30 décembre 2008 - 12:36  message privé !

deces de Freddie Hubbard hier

Coltranophile › lundi 2 juillet 2007 - 19:03  message privé !
J'adore "Breaking Point" mais Ronnie Matthews n'est pas McCoy et Shorter est en forme olypmique sur ce disque, rien que son "Marie-Antoinette" rend cette galette indispensable. A part sur le titre "Breaking Point" même, Freddie est moins tranchant qu'ici. La meilleure raison d'acheter "Breaking Point", c'est James Spaulding, toujours aussi élégant, et la section Eddie Khan/ Joe Chambers tourne bien d'après mes souvenirs (il faut que je réecoute "Mirrors" d'ailleurs).
Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 2 juillet 2007 - 18:50  message privé !
En tout cas j'aime bien son son rauque au sire Freddie.
heirophant › lundi 2 juillet 2007 - 18:09  message privé !
non, le meilleur de freddie est de très loin "breaking point".