Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPoésie Noire › Love is colder than death

Poésie Noire › Love is colder than death

cd • 14 titres

  • 1Vow of silence
  • 2Déjà vu
  • 3Aura of sadness
  • 4Taste of candy
  • 5Oblivion
  • 6Spiral
  • 7No beach
  • 8Icicle
  • 9Ocean of tears
  • 10Love is colder than death
  • 11Gare du Nord
  • 12The lake
  • 13Final station
  • 14Les excuses

line up

Niki Mono (chœurs), Luc Van Lieshout (trompette), Jo Casters (chant, guitare électrique, guitare sèche, basse, piano), Marianne (claviers, choeurs), Herman (guitare, basse, synthé), Sam (batterie, percussions), Ilya Dimitrijevic (basse), Tom Daans (clarinette), Luc de Craene (guitare), Wim Danzig (flûte), Geert Waegeman (violon), Boris Mikulic (guitare), Frank Ermgodts (choeurs), Chott Maadhi (babouri, ketjak), Jack Dazzle (choeurs), Jille Johnson (guitare sèche)

remarques

chronique

Etrange comme les choses évoluent parfois...A l'époque, j'étais un fan de Poésie Noire et cherchais à faire partager mon intérêt pour ce groupe, sans grand succès...Et voilà soudain que tout le monde s'y est mis, avec l'album qui, dans mon cas, a commencé à me faire douter...'Love is colder than death' nous présente un combo nettement moins électronique qui se tourne plutôt vers des atmosphères cold wave ou new wave tristes évoquant parfois de lointaines bribes curesques, voire de Peter Murphy. Exit donc samples, boîtes à rythmes, bonjour batterie et guitares. On note même de nombreux instruments acoustiques comme le violon, la clarinette, la trompette, etc. Quand je parle de mes premiers doutes sur Poésie Noire, je ne cherche pas à dire que 'Love is colder than death' est un mauvais disque, il est même très correct. Me manquent néanmoins la rage et la noirceur de 'Tales of doom' ou 'Tetra', les climats étant ici plus gris, plus calmes, mais, à mes yeux du moins, également un brin plus fades. Je trouve que les morceaux manquent quelque peu de relief. Pourtant les textes sont loin d'être gais et certaines chansons dégagent malgré tout une certaine énergie sombre ('Oblivion', 'Ocean of tears'), leur efficacité mélodique pourtant s'est bien essoufflée par rapport au potentiel du groupe et quelques titres s'avèrent carrément ennuyeux à l'écoute ('Spiral','Love is colder than death' beaucoup trop pop). Cette impression de mollesse est renforcée par un chant plus apaisé, empli de spleen mais quelque peu dénué de passion (exception faite de 'Les excuses'). Heureusement quelques pièces rappellent le talent de Poésie Noire ('Icicle', 'Déjà vu', 'Les excuses') mais de manière hélas poussive. Trop calme, trop uniforme, 'Love is colder than death' laisse l'auditeur sur sa faim, dommage.

note       Publiée le mardi 5 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Love is colder than death".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Love is colder than death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Love is colder than death".

novy_9 › samedi 15 mars 2014 - 18:57  message privé !

Pour l'histoire Poésie Noire est devenu acoustique avec cet album, car lors d'un concert à Paris, le chanteur à détruit la table de mixage de l'Elysée Montmartre en sautant dessus à pieds joints !! Les gens de l'Elysée étaient pas très heureux, donc il gardé le matos de Poésie Noire, sequenceur, synthé etc ... donc ils n'avaient plus rien après cette échappée belle Parisienne, plus de programations, tout était à refaire :)

Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › mardi 5 juillet 2005 - 07:08  message privé !
.. ."lES EXCUzES Ont faiTES poUr s'en serVir . .."
Note donnée au disque :