Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBotch › American Nervoso

Botch › American Nervoso

9 titres - 35:29 min

  • 1/ Hutton's great heat engine
  • 2/ John woo
  • 3/ Dali's praying mantis
  • 4/ Dead for a minute
  • 5/ Oma
  • 6/ Thank god for worker bees
  • 7/ Rejection spoken softly
  • 8/ Spitting black
  • 9/ Hives

line up

Brian Cook (bass), Dave Verellen (chant), Tim Latona (batterie), Dave Knudson (guitare)

remarques

chronique

Styles
hardcore
new school
Styles personnels
new school

1er véritable album de Botch (on ne compte pas les innombrables EP, 7", splits et co.), mais aussi 1er épisode du triptyque mortel "Nervoso + Romans + Dead Ends", "American Nervoso" (donc) s'avère être sans doute leur album le plus barré. Un an après "Petitioning the empty sky" de qui vous savez, Botch propose sa propre vision du hardcore évolutif en lui injectant par intraveineuse une grosse louche de noise, aidé par un guitariste adepte du tapping, pull-off, hammer et compagnie. Autant sur les autres albums ce dernier marchera sous L.S.D, autant là il opte pour la cocaïne, plus puissante, plus vive, plus brutale, plus hystérique. L'ami s'en donne à coeur joie, et c'est carrément un festival de note qu'il pleut sur cette splendide rondelle. De l'accord barré dissonant, de la note sifflée qui vole loin, loin, de l'emphase progressive façon "montée de lait", désaccordage dans les graves le temps d'un mosh particulièrement furieux, harmoniques criardes, syncopes, arpèges noisy qui hurlent, Knudson, c'est le guitar-hero du hardcore ! La voix, elle, est particulièrement hargneuse et originale (quasiment rien à voir avec le timbre de voix plus "hardcore / thrash" des futurs albums), ultra grasse et vomissante, criarde sans taper dans les aigus, s'essayant de temps en temps au phrasé parlé / pseudo chanté façon emoboy. Efficace. Ajoutez une basse super présente, carrément heavy... Reste plus qu'à agencer tout ça de la manière la plus efficace et originale possible, en se faisant alterner accalmie (piano rules) et orgasme convulsif, lourdeur rythmique (OOOMMMAAAAAAAA !!!) et rapidité typiquement hardcore ("John Woo"), arrangement limite fusion et mélodies qui seront le modèle de toute une génération ("Hives") et vous tenez là l'un des plus grands albums de hardcore moderne de tout les temps. Sans oublier cette petite touche surréaliste qui sera la marque de fabrique du groupe (ex: pour avoir les paroles de "Dali's prayins mantis" - le titre parle de lui même - il faut envoyer un courrier avec une photocopie de sa carte d'identité à une adresse spécifique). Reste la production qui aurait mérité d'être un peu plus grosse (surtout en ce qui concerne la batterie et la guitare), un peu moins "underground" - bien que ce ne soit pas catastrophique, loin de là ! - mais il faut bien trouver un défaut à ce disque non ? Non ? Ok, achetez le.

note       Publiée le lundi 4 juillet 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "American Nervoso" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "American Nervoso".

notes

Note moyenne        16 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "American Nervoso".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "American Nervoso".

dimegoat › jeudi 20 décembre 2018 - 14:01 Envoyez un message privé àdimegoat

Il est un peu parfait ce groupe, hein. Quand j'ai envie de Botch bien énervé et que je me sens Bordeaux-nervoso je plonge sur celui-là, avec cette voix qui décape.

brighter_paëlla_now › mardi 27 mars 2012 - 20:48 Envoyez un message privé àbrighter_paëlla_now

Oui, il fait beau, c'est l'été, on a envie de descendre quelques trafiquants de drogue. Ce skeud part au graveur puis dans ma bagnole.

fuzo › lundi 11 janvier 2010 - 22:42 Envoyez un message privé àfuzo

Plus sauvage et radical que son génial successeur, American Nervoso n'en possède ni le charisme ni l'intensité ! De bien belles pièces quand même : OMA fait super mal aux dents !!! mais une prod' un peu trop cahotique qui ne met pas toujours forcément en valeur la pertinence de tous ces gros riffs à tiroirs (la marque Botch :)). Indispensable pour le fan quand même !

Note donnée au disque :       
Powaviolenza › jeudi 7 août 2008 - 17:27 Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Ouais c'est celui là que j'avais justement... Ca passait pas, ça ou Circle Takes The Square j'ai vraiment du mal.
Note donnée au disque :       
blub › jeudi 7 août 2008 - 15:29 Envoyez un message privé àblub
Faut dire que Some Girls ont sortis pas mal de trucs franchement dispensable... mais je conseille " Heaven's Pregnant Teens" qui est un petit bijoux d'Hardcore inventif notament niveau riffs, ce groupe a quand-même le mérite de proposer quelque chose d'assez original!
Note donnée au disque :