Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Damned › Damned, damned, damned

The Damned › Damned, damned, damned

cd | 12 titres

  • 1 Neat neat neat
  • 2 Fan club
  • 3 I fall
  • 4 Born to kill
  • 5 Stab your back
  • 6 Feel the pain
  • 7 New rose
  • 8 Fish
  • 9 See her tonite
  • 10 1 of the 2
  • 11 So messed up
  • 12 I feel alright

enregistrement

Enregistré à Londres, Angleterre, 1976-77

line up

Dave Vanian (chant), Brian James (guitare, choeurs), Captain Sensible (basse, choeurs), Rat Scabies (batterie, choeurs)

chronique

Styles
punk
Styles personnels
punk old school

Qui a été le premier groupe de punk ? Quel est le premier morceau du genre à avoir été produit ? Qui a la plus grosse ? Autant de questions vaines que se sont posées certains. Pour l'Angleterre, une chose est certaine, bien que nettement moins médiatisée que le phénomène Sex Pistols, la sortie du single 'New Rose' des Damned en 1976 reste un événement de l'histoire du rock alternatif, le premier single punk reconnu comme tel par tous les puristes. Quant à ce premier album à la pochette plus qu'explicite, il pue le classique du genre lui aussi. Pratiquant un punk rock musclé fortement parfumé d'influences stoogiennes (dont ils reprennent d'ailleurs 'I feel alright'), nos Anglais se révèlent d'emblée plutôt doués pour la mélodie, la faute à un certain Brian James, loin d'être un novice en la matière (comme le confirmera sa carrière au sein des Lords of the New Church plus tard), qui signe ici tous les textes et les musiques. Plus âgé, de l'expérience déjà, un musicien, un vrai. Second atout: le jeune Dave Vanian, fossoyeur de son état débauché par le groupe qui, s'il est encore à des années lumière de ses possibilités réelles, laisse clairement entrevoir un vrai talent vocal, même au milieu des rythmiques rapides et des guitares grailleuses de ses collègues. Fort de ces éléments, 'Damned, damned, damned' propose une série de brûlots qui deviendront des classiques du groupe et du punk rock tout court: les excellents 'New Rose' (cette intro guerrière à la batterie, putain !), 'Fan club', le plus mélodique et sulfureux 'Feel the pain' ou encore 'Neat, neat, neat'. Une certitude se dégage nettement, confirmée par la suite de leur carrière, plutôt qu'un groupe punk, les Damned sont avant tout un combo rock dans son essence la plus pure et ça n'a rien d'une damnation.

note       Publiée le lundi 4 juillet 2005

partagez 'Damned, damned, damned' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Damned, damned, damned"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Damned, damned, damned".

ajoutez une note sur : "Damned, damned, damned"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Damned, damned, damned".

ajoutez un commentaire sur : "Damned, damned, damned"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Damned, damned, damned".

bubble › jeudi 15 septembre 2016 - 13:02  message privé !

si il ne devait rester 1 seul album du 'punk' c'est 'damned , Damned , Damned '........ je trouve le son de cet album exceptionnel......

kranakov › mercredi 4 février 2015 - 20:06  message privé !

Effectivement la prod' courtesy Nick LOWE est du tonnerre. Mais le songwriting itou. De bout en bout, de la tenue. Mon incarnation favorite du groupe et le sommet du punk britannique ! A l'époque, les gars faisaient carrément peur : c'était eux les plus fous, les plus marginaux et les plus dangereux de la première vague du punk GB. Le set d'octobre 1977 aux Bains Douches avec ses émeutiers qui se lardaient de coups de couteaux. La police n'intervient même pas, effarée de ce qui se trame chez ces dégénérés de punks...

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mercredi 23 mars 2011 - 20:57  message privé !

Les gutsiens n'aiment pas les groupes chiants et ils ont raison.

Note donnée au disque :       
Ratiate › mercredi 23 mars 2011 - 20:32  message privé !

Et bein, les Pistols ne sont pas aimés chez les Gutsiens.

Note donnée au disque :       
bubble › vendredi 18 mars 2011 - 11:29  message privé !

?? rien que la prod de cet album est plus subversif que l'album sur-produit des pistols !!