Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrdo Rosarius Equilibrio / Spiritual Front › Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism

Ordo Rosarius Equilibrio / Spiritual Front › Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism

cd • 8 titres

  • 1Ordo Rosarius Equilibrio feat. Spiritual Front-Your sex is a scar
  • 2Spiritual Front-Song for the old man
  • 3Ordo Rosarius Equilbrio-Hell is where the heart is.The gospel of Tomas
  • 4Spiritual Front-Autopsy of a love
  • 5Ordo Rosarius Equlibrio-Three is an orgy, four is forever
  • 6Spiritual Front-Border
  • 7Ordo Rosarius Equilibrio-Dreaming of my scarlet woman
  • 8Spiritual Front feat. Ordo Rosarius Equilibrio-The pleasure of pain

enregistrement

ORE-Enregistré, mixé et produit par Tomas Pettersson au studio Limbo, Suède, printemps 2005 ; Spiritual Front-Enregistré et produit par Fabio 'Bubu' Colucci au studio Herzog, Rome, Italie, printemps 2003 ; masterisé par Peter Andersson.

line up

Ordo Rosarius Equilibrio : Tomas Pettersson & RoseMary Larsen (tous instruments et chants) ; Spiritual Front : Simone Hellvis Salvatori (chant et guitare), Francesco Sost'o (piano et claviers), Alex Pax (guitare), Andrea Freddy Nio (batterie).

remarques

les 2000 premiers exemplaires sont édités en digipack+livret 12 pages.

chronique

Styles
folk
Styles personnels
pop-folk apocalyptique et décadente

Dire que cette collaboration entre deux projets reconnus et estimés dans le genre apocalyptic-folk était attendue n'est rien d'autre qu'un euphémisme. Annoncé dès 2003, voilà que 'Satyriasis' nous est délivré à l'aube d'un été que nos sens en éveil ne manqueront pas de mettre à profit ('La sortie la plus chaude de l'été' nous dit-on), ce qui ne saurait être démenti par ces 8 titres sensuels, sexy et accrocheurs, entre pop-folk faussement nonchalante, romantisme à tendance suicidaire et ambiance définitivement décadente. 'Your sex is the scar' offre immédiatement à l'auditeur la vision d'une épaule qui se dénude puis des habits qui glissent lentement sur le sol brûlant avec des arrangements épiques que les cuivres se chargent d'orchestrer dans un remake de l'oeuvre d'Ennio Morricone, en version plus sensuelle bien évidemment. Le ton se fait plus mélancolique sur le superbe 'Song for the old man', la voix grave, profonde (et par moment plus enlevée) de Simone 'Hellvis' Salvatori portée par un accordéon nostalgique, tout comme 'Autopsy of a love' évoque merveilleusement un Nick Cave dans sa veine la plus blues-folk. Quant à 'Border' il retranscrit le style décadent de Spiritual Front tel qu'on pouvait le trouver sur 'Nihilist cocktails', sentencieux et très cinématographique. Les morceaux d'Ordo Rosarius Equilibrio sont eux beaucoup plus musicaux que par le passé et plus rythmés, de manière plus pop justement sur 'Hell is where the heart is' qui reste cependant très typique des suédois avec son texte déclamé de façon monocorde mais certainement pas ennuyeuse. Une atmosphère hypnotique que l'on retrouve sur 'Three is an orgy, four is forever' aux accents pop-folk apocalyptique de toute beauté (claviers, cloches et ambiances heavenly), et il est fort à parier que l'on tient ici un futur 'hit' tant la mélodie et les textes entrent aisément dans l'esprit pour en devenir obessionnels. Le très poétique et aérien 'Dreaming of my scarlet woman' est la déclaration idéale pour vous qui n'osez rêver d'un aveu subtil et explicite à la fois. Une ode au désir, aux fantasmes les plus inavouables mais présentés de la manière la plus délicate qu'il soit, entre retenue émouvante et explosions d'arrangements épiques, ce qui n'a rien de surprenant quand on observe le parallèle constant entre sexe et guerre dans l'oeuvre des suédois. La seconde collaboration, 'The pleasure of pain', termine ce poème sadien et baudelairien sur un pied de nez qui fait se croiser trip-hop déjanté et musique d'ascenseur (qui s'arrête étrangement à l'étage des damnés) comme pour atténuer le lyrisme sombre du reste de l'album. Une oeuvre irrévérencieuse et accrocheuse qui nous montre deux très bons groupes au mieux de leur forme, et surtout la sortie la plus sexy et stimulante de ce début d'été !

note       Publiée le jeudi 30 juin 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism".

notes

Note moyenne        11 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Satyriasis, somewhere between equilibrium and nihilism".

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Les tubes de l'été des hédonistes dionysiaques priapes.
Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
Ce disque est un chef-d'oeuvre...Spiritual front a déjà évolué vers un style cabaret et Simone laisse sa voix montrer de quoi elle est capable...Quant à ORE ils sont parfaits comme d'habitude...mélodies et orchestrations sont vraiment efficaces, avec une petite touche pop du plus bel effet....
Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin
Touché ! Brel aurait peut-être apprécié ce titre ;-)
Note donnée au disque :       
Slugbait Envoyez un message privé àSlugbait
c'est peut etre a cause de l'excellente Song for the old man ?
Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin
Une belle collaboration... Je ne sais pourquoi, elle m'évoque un petit côté "cabaret marin" ;-)
Note donnée au disque :