Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGene Loves Jezebel › Promise

Gene Loves Jezebel › Promise

cd 1 | 10 titres

  • 1 Upstairs
  • 2 Bruises
  • 3 Pop tarentula
  • 4 Screaming for Emmalene
  • 5 Scheming
  • 6 Bread from heaven
  • 7 Influenza
  • 8 Shower me with brittle punches
  • 9 Wraps and arms
  • 10 Psychological problems

cd 2 | 16 titres

  • 1 Shame (original version)
  • 2 Influenza (relapse)
  • 3 Stephen (original version)
  • 4 Walking in the park
  • 5 Wraps and arms (version 2)
  • 6 Bruises (original extended version)
  • 7 Punch drunk
  • 8 Brando (bruises) (extended version)
  • 9 Scheming (original version)
  • 10 Screaming for Emmalene (single version)
  • 11 So young (heave hard heave ho)
  • 12 No voodoo dollies
  • 13 Shaving my neck
  • 14 Sun and insanity
  • 15 Machismo
  • 16 Glad to be alive

enregistrement

Alvic, Londres, Angleterre, 3 février 1983; Rock City, Shepperton, 19-27 février 1983

line up

John Murphy (batterie), J.P. Aston (chant, guitare), Michael Aston (chant), Ian Hudson (basse), Albie de Luca (guitare), Kym Chambers (choeurs)

chronique

C'est Noël chez Gene loves Jezebel ! Voilà que le groupe a l'excellente idée de rééditer ses trois premiers opus, chacun accompagné d'un cd bonus, le tout à prix sympa...Vraiment difficile de résister dans ces conditions. 'Promise', leur premier essai est l'album le plus goth de leur carrière. Ce n'est donc pas un hasard si la basse de 'Upstairs' évoque Bauhaus et que des morceaux comme 'Pop tarentula' ont un lointain air de Specimen. Pourtant si on retrouve bien les guitares torturées et les rythmiques roulantes propres au genre, Gene loves Jezebel se distinguent de leurs contemporains par des vocaux moins gutturaux, plus haut perchés sans pour autant ressembler à Sex gang children. Les jumeaux Aston ont quelque chose de plus mélancolique dans leur timbre qui confère à la musique du groupe une petite touche à la fois triste (particulièrement notable sur le calme 'Bread from heaven') et décadente. L'aspect mélodique est un élément important et à ce niveau-là, nos deux garçons font mouche ('Influenza', 'Bruises', 'Upstairs' ou encore 'Shower me with brittles punches'). 'Promise' séduit donc par sa profondeur doublée d'une immédiateté telle qu'on peut la trouver dans la pop mais en plus énergique ici. Le second cd (ça fait quand même 16 titres bonus) propose principalement des versions alternatives ou originales dont la plupart ont surtout un intérêt historique mais également quelques inédits fort croustillants tels que 'Shame', l'excellent 'Shaving my neck' et son frère ennemi 'Machismo' ou un 'Sun insanity' avec un piano décalé qui rappelle quelques touches 'Virgin prunesques'. On y découvre un groupe capable de se lancer dans des délires décadents à souhait et se laisser aller à des atmosphères bizarres. Bref, clairement l'un des meilleurs albums de Gene loves Jezebel, indispensable dans cette nouvelle édition.

note       Publiée le mercredi 29 juin 2005

partagez 'Promise' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Promise"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Promise".

ajoutez une note sur : "Promise"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Promise".

ajoutez un commentaire sur : "Promise"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Promise".

22goingon23 › mercredi 16 juillet 2014 - 22:57  message privé !

Je rejoins copain Novy. Un beau ténébreux ce disque où les guitares oeuvrent en pensées et murmures. Entre déchirures, peurs et rituels de l'oubli.

Note donnée au disque :       
novy_9 › mercredi 28 mai 2014 - 10:11  message privé !

Ré-écouté hier soir, cette réédition vaut le coup, le 2ème cd apporte beaucoup, les maxis, des inédits indispensables. Ce disque est pour moi un must de la scène gothique made in England des 80ies. "Sun and insanity", "Machismo" quelle découverte !

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › mardi 25 juin 2013 - 12:57  message privé !

Corbac Power Dear old chaps ! Deux jumeaux androgynes dans les poses lascives du rock goth affecté post punk ado glam. Quand les dégaines et attitudes comptent autant que la zique, Bowie n'est jamais très loin, en UK. Tribalisme érotique et tourmenté de Cindytalk et Virgin Prunes également. Un bon premier LP fiévreux avec une poignée de titres mémorables.

Note donnée au disque :       
Solvant › jeudi 17 mai 2007 - 22:13  message privé !
LOL! Twilight & moi avons grandi sur les mêmes choses ! :>
Note donnée au disque :