Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMechanical Poet › Woodland prattlers

Mechanical Poet › Woodland prattlers

détail des votes

Membre Note Date
tibo      samedi 25 juin 2005 - 01:07
Le_Vieux_Con      mardi 20 novembre 2007 - 10:42

11 titres - 50:02 min

  • 1 . Main Titles
  • 2 . Stormchild
  • 3 . Bogie In A Coal-Hole
  • 4 . Sirens From The Underland
  • 5 . Will O' The Wisp
  • 6 . Strayed Moppet
  • 7 . Old Year's Merry Funeral
  • 8 . Natural Quaternion
  • 9 . Shades On A Casement
  • 10. Swamp-Stamp-Polka
  • 11. End Credits

line up

Max Samosvat (chant), Lex Plotnikoff (guitares), Tom Tokmakoff (batterie)

remarques

livret réalisé sous forme de BD; édition double-cd limitée à 1000 exemplaires

chronique

Styles
metal
progressif
ovni inclassable
Styles personnels
entre harry potter et pain of salvation

A l'instar de la pochette de l'album, le style des russes de Mechanical Poets est assez intrigant. Basée sur le métal progressif plutôt traditionnel et pompeux, leur musique intègre des parties orchestrales inspirées de dessins-animés ainsi que des éléments électroniques. Loin des cartoons rigolos, "Woodland Prattlers" fait plutôt dans le Harry Potter-like, entre magie, rebondissements, envolées cinématographiques et mélodies "grand public". De quoi être partagé entre le côté "expérimental" et le côté "gentillet" du style du groupe... Au delà du second aspect, donc, le groupe propose tout de même un
mélange assez surprenant : moderne de part les sonorités électroniques et ses beats subtilement intégrés, dynamisant avec ardeur les compositions, et traditionnel de part les conventions du prog, le chant typé heavy-metal et les mélodies typées elles un peu Walt Dysney... Mais rien de préjoratif là-dedans, c'est mignon Walt Disney! Paradoxal tout ça donc... Après une première écoute difficile, voire plusieurs, on finit par se laisser prendre au jeu et se laisser distraire, et même par trouver les ambiances prenantes ou émouvantes, selon les moments. L'imagerie marquée de la musique de Mechanical Poet prend d'ailleurs toute sa dimension dans le livret réalisé sous forme de BD, les paroles formant les dialogues. Original, distrayant, mais pas transcendant...

note       Publiée le samedi 25 juin 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Woodland prattlers".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Woodland prattlers".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Woodland prattlers".

Le_Vieux_Con › mardi 20 novembre 2007 - 10:42  message privé !
La musique des adaptations ciné de Harry Potter est (du moins pour les 2-3 premiers je crois) de John Williams, donc il y a pire comme comparaison... Celà dit je trouve que les influences BO de films sont plus à chercher du côté de Danny Elfman pour le côté burlesque et grand guignol de la chose. L'album est effectivement très très bien fait dans son mélange un peu fourre-tout de metal prog/prog sympho/B.O mais il manque un soupçon d'âme pour que tout celà fonctionne à plein régime.
Note donnée au disque :       
Estëe › samedi 25 juin 2005 - 15:24  message privé !
mais j'adore Harry Potter moi lol ;-), c'est vrai! Et Walt Dysney aussi... Sinon la chronique de l'EP de Peccatum arrive bientôt... Après le tas de promos que je dois faire avant.
tibo › samedi 25 juin 2005 - 14:42  message privé !
Non non c'est bien expliqué et tout à fait français.Il n'empêche que je ne trouve pas ça pompeux et que je trouve le "entre Harry Potter et pain of salvation" péjoratif (pour le harry potter bien sûr).C'est la façon dont je le perçois et ce n'était pas ton intention d'après ce que tu dis. Allez, sans rancune, on se remettra d'accord quand tu chroniqueras le nouvel EP de Peccatum (enfin j'espère).
Note donnée au disque :       
Estëe › samedi 25 juin 2005 - 10:47  message privé !
je ne dis pas que le groupe est grand public, je dis que les "mélodies" font grand public, car elles font Walt Dysney sur les bords et celà n'a rien de péjoratif, je le précise. De plus je précise que le style du groupe regroupe des éléments paradoxaux, comme le côté pompeux, et le côté grand public des mélodies... (ceci dit, on peut trouver un titre de variet' - donc grand public - pompeux il me semble...). C'est un aspect que je qualifie de grand public, pas le groupe dont je dis qu'il est "original", de part le fameux paradoxe. C'est pas français ce que j'écris? C'est mal expliqué? Faut me le dire si c'est le cas...
tibo › samedi 25 juin 2005 - 01:08  message privé !
ne pas lire "du temps" mais "du tout".
Note donnée au disque :