Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesQQueens of the Stone Age › Lullabies to Paralyze

Queens of the Stone Age › Lullabies to Paralyze

cd • 15 titres • 62:46 min

  • 1This Lullaby
  • 2Medication
  • 3Everybody Knows That You Are Insane
  • 4Tangled Up In Plaid
  • 5Burn The Witch
  • 6In My Head
  • 7Little Sister
  • 8I Never Came
  • 9Someone'S In The Wolf
  • 10The Blood Is Love
  • 11Skin On Skin
  • 12Broken Box
  • 13You Got A Killer Scene There, Man
  • 14Long Slow Goodbye
  • 15Like A Drug [bonus track]

enregistrement

Sound City studios, Van Nuys

line up

Josh Homme (chant, guitare, whispers, basse, batterie, percussion), Alain Johannes (basse, guitare, flute, Markxophone), Troy Van Leeuwen (basse, lap steel, guitare, piano, chant), Joey Castillo (batterie, percussion, cowbell, piano)

Musiciens additionnels : Dave Catching (guitare 10), Mark Lanegan (chant 1, 5, choeurs 13), Joe Baresi (triangle), Billy F. Gibbons (guitare, chant), The Main Street Horns (tuba, trombone), Chris Goss (chant, choeurs), Brody Armstrong (choeurs 13), Shirley Manson (choeurs 13), Jesse Hughes (flute 9)

remarques

L'édition limitée propose un DVD sur lequel on retrouve un reportage tourné durant l'enregistrement de l'album ainsi que le clip de "You got a killer scene there, man..."
L'édition vinyl AAA-996 comporte les 3 bonus tracks suivants : 1/ Infinity, 2/ Like A Drug, 3/Precious and Grace.

chronique

Styles
rock

Aaahhh Queens Of The Stone Age... Voilà le groupe de retour 3 ans après un "Songs for the deaf" qui, je dois le confesser, ne m'avait pas convaincu à 100% malgré la présence de quelques très bons morceaux. Cette nouvelle cuvée nous apporte pas moins de 15 nouveaux titres groovy et inspirés, sur lequel on retrouve la patte reconnaissable entre mille des américains. Malgré les départs conjugués de Nick Oliveri et de Dave Grohl, "Lullabies to paralyse" continue de dérouler un flot de mélodies imparables, de rythmiques syncopées, de riffs guitaristiques judicieux, bref comme d'habitude on a droit à un bon gros rock des familles ! N'oublions pas de parler de Josh Homme, dont le chant et le feeling sont toujours très justes et convainquants. Bref le bonHomme fait des merveilles. On notera la présence de quelques invités dont l'ancêtre Billy Gibbons de ZZ Top sur l'excellent "Burn the witch", un morceau boogie groovy rock vraiment terrible. Entre autres bonnes surprises "You got a killer scene there, man", est un titre endiablé et répétitif qui rappelle par moment un peu le rythme hypnotique du dernier titre de "Rated R". Au final "Lullabies to paralyse" s'avère moins puissant que son prédécesseur, mais du coup il y gagne en intimité et subtilité. Mais si Queens Of The Stone Edge reste un groupe réjouissant au possible, je trouve qu'il lui manque toujours (et c'est vraiment dommage) ce petit truc qui conduirait ses albums au rang de chefs d'oeuvres. Un bon album donc, un de plus, à mettre à l'actif de ce groupe décidemment très attachant qu'est QOTSA.

note       Publiée le samedi 18 juin 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lullabies to Paralyze".

notes

Note moyenne        57 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lullabies to Paralyze".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lullabies to Paralyze".

Klarinetthor › dimanche 12 juillet 2020 - 15:55  message privé !

Il passe tellement bien, ressorti en voiture il passe tout seul. toujours classé juste après les deux premiers et juste avant songs for the deaf. (j'adore Hondelatte, ça doit jouer... il serait très Hommien d'ailleurs s'il était né du mauvais coté de l'atlantique)

Note donnée au disque :       
Raven › vendredi 10 juillet 2020 - 03:32  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Selon l'humeur au fil des écoutes qotsiennes récentes, je trouve que c'est leur plus crépusculaire (...après Like Clockwork), ou leur plus Christophe Hondelatte.

Rastignac › jeudi 9 juillet 2020 - 22:37  message privé !
avatar

y a un sacré spleen ici, et une bonne charge de "stoner", en direct de mes ouïes, à vous les studios.

Note donnée au disque :       
Raven › dimanche 28 juin 2020 - 01:24  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Il est moins bien passé qu'Era Vulgaris à la réécoute, celui-ci.

surimi-sans-mayo › samedi 27 juin 2020 - 14:27  message privé !

Pour moi le grand moment de cet album c'est d'abord l'enchaînement The Blood is Love/Skin on Skin.

Note donnée au disque :