Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPercevalmusic › Viescolaire

Percevalmusic › Viescolaire

11 titres - 39:34 min

  • 1/ Célérité (0:59)
  • 2/ Vaillant (2:07)
  • 3/ Mon Miraille (1:04)
  • 4/ Eau Forte (2:37)
  • 5/ Coeur de Rockeur (5:24)
  • 6/ Retour de Flamme (6:39)
  • 7/ Verjus (1:33)
  • 8/ Victorieux (4:44)
  • 9/ Quatre Vents (2:39)
  • 10/ Toute Puissante (5:08)
  • 11/ Mon Maître (6:40)

informations

2004

line up

Tony C. (guitare, samples, programmation)

chronique

  • post rock

La suite des aventures de Chevreuil passe désormais aussi par PercevalMusic. Notre duo nantais devient pour l'occasion le projet d'un seul homme, le guitariste Tony C, qui ne fait rien d'autre que d'adapter sa méthodologie au contexte. Il fait plus que cela en réalité puisque "Viescolaire" ne doit son existence qu'à un gros travail de production en studio, celui par lequel sa musique épousera en fin de compte les contours qu'on lui connaît. L'admiration du groupe français pour les américains de Don Caballero n'est plus un secret pour personne ; Tony C. nous le rappele encore et toujours, cette fois en allant même jusqu'à les citer nommément parmi d'autres personnalités (Julio Iglesias, Metallica et... Chevreuil !) à la fin de "Retour de Flamme". Car, et c'est le plus important, la base du travail de PercevalMusic reste le même ; explorer les possibilités engendrées par un système de répétition à la limite de la nausée, dans ses variations d'intervalles, dans ses superpositions de gammes. Un procédé presque antédiluvien pour qui a su boire jusqu'à la lie les oeuvres de Steve Reich. Ce dernier ne s'étant jamais penché sur le rock, il aura fallu attendre l'apparition d'artistes tels que Glenn Branca, Rhys Chatham, Bill Brovold et Larval, puis King Crismon, Don Caballero donc et fatalement aussi Chevreuil, pour enfin soumettre nos tympans à un environnement plus en phase avec notre réalité immédiate. PercevalMusic fait l'inverse. Parce que seul désormais, les parties de batterie sont préprogrammées et ne peuvent trahir bien longtemps leur origine ("Victorieux"). Quant à ses plages plus courtes, Tony C. y experimente l'art du sampling en portant son choix sur des instruments comme le clavecin, le violon ou l'orgue. C'est celui-ci que l'on retrouve sur "Quatre Vents", finalement bien loin de "Four Organs". S'il réussit à s'éloigner d'une esthétique rock conventionnelle, "Viescolaire" suggère aussi l'idée selon laquelle les possibilités semblent infinies. Reste à PercevalMusic de s'y atteler plus franchement.

note       Publiée le jeudi 16 juin 2005

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Viescolaire" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Viescolaire".

    notes

    Note moyenne        3 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Viescolaire".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Viescolaire".

    M-Atom Envoyez un message privé àM-Atom

    je ne sais pas si on peut mettre la repetitivité en cause puisque c'est le principe sur lequel repose l'album. par contre elle est mal exploitée, c'est tres mecanique, il n'en ressort pas grand chose en dehors d'un certain ennui. je trouve comme nicko que ca manque également de cohérence dans les titres. l'album suivant est nettement plus convainquant mais pas chroniquer ici malheureusement

    Note donnée au disque :       
    Emperor Gestahl Envoyez un message privé àEmperor Gestahl
    mmm me suis pris une bonne baffe quand même, avec ce disque... vraiment captivant, et surtout, par rapport à chevreuil, les titres sont plus "calibrés" album, reposant moins sur la puissance brut du son qui rend à ce point déséquilibré le rapport entre le chevreuil live et le chevreuil album... on comprend rien à ce que je dis, mais c'est pas grave...
    Nicko Envoyez un message privé àNicko  Nicko est en ligne !
    avatar
    ça manque de cohésion et chaque morceau est trop répétitif pour moi. Dommage, y'avait de bonnes idées...
    Note donnée au disque :