Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSArchie Shepp › The magic of ju-ju

Archie Shepp › The magic of ju-ju

4 titres - 35:18 min

  • 1/ The Magic of Ju-Ju (18:37)
  • 2/ You're What This Day Is All About (1:51)
  • 3/ Shazam (4:43)
  • 4/ Sorry 'bout That (10:07)

enregistrement

Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, USA, 26 avril 1967

line up

Martin Banks (trompette), Ed Blackwell (batterie), Norman Connors (batterie), Archie Shepp (saxophone ténor), Reggie Workman (contrebasse), Michael Zwerin (trompette, trombone), Franck Charles (percussions), Dennis Charles (percussions)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
free jazz

J'ai presqu'envie de chialer quand je tombe sur une pochette comme celle-là. Ouais, une vraie chochotte le Proggy... Mais que voulez-vous ? C'est plus fort que moi. Elle m'appelle. Il y a quelque chose de fort, d'irrépressible, derrière cette imagerie qui en appelle à tous les sens. Un parfum ocre, un tourbillon. Mon imagination s'affole. J'entends déjà l'appel du vaudou. Serais-je donc la victime naïve d'un puissant pouvoir d'autosuggestion ? Non, trois fois non. "The Magic of Ju-Ju" est à la hauteur des délires qu'il incante, sans discontinuer, pendant près de vingt minutes. Car le titre en ouverture qui donne son nom à l'album occulte, il faut bien l'avouer, les autres pièces qui ont la lourde tâche de suivre un morceau d'une telle force et d'une telle originalité. Décliné sur les bases de "Mama Too Tight", Shepp affirme ici avec vigueur son aspiration et son désir de revenir aux sources, à l'origine de toutes les origines. Un passé pour l'heure encore fantasmé, serti de pépites colorées et dont le free jazz en serait le prisme. Pour la circonstance, Archie Shepp enrôle un ensemble de percussionnistes de premier plan (parmi lesquels Ed Blackwell, Norman Connors et le fidèle Beaver Harris) ; ce sont eux qui vont progressivement accroître la dynamique de ce long rituel dont Archie Shepp, en pleine transe et que l'on n'avait rarement entendu aussi volubile, incarne ici l'incontestable sorcier. La jolie mélodie de "You're What This Day Is All About" vient nous aider à reprendre nos esprits, à redescendre tout doucement sur terre, avant de reprendre les ébats avec "Shazam", puis "Sorry 'bout That", un post bop fatalement moins inattendu mais conduit avec la même ferme volonté, habité de la même fantastique vigueur. Derrière sa pochette énigmatique, "The Magic of Ju-ju" abrite donc bel et bien une musique qui l'est tout autant, et la surprise de cette découverte en rend le plaisir d'autant plus décuplé.

note       Publiée le lundi 6 juin 2005

partagez 'The magic of ju-ju' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The magic of ju-ju"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The magic of ju-ju".

ajoutez une note sur : "The magic of ju-ju"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The magic of ju-ju".

ajoutez un commentaire sur : "The magic of ju-ju"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The magic of ju-ju".

saïmone › vendredi 13 février 2015 - 10:43  message privé !
avatar

Ce disque...!

Note donnée au disque :       
Reflection › jeudi 19 février 2009 - 18:46  message privé !

Terrible ! Sacré rythmique ! Trés inspiré ce disque, d'ailleur je le trouve plus inspiré que "blasé", même si c'est deux disques ne sont pas comparables. Malgré sa rythmique fole, il n'en ai pas moins trés fin et touchant !

taliesin › mercredi 24 décembre 2008 - 16:03  message privé !

Pour faire bref : tuerie, en particulier les premier et dernier titres. Un de mes albums de jazz favori !

Note donnée au disque :       
Coltranophile › mercredi 19 décembre 2007 - 12:29  message privé !
Si Shepp le théoricien-artiste-militant allait réussir à crystalliser ses ambitions sur "Blasé", Shepp l'improvisateur est au sommet sur "The Magic Of Ju-Ju". Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de ligne directrice ici. L'orgie ryhtmique africaine du morceau-titre, l'interlude soul qui suit, le "classique" avant-gardiste "Shazam" avec son héritage bop et le décalé free-rythm n'blues en 3/4 qui cloture le disque marque encore une fois son désir de "dire" toute la musique noire. Mais, bien que plus court d'à peine quelque minutes, "The Magic Of Ju-Ju" est moins narratif, moins "épique et historique" en un sens. Par contre, l'intensité et l'expressivité sont au summum, pas seulement sur le fabuleux premier morceau mais tout autant sur le génial "Sorry 'Bout That" où Shepp fait des merveilles avec son gros son, ses excursions mélodiques et son amour de la tradition. En un mot, génial.
Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › samedi 17 mars 2007 - 11:26  message privé !
Le premier morceau est une claque!! Ce rythme de dingue franchement j'avais jamais entendu ça avant!
Note donnée au disque :