Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLand › Wien

Land › Wien

4 titres - 21:30 min

  • 1/Photomontage 1.924
  • 2/Das problem der loge 13
  • 3/Monolog der portraits (gespräch mit A.R.)
  • 4/Betrug im Hotel Mariahilf

enregistrement

Enregistré par Land, France, 2004-2005

remarques

Ep vinyle 10"
Disque 2 de la série des 'Feuilletons sonores'

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
ambient neoclassique et martiale

La seconde partie des 'Feuilletons sonores' consacrés à Célestine Orlac, disparue pendant l'entre-deux-guerres, voit enfin le jour et il s'agit sans nul doute de l'oeuvre la plus sombre de Land. Le périple sur les traces de Célestine n'est pas de tout repos, voilà qu'après Prague la danseuse séjourne à Vienne, capitale d'un pays qui aura été le théâtre d'évènements déclencheurs de la première guerre mondiale. Une ville au passé chargé donc, aussi l'on peut se demander ce qui pousse Célestine à se réfugier en un endroit dont l'architecture imposante ne respire que peu la tranquillité. Peut-être est-ce la promesse d'un oubli du passé, de se replonger dans la passion de la danse et par là-même lancer un défi au destin joueur. Avec 'Wien', Land est allé creuser au plus profond de la terre autrichienne pour en extirper un joyau d'une tristesse infinie. 'Photomontage' débute avec des samples d'un télégraphe dont la tonalité se veut porteur d'une mauvaise nouvelle, ou du moins d'un mystère qui s'épaissit au fur et à mesure que l'on approche de la vérité sur la 'fugitive'. La mélodie et les nappes sont étouffées par des percussions très martiales (presque tribales) qui ponctuent cette impression de tragédie imminente. Le très glauque 'Das problem...' se concentre sur des sons très hypnotiques et la mélodie noire d'une boîte à musique, tandis que des enregistrements de voix nous offrent un contact furtif avec Célestine (encore faut-il que ce soit elle). Des choeurs viennent ensuite sacraliser l'atmosphère sur fond de craquements de planchers ou de bruits de machineries industrielles, avant qu'une ritournelle de fête foraine ne mette fin à la tension ambiante. Le lent et martial 'Monolog...' réactive une tristesse inconsolable avec ces classieux arrangements de cordes avant de céder la place au terrible et martial 'Betrug...', certainement le morceau le plus puissant du projet à ce jour. Est-ce pour évoquer une nouvelle fuite ? Un évènement tragique a-t-il contraint la danseuse à fuir à nouveau ? Aucune réponse ne viendra de 'Wien', le mystère reste entier mais son illustration magistrale en fait l'énigme la plus captivante qu'il soit. Rendez-vous à 'Budapest' pour un nouveau chapitre de ce feuilleton haletant à la finesse émotionnelle rare.

note       Publiée le vendredi 3 juin 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Wien".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wien".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wien".

Wotzenknecht › dimanche 29 mars 2009 - 11:22  message privé !
avatar

Bonbon, c'est envoûtant, raffiné et plutôt léché ; mais je ne vois pas ce qui pousse à casser trois pattes à un barreau de chaise...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 30 septembre 2008 - 18:29  message privé !
avatar

miam.

Note donnée au disque :       
Slugbait › vendredi 3 juin 2005 - 20:20  message privé !
Chef d'oeuvre, chef d'oeuvre et encore chef d'oeuvre. Inspiré, retenu, magnifique. De la balle, fils.
Note donnée au disque :