Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWTony Williams Lifetime › Emergency!

Tony Williams Lifetime › Emergency!

8 titres - 70:24 min

  • 1/ Emergency ! (9:36)
  • 2/ Beyond Games (8:17)
  • 3/ Where (12:10)
  • 4/ Vashkar (4:59)
  • 5/ Via The Spectrum Road (7:50)
  • 6/ Spectrum (8:50)
  • 7/ Sangria for Three (13:07)
  • 8/ Something Special (5:38)

enregistrement

Olmsted Sound Studios, New York City, USA, 26 et 28 mai 1969

line up

John Mclaughlin (guitare), Tony Williams (batterie, chant), Larry Young (orgue)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné à tirage limité

chronique

Styles
jazz
rock

Et si le jazz rock avait en vérité commencé ici ? Quand je parle de jazz rock, il ne faut pas pour autant vous faire à l'idée d'une musique s'articulant autour d'un festival de riffs lourds et rageurs, et ce malgré la présence en bonne place de John McLaughlin dans ce trio énergique. Les premiers instants de "Emergency!" définissent le genre : une fureur, une énergie à tout rompre, qui passent par un batteur à l'insatiable appétit, sur une progression d'accords typiquement jazz. L'amplification des guitares, de l'orgue, et le driving pulse de ce diable de Tony Williams. Rien de plus pour faire un boucan du diable. Herbie Hancock qui était présent, dit-on, à la première performance du groupe se rappele avoir été littéralement estomaqué ; pour la première fois, se dégageait de ce qui s'apparentait encore il y a peu à du jazz une puissance, une présence hors du commun. Si Tony Williams baptise sa nouvelle formation Lifetime comme son premier disque en tant que leader chez Blue Note, la musique qu'ils pratiquent ne s'aventure pas dans un mode d'écriture motivé par l'avant-garde, mais cherche incontestablement une manière. Fraîchement débarqué d'Angleterre, McLaughlin s'octroie ici une occasion de plus pour pousser encore un peu plus loin tout son art dont il semblait pourtant avoir trouvé l'apogée il y a peu de temps encore sur "Extrapolation". En compagnie de Larry Young, il participera à l'historique "Bitches Brew", puis poursuivra sa route sur les pas de Sri Chinmoy... Le Lifetime est donc, on le comprend assez vite, une des pièces essentielles de cette musique fusionnelle. La grande majorité des titres de ce qui était à la base un double album sont très ouverts ; de longues explorations sont possibles, et les instrumentistes ne se gênent pas pour se lancer dans de sauvages improvisations où chacun fait preuve d'une farouche volonté d'aller se frotter à l'extrême limite de leur possibilité. Tendus, crispés, sur le point de rompre. La deuxième partie du disque est peut-être plus laborieuse et plus imperméable auprès des profanes, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit là d'une expérience unique qui ouvrit au monde du jazz de nouvelles perspectives dont nous avons tous été bénéficiaires. A écouter très fort.

note       Publiée le vendredi 3 juin 2005

partagez 'Emergency!' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Emergency!"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Emergency!".

ajoutez une note sur : "Emergency!"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Emergency!".

ajoutez un commentaire sur : "Emergency!"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Emergency!".

Khyber › vendredi 24 décembre 2010 - 11:11  message privé !

Formidable Larry Young. "Via The Spectrum Road" aurait pu être au beau milieu de Tago Mago que je ne me serais pas posé de questions. Presque tout y est.

KlaY › lundi 3 novembre 2008 - 21:38  message privé !

Merde, doublon. M'enfin comme je suis doublement estomaqué par ce disque, ça passera. Non ?

KlaY › lundi 3 novembre 2008 - 21:36  message privé !

Mais bordel de merde, y'a des BLAST BEATS dans ce disque ! Sinon je viens enfin de découvrir un truc de jazz qui me plait. Ca a la patate et le côté bizarre que je ne retrouve pas chez un Coltrane par exemple... Je viens de trouver un nouveau terrain de jeu !

Ayler › jeudi 4 octobre 2007 - 13:06  message privé !
Un gros bémol tout de même : la qualité audio est déplorable pour un album enregistré en 1969.
gregdu62 › mercredi 10 janvier 2007 - 21:24  message privé !
Oulala, ca m'intrigue fortement. Va falloir que je me procure ça au + vite...