Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFLuc Ferrari (1929-2005) › Archives sauvées des eaux : Exploitation des concepts n° 1

Luc Ferrari (1929-2005) › Archives sauvées des eaux : Exploitation des concepts n° 1

  • 2004 • Angle CD 008 • 1 CD digipack

6 titres - 56:19 min

  • (pas de détail)

enregistrement

Le Plastic, Milan, Italie, 26 février 2004.

line up

Luc Ferrari (CD), eRikm (3K-pad system + MD).

remarques

chronique

Tout a commencé par un dégât des eaux… Les archives sonores, tous les sons qu’avait pu capter Luc Ferrari sur bandes magnétiques autour de 1974, étaient en train de prendre la flotte dans son studio. Le compositeur a alors sauvegardé ce qu’il a pu sur CD, mais en « recomposant » cet ensemble de sons, rendant toute accroche auditive « concrète » (reconnaissance d’objets) absolument impossible. A partir de ces CDs, organisés en séquences, eRikm, collaborateur exceptionnel et co-compositeur d’un jour, passe ces sons au filtre de son système d’échantillonnage 3K-pad : il en capte certains morceaux, leur fait subir des altérations, des changements de vitesse, des passages en boucles, y ajoute des sons de son propre cru, tel un DJ devant des platines numériques, le tout lors d’une improvisation en concert et donc en temps réel, ce qui rend l’expérience d’autant plus passionnante. Le résultat est d’une richesse inattendue. L’abstraction sèche que l’on pouvait craindre est annulée par le foisonnement de l’ensemble, d’une couleur globalement assez sombre. Il y a dans cette heure de musique ininterrompue de nombreuses strates sonores, différents niveaux de perception, qui mettent tout ça largement au-dessus du lot de la production électro avant-gardiste contemporaine. Balayages d’ondes courtes radiophoniques, basses gloutonnes, scratchs et autres bruits blancs, fréquences suraiguës, accords métalliques… L’unité du tout est assurée par des trames sonores continues en arrière-plan ainsi que par la répétition plus ou moins régulière de certains « stupéfiants-image » auditifs, pour reprendre une expression des surréalistes, qui se seraient sans doute fort bien accommodés d’une telle démarche créative. Cette captation-transformation-restitution en direct des archives de Luc Ferrari est en tout cas un moment que je vous invite fortement à vivre.

note       Publiée le lundi 23 mai 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Archives sauvées des eaux : Exploitation des concepts n° 1".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Archives sauvées des eaux : Exploitation des concepts n° 1".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Archives sauvées des eaux : Exploitation des concepts n° 1".

CeluiDuDehors › lundi 29 août 2005 - 19:02  message privé !
Luc FERRARI (1929-2005) RIP!