Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTurbund Sturmwerk › s/t

Turbund Sturmwerk › s/t

6 titres - 53:56 min

  • 1/Sic transit
  • 2/Cupio dissolvi
  • 3/Hagakure
  • 4/Styrmsal
  • 5/Lichtschlag !
  • 6/Gloria mundi

enregistrement

Enregistré par Turbund Sturmwerk au Secret Lab, Allemagne, 1995 ; remasterisé en 2003

remarques

Rééditon du lp de 1995 (Loki 10)+ bonus ; une édition cd précédente est sortie en 1998 sur Cold Spring

chronique

On peut dire que tout aura été fait pour que cet album soit disponible à un large public : édité en vinyle en 1995, l'objet fut rapidement épuisé et il faudra attendre 1998 pour qu'une version cd soit pressée à 1000 exemplaires par Cold Spring. La demande n'en finissant plus, c'est la Loki Foundation qui se charge d'une nouvelle édition en 2003. Cet engouement autour de Turbund Sturmwerk et particulièrement cet album trouve une réponse dans la grande qualité de ce premier opus, après une double-tape en 1992. Turbund Sturmwerk est une des entités les plus atypiques de chez Loki. Le credo du projet est on ne peut plus nihiliste : rien ne peut plus changer, la marche inéluctable de l'humanité vers sa fin prochaine est ainsi au centre de cet univers particulier, où seul le regard sur le passé (héritage culturel, historique etc.) pourra permettre de détruire le carcan politique, culturel et religieux actuel (permettez que je schématise, je ne me sens pas d'attaque pour un cours de philo !). Utilisant un véhicule sonore relevant de l'industriel old school (percus metalliques, séquences répétitives) mais aussi du rituel ('Sic transit' et son leitmotive prenant), la musique de Turbund Sturmwerk est difficilement étiquetable, martiale et symphonique sur l'excellent 'Styrmsal', rituelle et pervertie sur 'Lichtschlag !' voire 'gothique' avec 'Gloria mundi'. Le livret bilingue (anglais et allemand) qui accompagne le digipack fournit quelques explications sur la démarche, bien qu'un peu nébuleuses tant les membres sont immergés dans leur délire. Le résultat en tout cas confère une saveur unique à cet album qui ne souffrira d'aucune comparaison crédible, si ce n'est l'influence que le groupe aura exercé sur nombre de projets actuels (Karjalan Sissit, Sophia etc.).

note       Publiée le samedi 21 mai 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "s/t".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "s/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "s/t".

Wotzenknecht › jeudi 23 avril 2015 - 09:48  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !
avatar

Qu'est-ce que j'ai pu rééssayer celui-ci, avec tout le respect que la scène lui porte mais rien n'y fait, jamais pu accrocher. Ma note correspond à une respectueuse circonspection.

Note donnée au disque :       
Dead26 › jeudi 23 avril 2015 - 08:22  message privé !

Un peu curieux les sons dans cet album, certains titres sont parfois surprenants mais ça reste très intéressant musicalement. Ça bidouille à tout va avec des samples qui partent dans tous les sens pour un rendu très homogène des plus surprenants (rien que Cupio Dissolvi ou bien Lichtschlag et ses chœurs). L’ambiance dans l’ensemble est assez intimiste et sombre mais suffisamment cohérente pour en faire un excellent disque de musique industrielle plein de surprises, le dernier titre fait très DIJ des débuts je trouve, un vrai petit bijou cet album, j’adore !

Note donnée au disque :       
novy_9 › vendredi 11 avril 2014 - 10:33  message privé !

Ce groupe aura réussi où beaucoup ont échoué, en 3 albums ils ont créé un style ésotérique/martial unique, un truc hermétique et malsain .. "Weltbrand" a été la conclusion d'une discographie sans faute.

Note donnée au disque :       
Lapin Kulta › mercredi 28 novembre 2007 - 23:01  message privé !
On ne nihilise pas dans la langue de Molière messieurs.
empreznor › mercredi 17 octobre 2007 - 18:38  message privé !
hahaha