Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFour Tet › Pause

Four Tet › Pause

  • 2001 - Domino, WIGCD94X (1 cd)

11 titres - 43:01 min

  • 1/ Glue of the World (5:02)
  • 2/ Twenty Three (3:34)
  • 3/ Harmony One (1:41)
  • 4/ Parks (6:03)
  • 5/ Leila Came Around and We Watched a Video (1:39)
  • 6/ Untangle (4:36)
  • 7/ Everything Is Alright (2:31)
  • 8/ No More Mosquitoes (3:39)
  • 9/ Tangle (3:44)
  • 10/ You Could Ruin My Day (7:03)
  • 11/ Hilarious Movie of the 90's (3:29)

enregistrement

Angleterre, 2001

line up

Kieren Hebden (programmation, samples, instruments)

chronique

Styles
techno
trip hop
electro
Styles personnels
organic chill out

Rédiger des chroniques peut avoir ceci d'ingrat qu'écrire sur un disque qui nous a déplu s'avère toujours être plus aisé qu'en faire de même avec un disque qui, au contraire, nous aura tapé dans l'oreille. Cruelle tâche pour moi donc de tenter de trouver les mots justes là où la musique de Four Tet se suffit à elle-même pour révéler toute sa beauté. Des trois albums réalisés par Kieren Hebden, "Pause", le second, s'impose à moi comme la référence incontournable. Oui, je dis bien. Il y a une telle délicatesse, un tel toucher dans ces arrangements électro-acoustiques, qui mêlent avec subtilité sonorités informatiques et instruments à cordes, que très vite l'esprit ne se focalise plus sur les détails, pourtant nombreux, mais bien sur l'ensemble ; l'atmosphère véhiculée, moite et duveteuse à la fois, se muant en un langage nouveau qui n'en a que faire d'être circonscrit dans un genre ou dans un autre. Car si "Pause" est un disque si indispensable à mon sens, c'est bien parce qu'il se moque des étiquettes pour se focaliser sur l'essentiel : la musique. Aux penchants parfois trop abstraits de l'electronica moderne se greffe un réel talent mélodique, un zeste, une goutte de cette huile essentielle qui, en quelques notes, matérialise tout un monde en dégradé polychrome. Percussions métalliques (xylophone), harpe, guitares acoustiques ("Glue of the World") sont mises à contribution pour dépeindre un univers enfantin, où les mots naïveté, innocence, nostalgie et mélancolie pèsent de tout leur poids sur ces compositions souvent magnifiques dans leur désarmante simplicité ("Parks"). Un travail qui, à bien des égards, pourrait être comparé à celui de Richard D.James ("No More Mosquitoes") mais alors pour le fond, pas nécessairement pour la forme qui s'enrobe ici d'une plus grande sensibilité et qui évite conscienscieusement les dérapages plus noise. Je ne saurais donc que trop vous convier à la découverte de ce modeste disque. Tout simplement, un des plus beaux albums de musique électronique moderne qu'il m'ait été donné d'apprécier.

note       Publiée le samedi 21 mai 2005

partagez 'Pause' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pause"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pause".

ajoutez une note sur : "Pause"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pause".

ajoutez un commentaire sur : "Pause"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pause".

absinthe_frelatée › mercredi 8 juillet 2009 - 15:02  message privé !

Je trouve le suivant, Rounds, encore meilleur et plus fouillé.

Note donnée au disque :       
Crime › mercredi 8 juillet 2009 - 13:51  message privé !

Énorme surprise pour cet album et agréable. C'est léger à souhait.

Note donnée au disque :       
julayss › samedi 3 janvier 2009 - 08:23  message privé !

Je viens de me rendre compte que la partie de guitare de "Twenty Three" est un sample du merveilleux morceau "Morning Song", chanté par Iva Bittova dans le film sur Fred Frith "Step Accross The Border"...

Note donnée au disque :       
corbak › dimanche 5 octobre 2008 - 18:08  message privé !

Décidément, quoi de plus classe qu'un disque aux jolies couleurs automnales? Pause paye pas d'mine, certes, mais il se place plus comme une petite leçon de beauté musicale avec tous les ingrédients qui lui réussissent. Fraicheur, sobriété et élégance.

Note donnée au disque :       
wan › lundi 20 novembre 2006 - 01:05  message privé !
Ecoute-le assis sur une planche à clous!... Non, sans rire, cet album effectivement très mélancolique et nostalgique (je le rapprocherais d'ailleurs en ce sens de Boards Of Canada) est une bien jolie chose.Four Tet a un talent fou pour nous pondre de magnifiques morceaux, lumineux, sans prétention aucune et qui vous plongent instantanément dans une atmosphère cotonneuse.De la buée sur une vitre. Un rêve éveillé.
Note donnée au disque :